Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 29 janvier 2013

7 Psychopathes

Collin Farrell essaye d'écrire un film appelé Seven Psycopaths qui raconte l'histoire de sept psychopathes.  Le problème est qu'il n'a pas d'inspiration et qu'en plus il est un peu trop porté sur la bouteille. Son pote Sam Rockwell enlève des chiens avec son partenaire Christopher Walken. Ils font après mine de les retrouver pour récupérer la récompense. Seulement ils font l'erreur d'enlever le Shitzu de Woody Harrelson, un vrai psychopathe et le chef d'une organisation criminelle. Histoire de compliquer les choses, un serial killer se promène à LA et tue les criminels en tout genre. Comme si ça ne suffisait pas, Sam pensant bien faire et poste une petite annonce pour rechercher des vrais psychopathes afin d'aider son pote Collin...



Tout cela peut sembler un peu confus et décousu mais vous avez saisi l'idée de base : en voulant écrire sur des psychopathes, Collin va en rencontrer des vrais ce qui lui permettra de les mettre dans son film. Le film mélange donc plusieurs genres avec brio : c'est un film sur les films, c'est un film sur les tueurs et c'est un film de gangsters.  Imaginez une version barrée et très violente de Get Shorty et vous tenez à peu prés l'idée. On suit en parallèle la recherche de psychopathes et leur histoire pour l'écriture du film et la traque des kidnappeurs du shitzu. On enchaîne les grands moments d'humour noir avec des passages beaucoup plus sombres. Dans l'ensemble ça tient sacrément bien la route mis à part la fin qui tombe un peu à plat et qui n'a pas beaucoup de sens. Certains passages du film sont complètement gratuits et assez jouissifs.

En lisant le résumé, vous avez dû comprendre qu'il y a du beau monde dans Seven Psycopaths. Chaque acteur à un rôle écrit sur mesure voire peut-être un peu trop (Oh surprise Collin Farrell joue un alcoolique). En tout cas ils semblent bien s'amuser dans leur personnage et l'alchimie du groupe fonctionne bien. En guest star, on trouve aussi Tom Waits qui joue un des psycopathes affublé d'un lapin blanc. Les seconds rôles féminins sont relégués au second plan ce qui est un peu dommage. Le film a été tourné en grande partie à LA et propose un petit tour des endroits qu'on aime bien sur le blog : le Hollywood Reservoir, Miracle Mile avec Le Brea Tar Pit, Downtown avec le Perch, Echo Park... et il se finit en beauté au Joshua Tree Park.

Au final, Seven Psycopaths est un film aussi étrange qu'original avec une écriture enlevée et un casting de rêve. Sortie aujourd'hui en salles
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...