Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

dimanche 6 janvier 2013

Pride and prejudice and zombies

Alors que mon niveau d'anglais atteint des sommets ( pour moi-même ), je peux me permettre de m'attaquer à autre chose que des bouquins à la mode de seconde zone faciles à lire ( enfin on ne peut pas dire que the Girl with the Dragon Tattoo soit de seconde zone, mais c'est juste un exemple ). Je peux facilement juger si un livre en anglais est bien écrit ou non à présent, et surtout, je peux enfin ouvrir un classique sans avoir à souligner 10 mots par page.
Mais bon, les classiques étant ce qu'ils sont, c'est parfois bien difficile de se plonger dedans. J'apprécie particulièrement Camus et Flaubert, donc j'essaye de me trouver d'autres auteurs fétiches, britanniques ou américains. Mais c'est difficile de faire son choix quand on n'a jamais été confrontés à eux à l'école. J'adorerai lire du Faulkner, mais quand je me retrouve devant sa collection à la librairie, je n'arrive pas à me décider...

Donc voilà, le choix facile, ça a été de combiner le sérieux à l'agréable en choisissant un classique réécrit par un auteur moderne, ce qui se fait énormément depuis que la plupart des grands classiques sont tombés dans le domaine public.
Pride and Prejudice and Zombies était donc le livre parfait: un niveau d'anglais excellent, car 85% du classique original n'a pas été touché, mais une bonne touche d'humour et de trucs dégueu pour que je décroche pas rapidement.
C'est donc parfait si vous avez un niveau d'anglais très correct et que vous voulez tester ses limites.
Seth Grahame-Smith, auteur notamment de Lincoln:Vampire Hunter ( que je n'ai pas vu au cinéma ) est à l'origine de cette adaptation et a aussi écrit Dark Shadows pour Tim Burton.

Les zombies s'attaquent aux choux fleurs, les confondant avec des cerveaux.

L'histoire est donc semblable à l'originale, plus ou moins: Elizabeth Bennet et ses 4 soeurs vivent dans une petite ville d'Angleterre. C'est la plus rebelle des 5, et donc la préférée de son papa, et la moins aimée de sa maman. Comme l'île d'Angleterre est frappée par un mystérieux mal qui fait revenir les morts à la vie, Elizabeth et sa plus grande soeur Jane reviennent de Chine où elles ont subit un entraînement martial avec un maître Shaolin. Elles sont chargées par la reine de protèger les terres sur lesquelles elles vivent des "immentionnables", des hordes de zombies qui attaquent ceux qui n'ont pas suivi un entraînement défensif rigoureux.
Jane flirtouille avec Mr Bingley, le nouveau et riche voisin, et ça sent bon le mariage. Tout semble aller pour le mieux pour la famille Bennet ( les filles qui le veulent vont trouver de bons maris, Elizabeth peut défendre son territoire gentiment sans penser à ces conneries ), jusqu'au bal où Elizabeth découvre que le meilleur ami de Bingley, Mr Darcy, est un sombre motherfucker. Et soudainement, Mr Bingley se fait la malle pour ne plus donner de nouvelles à la pauvre Jane.
Fier, froid, méchant et mystérieux, Darcy cache des secrets qu'Elizabeth découvre au fil du temps. Plus elle en apprend sur lui, et plus elle ne veut que se venger de ses multiples affronts ( si ce n'était qu'il ne soit lui-même un excellent guerrier tueur de zombies ). Jusqu'à ce qu'elle se rende compte que même le plus puissant des maîtres Shaolin ne lui à pas appris à maîtriser son coeur et que peut-être Darcy, malgré les horreurs qu'il lui inspire, pourrait bien en pincer pour elle. On ne sait qu'à la toute fin ce qu'elle choisira entre sa vie de protectrice du royaume d'Angleterre ou un mariage avec un charmant jeune homme, et comment se finira le jeu du chat et de la souris qu'elle entretient avec Mr Darcy.

Ce que j'aime avec les classiques romantiques, c'est qu'on s'aperçoit qu'en matière de coeur, on n'a absolument pas évolués. On fait toujours les mêmes erreurs de débutants et on apprécierait bien de pouvoir effacer certaines choses ou personnes de sa mémoire, surtout les "je t'aime moi non plus" qui ne mènent à rien. Ca m'avait déjà frappée avec Madame Bovary, surtout parce que c'était écrit par un homme! Quel coureur ça devait être, ce Flaubert, pour en savoir autant sur les femmes.
Mais évidemment, le point intéressant du livre, ce sont les zombies et les combats. Je ne pense pas que Jane Austen aurait apprécié qu'Elizabeth mange un coeur de ninja qui bat encore juste pour faire fermer son clapet à la tata de Darcy ou qu'Elizabeth utilise le crâne de Darcy pour casser un manteau de cheminée, mais ça aura le mérite de vous apprendre à ne pas rire tout haut au risque de réveiller votre mari ( qui doit dormir, parce qu'il marque du bétail toute la journée ).

En bref, c'est parfait si vous êtes sensibles aux histoires d'amour, mais que vous aimez les boyaux quand même. Vivement le film!


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. je l'ai lu (en français:il parait que la traduction est très bonne)et c'est que j'appelle un "bouquin de second zone"
    autant l'idée est fun autant le résultat est médiocre
    Pour l'anecdoteHollywood a voulu faire une adaptation avec Bradley Cooper en Darcy mais jamais était capable de trouver une actresse pour jouer Elizabeth même avec David O Russel comme réalisateur/scénariste(toutes les actresses se sont désistées même Blake Lively)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois pas comment un livre écrit a 85% par Jane Austen peut etre de seconde zone...

      Supprimer
  2. le problème c'est que l'écriture de Jane Auster et l'écriture de Grahame-Smith ça marche pas ensemble (et puis les 15% restants sont répétitifs)! après chaque scène originelle,il colle une scène de zombies sans l'intégrer réellement à l'histoire(c'est l'impression que j'ai eu dans la traduction française)
    un vrai remake du livre aurait été mieux selon moi

    J'ai probablement trop lu le livre et trop vu la série britannique aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello!

      J'ai vu la toute premiere serie (80's? ). Rien d'autre pour le moment.
      Et au contraire, en fait je trouvais ca tellement bien integre dans le texte et l'histoire que jeme demandais serieusement ce qu'il avait change!
      Au final, il n'a pas vraiment remplace quoique ce soit, mais juste ajoute.

      Donc peut etre qu'effectivement, si on lis l'original en premier on doit avoir cette impression de lourdeur...

      Supprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...