Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 7 mai 2013

Trance

Simon (James McAvoy) travaille dans la vente aux enchères d'oeuvres d'art. Lors d'une vente d'un tableau ultra-convoité, ce dernier est volé par la bande de Franck (Vincent Cassel). Simon est blessée à la tête durant le casse et perd la mémoire. Après coup, Franck s'aperçoit qu'il n'a pas le tableau. Il soupçonne Simon de l'avoir subtilisé au dernier moment mais ce dernier ne se souvient de rare. Franck force donc Simon à consulter Elizabeth (Rosario Dawson), une hypnothérapiste, afin de fouiller dans son subconscient histoire de connaitre le fin mot de l'histoire. Mais manipuler le cerveau des gens pour obtenir ce qu'on veut ne donne pas toujours le résultat espéré surtout quand les sentiments amoureux commencent à s'en mêler...


La carrière de Danny Boyle est quasiment un sans-faute et j'apprécie beaucoup son cinéma que ce soit Trainspotting, Sunshine, Slumdog Millionaire ou Une Vie Moins Ordinaire. Il essaye toujours de varier les styles et les genres et prend toujours un malin plaisir à prendre des personnages ordinaires et à les pousser à la folie. Même ses films les moins réussis ont toujours quelque chose d'unique. Par exemple 28 Jours Plus Tard possède des plans fabuleux de Londres totalement vide. Pour Trance, il s'est essayé au thriller psychologique et a fait un genre d'"Inception sur les poils pubiens" (vous comprendrez en voyant le film).

Un peu à la manière de Petits meurtres entre amis, tout le film est contenu dans la toile que constitue les relations du trio Simon/Franck/Elizabeth entre buts communs, buts personnels, inimitiés, menaces et désirs. Danny Boyle développe une intrigue compliquée même si le déroulement du film reste linéaire malgré les passages en hypnose et les nombreux flashbacks. Suivez bien et vous ne serez pas trop perdu. Danny Boyle finit par dévoiler le fin mot de l'histoire et s'attarde presque trop sur ces révélations ce qui empêche le spectateur de faire ses propres spéculations à l'inverse d'Inception dont on continue de débattre au sujet de la toupie (alors qu'en fait il faut regarder l'alliance !).


Les trois acteurs principaux jouent bien et même Vincent Cassel parvient à ne pas énervant. La photographie du film est sublime et la BO assurée par Underworld (comme la majorité des films de Boyle) accompagne à merveille cette Trance. Au final c'est loin d'être le meilleur Boyle mais vu qu'on commence la période des films de l'été, c'est peut être le seul film qui vous fera réfléchir avant quelques mois. Sortie mercredi en salles.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...