Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 16 juillet 2013

Pacific Rim

1999. Matrix arrivait sur les écrans. C'était la parfaite synthèse de 15 ans de culture cyberpunk, de films de kung-fu et d'animation japonaise le tout à la sauce américaine. 2013. Guillermo del Toro revisite Evangelion, Goldorak et Godzilla à sa sauce avec Pacific Rim qu'il a réalisé, produit et co-écrit.

Ca donne 2H12 de combats épiques entre gros robots et gros monstres en détruisant quelques grandes villes au passage. La plupart des combats se passent dans le noir ce qui est assez dommage mais restent très lisibles. En tout cas ils tabassent méchamment et se renouvellent constamment avec l'ajout de petits plus (armes et pouvoirs).



Au niveau scénario, c'est le néant absolu avec tous les stéréotypes du genre : le héros sur le retour, la débutante mais pas trop, les scientifiques doux dingues qui trouvent la solution miracle et l'usage de l'arme nucléaire comme réponse universelle à tout problème de cette taille (StargateArmageddonThe Core...). Les acteurs ne se forcent pas trop : Idris "Stringer Bell" Elba fait du Idris Elba, Charlie Day fait du Charlie Day et Ron Pearlman fait du Ron Pearlman. Les dialogues sont très inégaux.

La direction artistique est démente. Il y a toujours ce côté trop propre inhérent à l'abus d'images de synthèse mais le mecha design est excellent et le design des bestioles n'est pas en reste. La 3D fonctionne à merveille et n'abuse pas d'effets racoleurs. Par contre la BO manque un peu d'inspiration. Matrix faisait mouche car ça s'éloignait de l'orchestrale grandiloquent. On entend parfois des guitares dans Pacific Rim mais on retombe rapidement dans le Hans Zimmeresque.

En clair Pacific Rim est loin d'être parfait et a finalement les mêmes défauts que Man of Steel. Pourtant on reste scotché à son siège pendant plus de deux heures en remerciant les fous furieux qui ont filé 200 millions de dollars à Guillermo del Toro. La salle applaudissait et poussait des cris d'encouragements aux moments les plus fous c'est à dire en permanence durant la deuxième grosse baston. C'est un gros trip pour nerds et un bel hommage à la culture asiatique.


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Pfiou, j'ai vu Man of Steel, je n'irai pas voir Pacific Rim.

    Marre des combats sans fin, dont la fin laisse à désirer( cf Man of Steel ).

    Marre, comme tu le dis de ces foutus musique Hans zimmer qu'ils mettent à toutes les sauces et pour toutes les scènes...

    Et enfin marre de la 3D qui fait payer 4 euros plus cher pour de la merde!

    Voilà :p !

    Merci pour ton avis qui me confirme l'idée de ne pas le voir !

    A une prochaine,

    Lucas

    RépondreSupprimer
  2. Étant fan de science-fiction, je partage pourtant ton avis. Je vais de déception en déception. Tous les films sont calqués sur le même schéma (musique, scènes de combats).Bref, je désespère de tomber enfin sur un scénario sans les clichés habituels.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...