Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

dimanche 30 mars 2014

Madame L.

On a longtemps hésité avant d'écrire cet article mais on pense que c'est un retour d'expérience qui peut être utile. Tout ce qui suit est vraiment arrivé. On évitera juste de mentionner le vrai nom de la personne concernée pour l'appeler juste Madame L.

Ayant une chambre libre dans notre appartement, on la loue régulièrement aux visiteurs de passage. Le prix est vraiment bas compte tenu de notre emplacement et on essaye que les gens se sentent à l'aise. Madame L. nous a contactés en novembre dernier car elle souhaitait venir à Los Angeles pour un mois. On lui a communiqué nos tarifs et elle a décliné en déclarant que c'était trop cher. Seulement on a fait l'erreur de lui donner notre adresse. Un mois passe et on n'a aucune nouvelle. Un soir, Laetitia part s’entraîner et je glandouille sur le PC quand on frappe à la porte. J'ouvre et tombe sur une personnage âgée en pleurs et très confuse avec sa valise sous le bras. Elle m'explique qu'elle avait discuté avec Laetitia pour la chambre mais que cela ne s'était pas fait et qu'elle s'appelle Madame L. Je me souviens vaguement de cela et la fait entrer. Je lui offre un thé et elle me raconte son histoire.

Elle m'explique qu'elle est venu à Los Angeles pour rencontrer son amoureux qui devait l'héberger. Seul problème : personne ne s'est pointé à LAX. Elle a donc fait le trajet jusqu'à Union Station (la gare de train de Downtown) où elle a passé la nuit d'avant. Ne sachant pas vers qui se tourner et ayant conservé notre adresse, elle est venue nous voir. N'ayant pas l'habitude de mettre dehors les vieilles dames qui pleurent, je lui propose de rester quelques nuits le temps de régler la situation. Laetitia rentre peu après et Madame L. lui raconte à nouveau toute son histoire alors qu'elle est encore sur le pas de la porte avec une furieuse envie de prendre une douche et de dîner.

Le lendemain on lui prête un PC portable pour qu'elle puisse aller sur Internet. Petite note en passant : le PC en question avait quelques soucis d’alimentation ce qu'on a expliqué à Madame L. qui a quand même bourriné sur le bouton Power. Le PC est maintenant HS... Bref elle tente de rentrer en contact avec son amoureux sans vraiment de succès. On  essaye de lui faire comprendre que la meilleure option est encore de rentrer en France. Son billet de retour était prévu trois mois plus tard afin de correspondre avec la fin de son visa touriste. Elle appelle donc Air France et elle apprend qu'un changement de billet pour repartir le plus vite possible lui coûtera 300 dollars. Elle ne peut pas payer cette somme vu qu'elle n'a pas un sous. Elle n'a qu'une petite retraite et elle a déjà du emprunter pour venir ici. Mais en théorie, il lui suffisait quelques jours d'attendre que sa retraite arrive sur son compte en banque pour pouvoir payer son retour. Elle décide de trouver une autre solution et de faire un peu de tourisme. Elle nous explique aussi qu'elle nous payera la chambre mais plus tard. On n'y croyait pas trop vu qu'elle avait déjà des dettes et que rester ici n'allait pas arranger les choses.

Parce qu'on est des gens plutôt cool, on l'aide autant qu'on peut : je lui dessine des plans pour qu'elle puisse visiter le quartier, je lui donne une carte, je trouve des horaires de bus, j'appelle des gens en anglais pour elle (oui car forcément elle ne parle quasiment pas anglais) et surtout je lui donne des conseils, le premier étant d'aller au consulat de France. Ce qu'elle fait. Sur place, on lui explique qu'on ne peut pas faire grand chose pour elle et que la meilleure solution est -oh surprise- de rentrer en France. Mais Madame L. a une bien meilleure idée : elle va rester. Elle ne veut pas passer l'hiver en France et trouve que c'est la volonté de Dieu qu'elle soit à Los Angeles. Les disciples de Dieu vont plus tard lui expliquer leur manière de penser. La question est : chez qui rester pendant tout ce temps ? Chez nous c'était impossible. Au delà du fait qu'on lui faisait crédit, la chambre avait été louée par quelqu'un d'autre qui allait arriver sous peu. Elle a donc commencé par regarder les auberges de jeunesse. La moins chère est à 27 dollars la nuit. C'est finalement à peine plus cher que chez nous mais ce sont des dortoirs communs. "Je préfère dormir dehors" nous dira-t-elle.

Sa deuxième idée a été de trouver une famille pour l'héberger en échange ménage ou de baby-sitting, comme une jeune fille au pair mais à 60 ans. On l'a mise en contact avec une association française, on s'est porté garant pour elle par téléphone, elle a assisté à un café-rencontre mais rien n'y faisait. Des gens ont dit oui mais se sont désistés. La date buttoir approchait et il fallait trouver une solution. Elle a donc pensé aux refuges de l'Armée Du Salut. On lui a expliqué que c'était pour les gens avec des vrais problèmes (sans-abris, femmes battues...) et pas les touristes qui cherchent un logement. Elle a quand même appelé et on lui a dit que les refuges d'urgences étaient pleins et que pour les autres il y avait plusieurs mois d'attente. Madame L. s'est ensuite tournée vers la charité chrétienne. Elle n'a pas été déçue. Elle pensait trouver une chambre chez les bonnes soeurs mais ce n'est évidemment pas un hôtel. Elle a pris ensuite contact avec un curé français qui aurait pu l'aider à trouver un logement chez l'habitant. Elle lui a fait faux bond et s'est fait copieusement engueulé par le curé en question. Au final, les gens de l'association française ont discuté entre eux et ont fini par lui trouver une chambre avec une autre personne âgée. Mais cela ne lui allait pas alors elle est partie et elle a trouvé on ne sait comment un appartement vide à East LA dont les proprio acceptaient aussi de faire crédit.

En tout Madame L. est restée deux semaines chez nous. Vu qu'elle est endettée de tous les côtés, on doute voir un jour la couleur du loyer mais ce n'est pas très important. C'est l'exemple parfait de ce qui arrive quand on vient dans un pays étranger sans argent, sans plan clairement défini et sans parler la langue. Pourtant Madame L. était quelqu'un d'éduquée ayant toute sa tête et ayant vécu suffisamment longtemps pour savoir que la vie ne fonctionne pas comme cela. C'était aussi quelqu'un de sans gêne. Elle faisait sécher ses culottes dans la salle de bain parce qu'elle refusait d'aller à la laverie automatique, elle nous interrompait constamment quand on regardait un film, elle faisait la gueule quand on lui demandait poliment d'utiliser le PC dans sa chambre car on avait besoin de la table du salon et elle ne nous a jamais vraiment remerciés.






Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires:

  1. Madame L. m'a l'air d'être très... Française ! Tout lui est dû, elle adore emmerder le monde, elle ne parle pas anglais... En espérant qu'elle ne revienne pas frapper à votre porte.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà un bel exemple d'un français dans toute sa splendeur! lol Désolée que vous ayez du vivre cela mais ça ne m'étonne pas tellement. Quatre ans que je vis aux US et j'en ai vu passer des français de ce style partout où j'ai vécu malheureusement. Le problème c'est que les gens pensent que tout est possible aux US, comme on le dit si bien, mais ils ne comprennent pas que c'est une façon imagée de dire que certaines choses sont plus simples à faire ici qu'en France mais d'autres le sont moins. Puis en plus elle a choisit la bonne ville pour rester sans argent, elle aurait pu s'en sortir au fin fond du Tennessee mais la Californie ce n'est pas toujours la bonne solution! lol.
    Enfin dans tous les cas leçon pour vous et pour nous, ne jamais donner son adresse à des inconnus et de plus des français qui pensent qu'entre personne de la même nationalité on doit s'entraider (ben oui mais non, même si on est de la même nationalité on est toujours des inconnus), et leçon pour les gens qui rêvent de venir ici, préparez vous et ayez pleins de solutions de secours et surtout des économies!!! :)
    Merci pour cet article!!

    RépondreSupprimer
  3. Vous avez quand même tenus 2 semaines. Chapeau.

    RépondreSupprimer
  4. Anecdote croustillante.
    Vous êtes cools en tout cas ! Je comprends que virer quelqu'un qui vient frapper en pleurant à ta porte est de l'ordre de l'impossible. Mais deux semaines, purée...
    Par contre pour les commentaires sur "c'est bien ça une française", j'ai un peu du mal à voir le point.
    Moi je suis française, et jamais ça ne me viendrais à l'esprit de faire ça, comme pas mal de gens que je connais. Certaines personnes sont juste relous, et surtout apparemment complètement paumés, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait :) Il y a eu des gens extra dans nos rencontres aussi. Mais là du début à la fin ca a été KAFKAIEN!!
      On aurait voulu inventer on aura pas pu.

      Supprimer
  5. Bonjour à vous deux,
    Je vous trouve tellement sympa ... et quel courage quoique je ne sais pas si je n'aurez pas fait la même chose. Mais je me pose quand même la question de comment vous êtes au courant de toutes les péripéties qui ont suivies ;)

    Et pour ceux qui disent que c'est parce qu'elle est française ben ... les cons et les sans-gênes c'est pas une spécificité française, parole d'une fille qui a vécu dans d'autres pays

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a échangé quelques emails et elle est restée chez nous quasiment jusqu'au moment où elle est partie à East LA.

      Supprimer
    2. Elle m'a téléphoné plusieurs fois et est passée pour déposer un peu d'argent... Toujours sans se demander si je n'avais pas autre chose à faire à ce moment là.

      Supprimer
    3. Vous ne changerez pas la mentalité d'une personne agée, y a pas mort d'homme quand même à vous entendre elle vous a fait vivre un cauchemard;
      elle vous a deposé un peu d'argent c'est sa maniere à elle de vous remercier

      Supprimer
  6. J'ai decouvert ce blog aujourd'hui, et ceci est mon premier article (en fait j'etais tombee sur la page des visas cet apres-midi et j'ai enfin fini par cliquer sur le blog ce soir). Hate de le lire en entier!

    Je suis en Ohio, bien loin de vous, et dans un monde tout a fait different meme si dans le meme pays...

    Souvent les gens pensent que les USA signifient pays de l'opportunite, de toutes les chances et reussites avec facilite, et qu'ils peuvent compter sur la solidarite entre francais ou europeens. Beaucoup recherchent une famille d'accueil pour loger gratos et parfois ils proposent un peu de menage en retour, meme s'ils ne vont pas vraiment en faire. On dirait que ca leur fait mal de depenser pour leurs vacances et que c'est ok de non seulement loger chez des inconnus mais en plus de manger sans participer aux courses ni a aucun frais.

    Je ne comprends pas ceux qui arrivent le porte-monnaie vide ni ceux qui sont mal informes sur les choses comme la fameuse loterie. Il ne suffit pas d'etre choisi, car les etapes suivantes ne sont pas simples non plus.

    Bref. Je m'en vais lire davantage de ce blog agreable aux yeux. Bonne soiree a tous.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne pense pas que cela soit typiquement français, il y a des gens sans gènes sur toutes la terre qui abusent de la bonté des autres et c'est cool de votre part de l'avoir aider au départ donc si je fais la même chose suis je le bienvenue , je suis beaucoup plus jeune ? :) lol

    RépondreSupprimer
  8. et bah!
    vous êtes conciliants!!! Chapeau!

    RépondreSupprimer
  9. Pour avoir fais pas mal de pays dans le monde dont les États Unis. Et Pour comparer, oui les francais sont sans gene, raleurs, et en general mal polis. Mais ce n'est rien compare aux anglais, australiens, chinois, ou les pires de tous, ceux du moyen orient. Par contre je me demandais, partant en californie d'ici octobre pour voir si ca me plait ( c'est le dernier endroit que j'ai envie de voir pour un nouveau depart) est-ce vraiment aussi cher? 27dollars la nuit dans un foyer en chambre commune ca fait quand meme 810 dollars le mois, le prix d'un studio a paris. L.A est vraiment si chere? Arf j'aurais tellement de questions a vous poser, car L.A semble devenir un endroit sympa, partiulierement pour un immigrer, j'ai vu que je pouvais avoir une ID, un permis de conduire, un compte en banque et meme monter une LLC. J'avais pense y aller, bosser quelques temps et devenir chauffeur de taxi moto, mais j'ai cru comprendre que ca avait deja demarrer aussi la bas. Trouveriez vous le temps de me renseigner un peu? gregory

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Evidemment que c'est aussi cher que Paris! Je ne vois pas pourquoi le niveau de vie serait moins élevé ici. 27 dollars la nuit en auberge de jeunesse, c'est le moins cher du moins cher du moins cher.
    800 dollars de loter est possible en coloc. Los Angeles a parmi les loyers les plus cher du pays.

    Vous ne pourrez pas venir ici quelques mois pour faire chauffeur. Il vous faut un visa et un vrai projet pro. Tout est é crut sous l'onglet

    RépondreSupprimer
  11. Sous l'onglet sur l'expatriation.

    À bientôt!

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    je vous lis avec grand intérêt depuis des mois et je réagis pour une fois... cette dame avait probablement, au contraire, prévu son coup non ? Perso, quand je décline parce que c'est trop cher, je ne garde pas l'adresse dans un coin... Elle comptait vraisemblablement débarquer en apitoyant son monde afin d'avoir un logement au mieux gratos, au pire pas cher...

    Artémise.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    J'ai aussi eu pour première impression celle que décrit Artémise. Cela me semble bien étrange qu'elle débarque en larmes ainsi. Elle a certainement pensé que son âge jouerait en sa faveur.
    Pour ce qui est du comportement des français en déplacement (ou chez eux), j'ai pu constater un nombre incalculable de fois combien il leur est aisé de malmener les autres sans vergogne. Hautain, mal poli, imbu de sa personne : profil presque type du Franchouillard de service.
    On pourrait presque distribuer des autos-collants à la descente des avions (pardon pour ceux qui se comportent bien :-) )

    Karyn

    RépondreSupprimer
  14. Belle petite anecdote croquante, comme j'en ai déjà connu aussi quand j'avais des connaissances françaises qui venait visiter Montréal. Heureusement que d'autres par la suite ont relevés le niveau sinon j'aurais pu croire que tous les français étaient pareils :-) Blog intéressant, je vais continuer ma lecture :-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...