Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mercredi 29 juin 2016

The Broad Museum

Le Broad Museum à Downtown a enfin ouvert ses portes en septembre 2015. Alors pourquoi l'article ne sort que maintenant? On laisse les lecteurs sans update sur ce qu'il se passe à LA?

Et bien parce qu'à chaque fois qu'il y a quelque chose de nouveau qui ouvre ici, c'est la cohue pendant des mois, un peu comme quand le Leclerc a ouvert dans ma petite ville natale dans la campagne de l'Est.
On ne va même pas ajouter que le musée est gratuit car même des événements hors de prix sont bondés. Le truc pour voir l'exposition de présentation du musée avant sa fermeture (le musée offrira des expositions temporaires et permanentes) était de réserver bien en avance, ou de faire la queue des heures. Du coup après réservation en ligne, on obtient 2 tickets pour un samedi après midi 2 mois plus tard.

Donc voilà pour vous une visite guidée, où je promets de ne pas vous soûler comme ça arrive parfois aux gens qui osent venir au musée avec moi. L'avantage de cette visite et qu'il n'y a pas vraiment besoin d'y connaître grand chose pour apprécier.



Glenn Ligon, America 2



Jeff Koons, Tulips, 1995-2004



Andy Warhol, Big Electric Chair, 1967-68

Andy Warhol, Selfportrait, 1966

Jasper Johns, Flag, 1967




Ellsworth Kelly,
Blue Red,
1968
John Baldessari
Tips for Artists Who Want to Sell
1966-68

Ed Ruscha, Norms La Cienega on fire, 1964
Vous DEVEZ découvrir Ed Ruscha si vous aimez Los Angeles.

  Joseph Beuys, Schlitten, 1969 
Beuys et Hirst sont mes chouchous, ravie de pouvoir en voir en vrai

Et peinture de
Anselm Kiefer, Deutschlands Geisteshelden, 1973
Roy Lichetenstein, Rouen Cathedral, Set 3, 1968-69
Etude d'après Monet qui lui-même étudiait la lumière mouvante
Et 
Fish Bowl, 1977

Lichtenstein est un autre chouchou beaucoup plus reconnaissable et moins déprimant. J'avais eu la chance de voir son expo au centre Pompidou en 2013, que j'avais raté à Chicago l'année d'avant.
  



Roy Lichtenstein
Coup de Chapeau II
1996



Jeff Koons
Party Hat
1995-97



Jeff Koons,
Michael Jackson and Bubbles, 
                         1988                            

 On sait que vous le voulez pour votre salon.
 Jeff Koons
Balloon Dog (Blue)
1994-2000
et
Rabbit, 1986

 
Jeff Koons, Jim Beam - J.B. Turner Train, 1986
et
Lari Pittman
Like You
1995
 


Barbara Kruger, Have Me Feed Me Hug Me Love Me Need Me, 1988
Rarement vu plus déprimant que les œuvres de cette dame, je vous épargne le reste.




 Robert Therrien,
Under the Table
1994



Jean‐Michel Basquiat, 
Horn Players, 1983



Cady Noland, Make a Picnic Out of You, 1993

 John Baldessari, Green Kiss/Red Embrace (Disjunctive), 1988



Deux images à observer en détail




L'une des plus importantes photo d'art moderne.
Jeff Wall,  
Dead Troops Talk
 (a vision after an ambush of a Red Army Patrol, near Moqor, Afghanistan, winter 1986), 
1992

Mark Tansey, 
Forward Retreat, 
1986




Mon chouchou Hirsh


Damien Hirst
Something Solid Beneath the Surface of All Creatures Great and Small
2001


Damien Hirst
Away from the Flock
1994



Damien Hirst
Chlorpropamide (pfs)
1996


Kara Walker 
African't 
 1996
Des gens y entraient avec leurs enfants avant de se rendre compte de leur erreur.











 El Anatsu
Red Block
2010


rez de chaussée



Robert Therrien, No title, 1993
Le monsieur à la grande table. La pile d'assiettes fait 2m38 de haut. Il faut tourner autour dans le sens contraire des aiguilles d'une montre

Urs Fischer
Untitled
2012


Cette peinture fait 3m de haut et 25m de long, vous pouvez la voir en entier ici

Takashi Murakami
In the Land of the Dead, Stepping on the Tail of a Rainbow
2014

Dob in the strange forest (Blue dob) 1999


Détail de
Takashi Murakami 
End of line 
2011


In the realm of the Mothers II, 
Jenny Saville, 2014 
Un coup de coeur pour cette peintre.



Thomas Struth, 
Museum photo





 Yayoi Kusama
Infinity Mirrored Room - The Souls of Millions of Light Years Away
2013

Alors non, je n'avais pas prévu qu'il y avait possibilité que l'eau réfléchisse ce qu'il y a sous ma robe. On a deux minutes chrono dans cette pièce ce qui ne permet pas de faire des photos correctes car l'appareil ne comprend rien à ce qu'il se passe.
Comment on est entrés dans ce qui est le clou du spectacle de ce musée? On a attendu l'heure de fermeture, quand tous ceux qui avaient réservé leur passage dans la pièce étaient passé. Et ça sans attendre!




Le Broad se situe en face du MOMA et à côté du Disney Concert Hall de Frank Gehry. La firme responsable du design du Broad (Diller Scofidio + Renfro) devait à la fois offrir à la famille Broad un design unique et digne de ce que son intérieur expose, tout en respectant le chef d'oeuvre voisin.
Offrant un maximum de lumière naturelle (les lumières artificielles s'adaptent à ce qui pénètre), l'extérieur choisi se veut comme un voile.
Même si comme le fameux haricot de Chicago dont tout le monde ignore le vrai nom, on appelle déjà le road la râpe à fromage, ou la ruche.



En chiffres:
- 140 million de dollars
- un bail de 99 ans pour 7.7 millions de dollars
- la ville rembourse Monsieur Broad les 30 millions de dollars qu'a coûté la construction du parking souterrain pour en devenir propriétaire à terme.
- 2500 panneaux en fibre de verre pour le "voile"supportés par 650 tonnes d'acier
- 4700 mètres carrés de surface d'exposition: 3300m carrés sans colonnes au deuxième étage et 1400 au rez de chaussée. Le premier étage contient la réserve et stockage des autres œuvres:
Il est à la mode maintenant dans les musées de montrer leur face cachée
- 0 guichet d'accueil
- 0 dollar l'entrée
- pas mal de mauvaises critiques, En effet, Los Angeles a du mal à devenir la maison de véritables chefs d'oeuvre et abrite surtout des collections privées. Ainsi les médisants ne se sont pas fait prier pour critiquer une fois de plus la ville et sa culture "pauvre".
Voici 10 des trésors que vous pourrez pourtant venir admirer ( en numéro 6 vous trouverez le portrait du Dr Pozzi, papa de la gynécologie moderne. Et accessoirement coureur de jupons, logique)
On a toutefois la chance d'avoir de magnifiques musées, même si on ne peut pas être soufflés par les collections. Se promener dans chacun d'entre eux est déjà une super expérience. Donc n'hésitez pas à visiter le Norton Simon, le LACMA, le Getty center, la Getty villa, le ScienCenter, la Huntington Library, etc, selon vos goûts.


En sortant du musée, c'était le lendemain des attentats en Belgique

Mairie de Los Angeles

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Le bâtiment est splendide et vaut à lui seul le déplacement. Ce qu'il contient (je n'appelle pas ça de l'art) est une des plus grosses arnaque du XXème siècle.
    Renseigne-toi sur l'art contemporain, comment il est fabriqué et à quoi il sert, tu risques d'être surprise ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin de me "renseigner". J'ai suffisament de bases pour comprendre.
      J'aurai pu m'étendre un petit peu sur mes pièces favorites mais je sais que ça n'intèressera pas la plupart des gens car c'est assez spécial. Mais j'ai pris soin d'indiquer les titres des oeuvres et leurs auteurs pour pouvoir permettre de faire des recherches plus approfondies au cas où.
      J'étudie en surface l'art depuis mes 15 ans, suffisament pour nourrir ma culture générale et pouvoir avoir une conversation un petit peu éclairée.
      Évidemment chacun ses goûts, comme en musique ou cinéma ou mode, et il y a des mouvements en art que je déteste, probablement parce que je ne me suis pas encore penchée dessus, il me reste quelques décennies pour le faire.
      Feed your head!

      Supprimer
    2. Oh mais là, point n'est question de goût, je n'en discute pas, c'est trop personnel. Je parle de faits et du pourquoi et du comment.
      Sais-tu dans quel but l'art contemporain a été créé ?

      Supprimer
    3. Quelque chose me dit que tu meurs d'envie de nous le dire donc vas-y ! Eblouis nous.

      Supprimer
  2. Il ne s'agit pas non plus de vous éblouir, je n'en ai que faire. Seule la vérité m'intéresse et j'adore la partager, surtout avec ceux qui n'ont pas envie de l'entendre.
    L'art contemporain a été créé et financé dans les années 60 par les Américains (la CIA pour ne pas la nommer) afin de détourner l'intelligentsia européenne (intellectuels et artistes) de la tentation communiste.
    Les Américains vont donc encourager des formes d'art qui ne disent plus rien sur rien, des arts qui ne s'enracinent plus dans la société, qui ne parlent plus du monde, qui ne sont plus que des jeux formels régressifs, bébêtes et rigolos.
    Je n'en dirai pas plus, les photos parlent d'elles-mêmes.
    Dans le cas où néanmoins la curiosité vous piquerait, lire le bouquin de Frances Saunders "Qui mène la danse ?".
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha bah zut, je pensais que c'était les reptiliens!

      --Ms. Saunders vents her spleen mainly in her introduction, but in the text she repeatedly returns to the theme that the CIA injured the cause of intellectual freedom by clandestinely supporting (oh, irony of ironies!) champions of intellectual freedom. Not adverse to using clichés, Saunders refers to the CIA at various times as a "wilderness of mirrors," an "invisible government," and a "rogue elephant."--

      De plus, sans avoir lu le livre évidemment, parce que j'ai des vrais bouquins à lire, elle parle de l'expressionnisme abstrait, un courant très précis dans la vastitude de l'art contemporain.

      --"Les Républicains attaquent violemment ce courant et l'accusent d'être communiste. Au Congrès, ils dénoncent en outre les financements fédéraux qui sont attribués aux peintres expressionnistes. Le début des années 1950 voit le renforcement de cette opposition à cause du maccarthisme, les artistes soupçonnés de sympathies communistes deviennent l'objet d'enquêtes (« chasse aux sorcières »). Pourtant, la période est aussi marquée par le soutien du MoMA de New York, lui-même financé par la fondation Rockefeller. En 1952, le musée organise même un programme international de diffusion mondiale de l'expressionnisme abstrait. L'exposition « The New American Painting » n'a pas d'autres buts. Les peintres de l'expressionnisme abstrait sont également défendus par Peggy Guggenheim."--

      --Another flaw in The Cultural Cold War (le titre américain) is that the book discusses only the Western side and barely mentions communist participants in the Cold War. The author does not mention the communist coup in Czechoslovakia in 1948, the Soviet military intervention in East Germany in 1953, or the upheaval in Poland in 1956. There is one sentence each about the Berlin blockade and the Berlin Wall. She does devote two pages to the Soviet invasion of Hungary, but offers several pages on Western "desertion" of the Hungarian rebels. Perhaps Saunders thought her readers would know all about the Soviet cruelties and decided it was unnecessary to discuss or even mention them. A more captious view would be that she did not want to discuss Soviet actions lest it appear that perhaps the CIA and the West in general had real reasons for doing what they did in the "cultural Cold War" in Europe.--

      *méga sarcasme*

      Donc voilà un livre de gare sur une théorie fumeuse que même les gens qui partagent son avis trouvent bien écrit mais trop léger et donc pas assez sérieux, faussement dense et répétitif pour berner le lecteur.

      --Le « contemporain » serait donc la manière qui se fait aujourd'hui. Appliquée à l'art, cette notion revêt une spécificité esthétique qui peut devenir polémique, puisque les acteurs n’ont pas la distance nécessaire pour effectivement apprécier les œuvres.--

      En français on ne parle de ce livre que sur d'obscurs sites qui font moins de vues que ce blog et/ou manquent cruellement d'argent pour continuer "le combat".
      Par exemple, sur Egalité et Réconciliation, le mouvement fondé par... Alain Soral. Ou Solidarité et Progrès, parti de soutien à Jacques Cheminade. ( chacun en fera sa propre déduction).

      Ensuite, évidemment, on est tous libres d'adhérer à des croyances farfelues, les miennes concernant l'appréciation de l'art, et les tiennes concernant l'affirmation éhontée de faits grossis et manipulés pour divertir les pseudos intellectuels, avec un brûlot qui les chatouille là où ils aiment. Et le faire sur un blog sans aucune importance, de surcroît.

      C'était bien inutile, mais j'ai rien de spécial à faire aujourd'hui.

      Je n'en dirai pas plus, un petit coup de google parle de lui-même.

      Supprimer
  3. En tant que journaliste, Frances Saunders avait publié un article dans "The Independant" (journal britannique) dans lequel un ex-agent de la CIA, Donald Jameson, corroborait le fait que la CIA avait contribué au financement de l'art contemporain en Europe (l'article date de 1995 avant la parution de son livre).
    Il y a aussi un documentaire diffusé sur ARTE (difficile de taxer ARTE de collusion avec l'extrême droite ou gauche !!!) portant sur le même sujet et dans lequel un autre ex-agent de la CIA, Tom Braden, corrobore les faits.

    Je n'attaque pas l'art, loin de moi cette idée, j'attaque "l'art contemporain" qui est une rupture idéologique et politique (aucun lien ni évolution avec ce qui se faisait avant) et qui prétend liquider la question de l'art, donc la question du beau.
    Il a été créé de toute pièce pour valoriser la liberté d'expression (qui pourrait être contre), mais une liberté d'expression qui n'est jamais subversive, qui n'est que transgressive (ça fait rigoler les pouvoirs en place).
    Mais bon, on peut toujours continuer à se voiler la face et la politique de l'autruche, c'est encore ce qui se fait de mieux pour vivre heureux, hein ??

    RépondreSupprimer
  4. Contribuer au financement, c'est pas un peu diffèrent de ton précédent commentaire? Et ne pas critiquer l'art, c'est pas un différent de ton premier commentaire?
    La mauvaise foi n'est pas que masculine apparemment.
    Et sinon, la fête des mères a été créee par le régime de Vichy, j'espère que tu postes sur tout les blogs qui parlent de la fête des mères du coup.
    J'ai d'autres exemples hein.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...