Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mercredi 13 février 2013

Comic books, la mythologie américaine

Tout comme la BD en France ou en Belgique, les comic books aux Etats Unis font part de la culture générale. Alors quand on débarque ici, on est souvent un peu largué niveau super héros. Mais on s'y mettant rapidement, on peut rattraper parfois 70 ans de retard et apprendre ce que l'on peut considérer comme la mythologie américaine. Mon favori et l'un des plus connus, c'est Batman.

Batman, on a tous vu la série animée qui passait sur la 3 quand on était petits ( pardon pour les autres pays ou générations ). Il faut bien avouer qu'on n'a pas été nombreux à savoir à l'époque qu'avant tout, Batman, c'était du papier et de l'encre (quand c'était plus évident pour Tintin). On peut appeller ça du nerdisme, mais j'ai toujours aimé être à fond dans un sujet en particulier. Je n'ai jamais été fan de BD, sauf d'Astérix, et j'en ai rarement lu d'autres. J'adore les animaux, mais je suis clairement spécialisée en lapins. Je ne joue pas tellement aux jeux vidéos, mais il est rare que je passe une semaine sans jouer à Civilization IV ( pas le V, juste le IV ). J'écoute la même musique depuis mes 15 ans, et quand je découvre un nouveau groupe qui me plaît, je n'aime que les albums sortis avant 2005. C'est pareil pour les comics donc, c'est Batman et rien d'autre, pour le moment.

Et puis il y a de quoi faire avec lui pour commencer!
En effet, Batman fêtera ses 74 ans en mai ( il ne les fait pas, hein ) et les comic books le concernant se comptent en centaines. Donc pour plus de simplicité, et parce que nous avons une vraie vie, on préfère acheter les anthologies des séries terminées. Donc pour des prix variants entre 12 et 30 dollars, vous pouvez trouver facilement des séries complètes, ce qui est beaucoup plus agréable à lire. Il y a aussi des graphic novels, parfois indépendantes des parutions contemporaines. Quand on se jette dedans, on se pose pas mal de questions. Il manque au départ des éléments essentiels à l'histoire et c'est souvent utile d'avoir un Américain sous le coude pour nous expliquer ( comme pour les règles du football américain en fait ). Donc comme il n'est humainement pas possible de lire ou d'avoir lu tout ce qui concerne Batman, on accepte volontiers les spoilers. C'est essentiel pour ensuite pouvoir choisir quelle part de l'histoire on aimerait lire. On a rapidement des préférences, que ce soit pour les artistes, pour la période ou pour les personnages.

Récemment, DC a entamé une nouvelle ère pour les comics ( ça arrive quand on tourne en rond depuis trop longtemps ), appellé le new 52. C'est la première fois que les comics DC ( action et detective comics ) sont remis à 0 depuis les années 30 (je crois qu'on atteignait presque le 900ème numéro). C'est assez compliqué mais en gros, il y a toujours des changements dans la ligne éditoriale, le retour de personnage décédés ou blessés, de nouveaux costumes, un passé qui change constamment (il y a au moins 10 versions de la mort des parents de Bruce Wayne). Mais je peux vous faire un résumé rapide de la très longue biographie de Batman.

Alors tout d'abord, gros spoiler, Batman, c'est Bruce Wayne en fait. Bruce Wayne est le fils unique de Martha et Thomas Wayne, un grand chirurgien philanthropiste millionaire. Le petit Bruce est donc né avec une cuillère en argent dans la bouche et tout semble lui sourire. Mais un jour, ses parents se font tuer sous ses yeux par un braqueur. Les versions divergent, mais il y a toujours des points communs sacrés: le collier de perles de sa mère, la chauve souris comme sujet du film ou de l'opéra qu'ils viennent de voir, l'arme à feu, le petit Bruce qui reste entre les corps de ses parents jusqu'à l'arrivée des policiers ( là encore, l'inspecteur Gordon n'est pas forcément présent dés le départ ).

A partir de ce traumatisme, Bruce se fait la promesse de débarrasser Gotham City de la vermine pour venger la mort de ses parents. Il travaille donc bien à l'école, va dans les plus grandes facultés pour y étudier le droit ( il pense d'abord devenir avocat pour mener sa quête de justice ) et la médecine, mais réalise que les plus jolis diplômes ne lui serviront à rien. Il voyage à travers le monde et apprend les arts martiaux avec les plus grand maîtres. Mens sana in corpore sano, il revient à Gotham City avec la plupart des clefs en main pour accomplir son destin. Il fait copain copain avec Lucius Fox, l'équivalent de Q pour James Bond, un génie en informatique et biologie notamment, qu'il embauche au sein de Wayne corp., l'entreprise qui fait fructifier son héritage. A ses côtés se trouvent également Alfred Pennyworth, le majordome qui fait son ménage, son linge et lui retire les balles qu'il se prend assez régulièrement. Et l'inspecteur Gordon donc, le seul flic potable dans toute la ville. Ce sont ces deux derniers qui maintiennent Batman dans un état de santé mentale relativement normal. En effet, même si Batman est un gentil, il a des petits soucis de bi-polarité et de gestion de la colère.

Il y a là encore plusieurs versions concernant l'origine de la chauve-souris, mais la ligne de conduite est toujours la même: on ne tue pas ( bon par contre, ça arrive qu'on ne sauve pas de la noyade ou d'une chute, faut pas déconner ), on n'utilise jamais d'arme à feu. Cette ligne de conduite est foutue en l'air dans l'un des comic books les plus connu: the Dark Knight returns de Frank Miller. Je ne spoile rien, mais le fait qu'il ne se soit jamais entraîné avec une arme à feu lui coûte presque la vie.

Comme Batman n'a pas de super pouvoirs, il s'en remet donc à ses dons "naturels", à savoir sa force physique d'homme surentraîné, son intelligence hors du commun (il est sans aucun doute le plus grand détective du monde, même si ça consiste souvent à taper sur la gueule d'un peu tout le monde pour obtenir des réponses, ou " la méthode fasciste" ), et ses gadgets que tous les garçons plus ou moins petits lui envient. A savoir, des voitures de malade (Batman rivalise avec Bruce Wayne sur ce point), des costumes qui le rendent pratiquement invincible, des bombes fumigènes en tout genre et des explosifs de différentes forces.

Batman est l'inverse de son pote Superman ( oui, ils vivent sur la même planète et ils sont potes la plupart du temps. Superman a une facheuse tendance à se faire influencer facilement, ce qui le catégorise chez les méchants lorsqu'ils apparaît sur les mêmes pages que Batman ). Déjà, Bruce Wayne se déguise en Batman, quand Superman se déguise en Clark Kent ( enfin, il met des lunettes quoi ). Clark Kent est un boyscout prévisible et ennuyeux ( je n'ai jamais dit que je serai objective, mais Batman l'appelle le boyscout ou l'intello ), quand Batman pète régulièrement un plombs et est totalement paranoïaque. Il dit lui-même lors d'une bataille avec Superman: au fond, c'est vraiment un gars bien, le soucis c'est que moi, je ne le suis pas.

C'est pour ça que Superman fricotte avec le gouvernement quand Batman est l'ennemi public dans une quarantaine d'états. Et aussi Superman n'a pas trop de mal côté coeur, quand Batman est...disons...indécis.
On compte un paquet de petits lots à son actif, de la classique Catwoman, qui à bien du mal à lui donner des idées, on se demande pourquoi puisqu'elle réveillerait un mort sans trop de soucis. En passant par la journaliste Vicky Vale, chiante à souhait et Talia Al Ghul, une p*tasse qui manque de le violer à chaque fois qu'elle croise son chemin. Il craquera au moins une fois, puisqu'elle aura un enfant de lui, Damian, le dernier Robin en date ( un petit con fini, mais il tient de sa mère ). Si ce n'est pas le fils de Bane, en fait. On n'est plus à un retournement de situation près. Aucune ne connait son identité secrète, sauf Catwoman, qui semble victime d'amnésie selon les anthologies, et comme ça arrange l'auteur en fait. Elle aura une fille de lui, mais elle se perd dans les limbes. Faudrait penser à racheter des batcapotes, d'ailleurs.

En ce qui concerne les Robin donc. Le premier et le plus connu, c'est Dick Grayson, l'acrobate dont les parents sont tués devant ses yeux pendant leur numéro de trapèze par un mafieu ( Anthony Zucco ). Difficile pour Bruce Wayne de ne pas craquer, il recueille le petit et se voit obligé de lui révéler son secret. Dick veut également venger la mort de ses parents, et Batman lui apprend les ficelles du métier. Le premier Robin restera aux côtés de son père adoptif jusqu'à la fin de son adolescence où il rejoindra les Teen Titans, sous l'alias de Nightwing. Il reprendra plus tard temporairement le costume de Batman ( quand Bruce Wayne meurt. Temporairement aussi, voir Final Crisis) et deviendra policier ( vous faites le lien avec the Dark Knight Rises? ) avec Timothy Drake en Red Robin et Damian en Red Bird avant le retour de Bruce. Vous pouvez lire ça dans le volume "Black Mirror" où j'ai rarement trouvé un dessin aussi sexy. 

Moi non plus j'écoutais pas :)

Le second Robin, et mon préféré, c'est Jason Todd. Batman le trouve en train de piquer le pneu gauche de sa Batmobile. Une chose en entraînant une autre, il le prend aussi sous son aile. Seulement, la réhabilitation ne marche pas pour tout le monde, et ce Robin est incontrôlable. Terriblement intense et imprévisible, c'est lui qui aura la relation la plus paternelle avec Batman. Seulement, tout le monde n'est pas de mon avis, et après que les auteurs ne sachent plus trop quoi faire de Jason, ils permettent aux lecteurs de prendre une décision radicale, et de voter pour la mort ou la survie de Robin. Les votes négatifs affluent, et Jason est assassiné sauvagement à coup de pied de biche par le Joker. Batman arrive trop tard et se sentira responsable de sa mort pendant très longtemps. Jusqu'au jour où....

Under the Red Hood, l'un des rares animés qui n'est pas issu d'un comic

Le troisième Robin est Timothy Drake. Quand les autres Robin pouvaient rivaliser physiquement avec leur mentor, ce sont ses capacités intellectuelles qui le propulsent sous la cape noire et jaune. OK, il a un peu fait chanter Batman pour en arriver là, mais bon. C'est apparemment la seule personne au monde à avoir découvert les identités secrètes de la Batman family. C'est lui avec lequel vous jouez dans Arkham City ( il a un petit peu modifié son costume ).

Hello, capuchon.
Stephanie Brown ( the Spoiler, son premier alias ), la petite copine de Tim, reprend le rôle de Robin temporairement, mais est virée par Batman. Elle meurt, puis revient, et au final reprend le costume de Batgirl. Apparemment, personne n'a été autorisé à reprendre son personnage dans un comic.
Carrie Kelly est la Robin de Frank Miller dans the Dark Knight returns.
Damian est donc plus ou moins le Robin actuel, sous l'alias Red Bird.

Les ennemis ensuite, si vous ne vous êtes pas endormis.
Le plus vieil ennemi de Batman, c'est le Joker évidemment, un clown meurtirer psychopathe qui ne veut rien d'autre que détruire la réputation de Batman en le poussant à bout perpétuellement. Il tue le second Robin et tire sur la fille de Gordon, Barbara, qui est aussi Batgirl et qui deviendra donc Oracle depuis son fauteuil roulant, et qui sort avec Dick Grayson pendant un moment. Il adore kidnapper et torturer. Il n'est absolument pas doué pour le combat mais supporte parfaitement les coups. Son arme principale, c'est sa folie et sa facilité à manipuler les gens. Il n'a peur de rien et surtout pas de la souffrance physique, ce qui le rend inateignable. Il n'a pas de nom, pas d'âge, on ne connait rien sur lui. Il y a beaucoup de théories sur son passé, mais aucune n'a jamais été validée; il change lui-même de version très régulièrement. Il a assez d'argent sous son matelas pour acheter n'importe qui et n'importe quoi, ce qui peut expliquer pourquoi il s'échappe d'Arkham Asylum à volonté.

Greg Capullo et ABVH pour le new 52

Sa chérie, c'est Harley Quinn ( un jeu de mots qu'il a inventé d'après son vrai nom, Harleen Quinzel, qui se prononce en anglais comme harlequin ). Après l'avoir fait tomber amoureuse de lui pour pouvoir s'échapper une fois de plus de l'asile ( elle était sa psychiatre ), il a bien du mal à s'en débarrasser. Elle a été inventée pour la série télé le 11 septembre 1992, inspirée par une vraie femme. La seule chose qui l'intéresse, c'est que le Joker soit fière d'elle et l'aime, et qu'ils vivent tous les deux heureux jusqu'à la fin. Plus récemment, le Joker se montre effectivement amoureux d'elle mais ils sont séparés la plupart du temps (elle est arrêtée après avoir assassiné les avocats du Joker et il est considéré comme mort après qu'on ait découvert uniquement les restes de son visage, qu'il recolle très joliment dans le new 52). On ne parle même pas de son petit écart de conduite avec Deadshot dans la salle de bains en loosedé, comme si le Joker n'allait pas finir par être au courant. Le classique à lire: Mad Love, de Bruce Timm <3 p="">

Les séries télé semblent complètement fades parfois comparé aux comics. ( Suicide Squad )

Poison Ivy, de son vrai nom Pamela Isley, est une botaniste devenue folle. Elle n'a qu'un seul et unique intérêt: les plantes et la planète. Environnementaliste de l'extrême donc, elle vole de l'argent en grande quantité et tue ceux qui se mettent en travers de sa route pour sauver la Terre. Elle contrôle les hommes par la pensée ( comme si elle en avait besoin ) et les tue d'un baiser toxique.



Catwoman, de son vrai nom Selina Kyle est donc la femme chat. Elle n'est pas folle, ni kléptomane puisqu'elle vole par appât du gain. Par contre elle vit dans son petit monde où tout n'est qu'un jeu, et son jouet préféré, c'est Batman. Elle le fait tourner en bourrique, mais la plupart du temps, c'est simplement lui qui a mieux à faire que de fricoter, et elle ne peut pas supporter ça. Elle passe donc de méchante à gentille selon les histoires.



Les trois sont très copines et ont leur propre série: Gotham city Sirens. Harley Quinn et Ivy ont leur propre série également, ce qui a déchaîné par mal de fantasmes ( Ivy est très probablement amoureuse de Harley ).
L'autre méchant important, c'est Double-face, aka Harvey Dent, procureur général. Un mafieux lui aurait jetté de l'acide au visage pendant un procès, le défigurant. L'accident révèle sa folie. Double-face organise tous ses crimes autour du chiffre deux et de la dualité. Il utilise également le hasard en jouant à pile ou face.
Les autres méchants notables: le Pinguin, le Riddler, Bane, Scarface la marionette, et une mutltitude de mafieux "normaux".

Je continuerai sûrement à parler des comics avec des critiques! Et je reprendrai les lundis Christian Bale.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Merci pour cet article bien complet sur Batman. Ca paraît moins obscur d'un coup et ca donne bien envie de lire tout ca! :)

    RépondreSupprimer
  2. Superbe article!!
    Je connais surtout la série animée, beaucoup moins les comics, et bon, malheureusement pour moi, tu m'as donné envie de m'y lancer ... :D
    Mais Batman quoi <3 :)

    RépondreSupprimer
  3. Hey ! En effet cet article est bien complet mais il y a quelque chose que je n'ai pas compris, quel est le nom de la BD où Catwoman embrasse Batman ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...