Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

lundi 11 mars 2013

Cloud Atlas

1849. Adam Ewing va faire ses débuts dans le commerce d'esclaves en reprenant le business de son beau père  Sa vision des choses va changer quand il va libérer l'un d'eux. 1936. Robert Frobisher est un apprenti compositeur bi. Il part aider un compositeur déchu pour qu'il écrive de nouvelles mélodies  1973. Luisa Rey est journaliste comme son père  Elle rencontre un scientifique qui veut lui révéler des informations confidentielles sur un projet de réacteur nucléaire. 2012. Timothy Cavendish est éditeur  Il doit beaucoup d'argent a des voyous et va demander de l'aide a son frère qui va lui jouer un très mauvais tour. 2144. Sonmi-451 est une clone programmée pour être serveuse dans un restaurant de Neo Seoul dont elle ne peut pas sortir. Elle va pouvoir s’échapper et découvrir la véritable nature de la ville. 106 hivers après La Chute. Zachry est membre d'une tribu et possède un ami imaginaire maléfique.  Il va rencontrer une femme qui possède des technologies de l'Ancien Monde. Passé, présent  futur. Tout est lié. Nos vies ne nous appartiennent pas. Nous ne faisons que les emprunter.


Cloud Atlas n'est pas le premier film a avoir plusieurs histoires en parallèle qui se recoupent. Collision et Magnolia l'ont fait avant par exemple. Mais c'est le premier à être aussi ambitieux avec six histoires qui se passent chacune dans une époque différente. Encore plus fou : on retrouve les mêmes acteurs d'une époque à l'autre dans des situations radicalement différentes  Parfois ils jouent les gentils, parfois ils jouent les méchants, parfois ils sont les premiers rôles  parfois ils sont les seconds rôles  parfois les hommes jouent des femmes et parfois les femmes jouent des hommes... On suit les six histoires en parallèle en passant sans ordre précis de l'une à l'autre et la construction de chaque histoire est à peu près la même ce qui concentre les passages d'action/émotion et les rebondissements aux mêmes moments.

Et le plus dingue dans tout cela ? Ca fonctionne a merveille. Il n'y a pas besoin de se faire des nœuds au cerveau pour comprendre ce qui se passe et on ne sent pas passer une seule seconde les 2h44 du film. Ce petit miracle n'est pas du au hasard. Pour tourner six films en un, il a fallu trois réalisateurs qui se sont aussi chargés de l'adaptation du roman éponyme (Cartographie des Nuages en français) qu'on pensait inadaptable. Les réalisateurs sont ceux de la trilogie Matrix (Andy et Lana Wachoski, Lana s'appelait Larry avant mais il a changé de sexe) et celui de cours Lola Cours (Tom Tykwer). Warner ne fait que distribuer le film. Le trio est allé frapper à toutes les portes (principalement en Allemagne) pour récolter 100 millions de dollars du budget ce qui en fait le film indépendant le plus cher de l'histoire. On remercie tous les fous qui ont contribue au projet.


Histoire de porter le film, il fallait des acteurs suffisamment solides pour encaisser six rôles d'un coup tout en étant assez "bancable" pour attirer le public. Le trio de réalisateurs a donc fait appel à Tom Hanks, Halle Berry, Hugo Weaving, Susan Sarandon et Hugh Grant pour ne citer que les plus connus et ils ont tous pris plaisir à devenir totalement schizophrène le temps d'un film. Chacune des histoires possède sa propre tonalité et on passe sans sourciller de la comédie légère avec l'histoire de l'éditeur à l'enquête policière avec la journaliste ou au post-apo. Les larmes succèdent aux rires en quelques minutes. Encore une fois, l'ensemble reste parfaitement cohérent notamment grâce à la bande originale du film qui soude les différentes parties.

Plus qu'un film, Cloud Atlas est une expérience hors du commun.C'est tellement dense, intense et impressionnant qu'on reste bouche bée quand le générique de fin défile. Malheureusement le film est passé totalement inaperçu. Il a eu toutes les peines du monde à rentrer dans ses frais et n'a qu'une maigre reconnaissance de la part du public, de la presse et de ses pairs. Le film n'a reçu par exemple aucune nomination aux oscars même pas pour meilleure adaptation... Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, Cloud Atlas demeure un film important qui doit être vu sur le grand écran. Sortie le 13 mars en salles
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...