Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 16 juillet 2013

Summer camp!

L'été aux Etats Unis, il y a la même tradition que partout ailleurs pour les vacances scolaires: les centres aérés!

Sauf qu'au lieu d'avoir des activités en plein air (d'où son nom), des visites, des sorties, les Etats Unis comme toujours poussent le bouchon plus loin avec des spécificités. Ainsi vous pouvez choisir pour vos enfants des art camps, des science camps (ou rock camp, qui peut correspondre à la musique rock ou à l'étude des roches! Il ne vaut mieux pas se tromper), nature camp, cooking camp, dance camp...

Mais ce qu'on sait moins, c'est qu'on a les même version adulte! Pas "adulte" hein, juste pour adulte.

Ainsi, vous vous en doutez, j'ai participé à des camps...de roller derby! Dont un à la plage, parce que rien ne dit Californie comme des filles en patins à la plage (qui se tapent un peu dessus). Donc celui à la plage s'appelle juste Derby day camp et est à Hermosa Beach, et le second est organisé par les Angel city derby girls (5ème équipe mondiale en plat) et s'appelle Camp Scarlett. Les deux sont en Juin.

On célèbre le départ du june gloom.

On a quand même un mini bootcamp dans le sable.




Si vous êtes branchés sport, c'est aussi l'occasion de participer à des tournois de soft ball (comme son nom l'indique, c'est du base-ball mais beaucoup moins violent), mais aussi à des bootcamp!

C'est là qu'on découvre la résilience impressionnante des Américains, qui sont loin de lâcher le morceau ou pire encore, de passer pour des losers. L'Américain ne laisse pas tomber, tout en restant fair play.
Le bootcamp, c'est la forme extrême de votre cours de fitness. C'est généralement en plein air car il faut de l'espace, c'est souvent dans un parc, c'est parfois à la plage.
Ca peut durer une heure, où les coachs rivalisent de technique de torture pour essayer de vous faire vomir de bon matin ( certains bootcamp commencent a 5h du matin, pour bien être crevé avant d'aller au boulot. Je vous ai dit qu'ils ne lâchaient rien ).
Le bootcamp tient son nom des entraînements militaires (boot=botte). Sauf qu'on remplace les pneus par dessus lesquels il faut sauter par des petits camarades de classe, parce que c'est plus rigolo.



Le tout est évidemment arrosé de musique de boîte de nuit (comme pour les cours de cardio en salle) mais aussi d'encouragement, que ce soit de la part des coachs ou des autres victimes. A la fin, c'est fistbumps, félicitations, échantillons de shots énergétiques et autres "good job guys, you're awesome!".

On donne une mauvaise réputation à la France en abandonnant au bout d'une demi heure, mais ça permet de faire la blague: "on est Français, c'est comme en guerre, on se rend facilement".





http://campgladiator.com/la/ (ce n'est pas un sponsor, ma prof de roller derby est entraîneuse professionnelle dans cet organisme).
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...