Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 31 juillet 2012

Death Valley, Nevada/California

La Death Valley est un parc national situé en partie au Nevada, mais dans l'ensemble en Californie. Ce n'est pas vraiment une vallée car elle n'a pas été formée par une rivière, mais un lac asséché. Bref, c'est une convention pornographique géante pour tous les passionnés de géologie ( ouioui, on en connaît, un peu trop peut-être! ).


Le pire, ce n'est pas cette ville cauchemardesque et cet hôtel que je me ferai un plaisir de visiter quand il sera à l'abandon dans trois ans maximum, c'est qu'il n'y a pas de piscine!!


Nous passons donc la nuit à Beatty, à l'Atomic Inn. La nuit, je suis réveillée par un burro qui se balade entre les chambres du motel. Un burro, c'est un âne, de l'espèce qui était utilisé par les pionniers et les prospecteurs dans la Death Valley. Plus solides et mangeant et buvant moins que les chevaux, c'était le compagnon parfait des solitaires. Seulement, certains se sont enfuis ou ont été relâchés par leurs propriétaires, et ont formé un troupeau de plusieurs milliers d'individus, dévorant le peu de ressources alimentaires du désert et empêchant les big horns ( béliers locaux ) de boire aux rivières. La plupart ont été éliminés ( difficile de trouver des détails sur le comment, mais je pense que les habitants ont eu du saucisson d'âne pendant un moment ) pour sauver les big horns.
Et donc au milieu de la nuit, moins typique que les hurlements canins des coyotes, j'ai eu le droit au beuglement d'une sorte d'âne. J'ai cru rêver avant de me souvenir de la présence des burros dans le coin.



Après la chaleur des précédents jours, on peut difficilement imaginer vivre pire, et pourtant... La Death Valley a trois records à son actif: l'endroit le plus en-dessous du niveau de la mer d'Amérique du Nord, le plus sec, et le plus chaud au monde. Certes, son record de chaleur a été battu depuis, mais en moyenne, c'est l'endroit le plus chaud du monde. Et évidemment, c'est en juillet que c'est le pire. Niveau pluie, imaginez une demi canette de coca: c'est ce qui tombe en une année sur la Death Valley, qui est alimentée en eau par des ruisseaux. Si pluie il y a, vous aurez un spectacle magnifique au printemps, avec l'éclosion de millions de fleurs multicolores. En hiver, outre les températures plus que supportables, vous aurez le droit à un paysage lunaire entouré de montagnes enneigées.

La Death Valley est habitée par les Indiens de la tribu des Timbisha Shoshone. Ils prévoient de construire un petit village près de Furnace Creek, où ils pourront vivre au centre de la vallée comme leurs ancêtres pas si lointain, et profiter eux aussi du tourisme.

La Death Valley regorge d'histoires fantastiques, c'est difficile de n'en choisir que quelques unes pour illustrer.
Mais l'une des plus connues est celle des premiers survivants de la Death Valley: les 49ers. Pendant la ruée vers l'or, en 1849, des milliers de chariots se dirigent vers la Californie. Arrivée trop tard dans l'année pour traverser la Sierra Nevada ( et après l'histoire horrible de cannibalisme qui y eût lieu trois ans plus tôt: la Donner party ), certains décident de rester à Salt Lake City, et d'autres de suivre le vieux chemin espagnol. Pressés par la cupidité, une partie du convoi décident de couper court pour rejoindre la Californie, malgré les avertissement de leur guide. Ils se retrouvent piégés dans la Death Valley, à cours de vivres rapidement. Le convoi se sépare en plusieurs groupe pour trouver un passage dans les montagnes. Ils n'ont rien à donner à manger a leurs enfants ni à leurs bêtes, et sont obligés de s'arrêter près d'un ruisseau pour ensuite aller chercher de l'aide. Deux jeunes hommes parcourent 300 km et reviennent avec des provisions. Le tout leur prend 26 jours. Le convoi peut repartir.
Au final, seul un homme de 48 ans mourra cette fois-ci, grâce aux températures clémentes du mois de décembre. Il paraît pourtant que ce sont eux qui ont donné son nom à la Vallée de la Mort.
Le sol de la Death Valley est tellement peu exposé à la pluie et aux dérangements, que l'on peut toujours voir des traces des chariots de 49ers imprimés près du Scotty's Castle.
Aucun des 49ers ne trouva d'or au final. Le seul à avoir échappé à la vallée avec son chariot s'est suicidé en 1883. Un autre s'est noyé dans la Colorada River et un troisième, qui avait 11 ans à l'époque, et devenu champion de natation puis coach de natation, peut-être traumatisé par le manque d'eau. Le nom de l'équipe de football de San Francisco vient de là.

Ce jour-là donc, il fait 50 degrés, 122°F. Le record enregistré est de 134°F, soit 56°C. La moyenne haute de température en juillet est de 115°F ( 46°C ) est la moyenne basse est de 88°F ( 31°C, la nuit donc ).
Avec cette chaleur, si vous vous asseyiez à l'ombre sans rien faire, vous perdriez 8 litres d'eau en une journée. Si vous faites de l'exercice, il vous faudrait deux heures pour en perdre la même quantité.
Chaque année, au moins deux personnes meurent à cause de la chaleur dans la Death Valley. Il faut donc boire, boire et boire, même si votre eau est très chaude. Il ne faut pas retirer vos T shirt, mais porter des vêtements amples et clairs, qui vont garder l'humidité de votre corps. Également, mouiller vos vêtements ne ferait que gâcher vos ressources: un vêtement sèche en deux minutes durant l'été.
Vous trouveriez ça pratique si vous y viviez, mais les habitants de la Death Valley ( rangers ou employés du parc ) payent en moyenne 400 dollars par mois en air conditionné. Le problème majeur et que le sol de la Death Valley a une température beaucoup plus élevé que l'air, et que l'eau qui sort de leur robinet est donc brûlante ( le sol est à 100 degrés en moyenne, ce qui vous fait de l'eau toute prête pour votre thé ).
Pour vous dire, même les tortues du désert, une espèce en voie de disparition, mourrait en une heure si elle sortait pendant la journée dans la Death Valley. Elle vit donc sous la terre, comme pratiquement tous les animaux vivants à cet endroit. Il y a peu de serpents à sonnette dans la Death Valley, mais si vous en mettiez un dans un seau en pleine journée, il mourrait en 20 minutes.

Etrangement, il y a des camp grounds dans la Death Valley. Toutefois, la plupart des gens n'y passent qu'une nuit ( on se demande pourquoi ). Si des campeurs essayent de dormir dans leur tente, ils vont probablement laissé tomber, vu la température du sol, et on les retrouve endormis sur les tables de pique-nique le matin.
L'autre danger de la Death Valley, et c'est un scoop, ce sont les flash flood, les crues soudaines. En effet, le sol n'absorbe pas la pluie, il y a peu de végétation pour l'absorber également, et l'eau arrive en tempête très soudainement. Ces crues détruisent les routes et les bâtiments sans aucune pitié. Ainsi vous pouvez apercevoir des chasse-neige, qui vont servir à déblayer les routes après les crues. En 2004, une crue violente a dévasté 21 km d'autoroute, a déraciné des toilettes publics qui pesaient 20 tonnes pour les pousser 100 mètres plus loin et tua deux personnes prisonnières de leur voiture. Le parc dû fermer pendant neuf mois. Toute cette eau rempli Badwater à hauteur d'environ 1m et dissout les cristaux de sel. Certaines personnes n'ont pas hésité à sortir les kayaks.



























Le Ubehebe crater n'est pas un cratère de volcan a proprement parler. Le magma sous la terre a fait chauffer une nappe phréatique qui a explosé sous la pression. D'après les dernières recherches et les témoignages des Timbisha Shoshone, l'explosion serait aussi récente qu'il y a 200 ans. En hiver il n'est pas compliqué d'en faire le tour, avec la chaleur et le vent épouvantable qu'il y a là, il faut avoir beaucoup de courage. C'est vraiment comme être dans un sèche cheveux géant. Il y a un vent incroyable à cet endroit alors qu'il n'y a quasiment pas une brise dans le reste du parc.

Scotty's castle, encore une histoire longue et passionnante. Pour faire court: Scotty était un acteur qui a fait croire à tout un pays qu'il avait trouvé de l'or et avait fait construire un château luxueux au milieu de la Death Valley. C'était en fait un bonimenteur qui arnaquait un couple d'amis vraiment riche. Mais le personnage amusait tellement la galerie que personne ne pouvait lui en vouloir! Il fait partie intégrante du folklore local, tout comme Pannmint Annie.




Scotty
























Le borax est un minéral rare que l'on trouve en abondance dans la Death Valley. Plus connu sous le nom de sodium borate, il est utilisé dans les pâte à modeler, le savon, la lessive, fertiliseurs, verrerie et céramique, notamment pour la NASA... Encore plus précieux et rare que l'or et l'argent que l'on trouve dans la vallée, le borax sera exploité par la compagnie 20 mules team, du nom des 20 mules ( en fait 18 mules et deux chevaux ) qui transportait le borax dans la vallée et qui est un symbole et une fierté locale. La série télévisée " Death Valley's days " était sponsorisé par la compagnie 20 mules team. Elle fait partie du folklore américain.
http://www.20muleteamlaundry.com/
Si vous vous posez la question, les ouvriers étaient majoritairement chinois. Difficile de trouver des témoignages. Ils étaient bien payés, étant les seuls à accepter ce travail horriblement difficile.
La mine de Borax Harmony ci-dessous ouvre en 1883. L'autre mine de borax a une histoire charmante: Trois associés à la recherche du fameux or blanc se sont retrouvés à cours d'eau. Deux d'entre eux meurent et le troisième survit en buvant le sang de leurs bêtes. Quand il arrive enfin à réaliser son rêve et que la mine est ouverte, le prix du borax s'effondre et il fait faillite. Il se suicide d'une balle dans la tête.
Aucune mule n'est morte pendant les travaux à la mine de borax, ou pendant les expéditions au fond du Grand Canyon. Pourtant, un wagon de Borax, avec son chargement et son eau ( le voyage aller retour jusqu'au chemin de fer durait 3 semaines et faisait 530 kilomètres jusqu'à la ville de Mojave ) pesait 33 500 kilos, soit le poids de 5 éléphants et deux fois le poids des 20 mules. Chaque chargement valait 250 000 dollars.
La mine fût en activité pendant 5 ans, avant de trouver un autre "gisement " plus près du chemin de fer.



un 20 mules wagon, avec son bidon d'eau gigantesque

On y est presque allés en courant sous la chaleur

Les oiseaux souffrent au moins autant que nous et restent à l'ombre le bec ouvert, ou près des portes pour sentir la clim

Des hôtels de luxe n'ont pas hésité à s'installer près des points d'eau, formant des oasis. Un terrain de golf accueille les joueurs la journée, et les coyotes le soir. Les rangers affirment que les coyotes adorent jouer avec les balles de golf, comme les chiens.

Je préfère pas montrer le mpg



Et puis enfin, Badwater, le point le plus bas sous le niveau de l'océan d'Amérique du nord. Si nous étions dans l'océan, la lumière ne pénétrerait plus dans l'eau à cette profondeur. En juillet, c'est à peine plus qu'une flaque d'eau.





Alors OUI, vous pouvez faire frire un oeuf sur le sol dans la Death Valley. Toutefois, les rangers en ayant assez de devoir nettoyer les trottoirs, soyez gentils d'utiliser du papier d'aluminium! Restez sur le chemin. De minuscules escargots vivent dans le sel, et vous les tueriez en marchant dessus.



























Plus loin, en remontant, la palette de l'artiste. Une explosion de couleurs géologique, encore assez mystérieuse.
























Et puis surtout Zabriskie point. Nous n'irons pas a Dante's view, pour des raisons d'essence. La voiture pue l'éthanol a cause de l'essence bon marché de Beatty, et l'essence dans le parc est à un prix prohibitif évidemment. Ca plus la clim, et les centaines de kilomètres qu'on avale dans ce parc immense, on garde le point de vue pour une autre fois.


























Et puis c'est le jour du départ. Comme les 49ers, on décide de couper à travers le parc. C'est long, très long, et on se doute bien de la mort horrible qui nous attend si on tombe en panne dans un endroit aussi peu fréquenté que l'Ouest de la Vallée de la mort. On traversera des villes quasi fantômes très effrayantes qui sentaient comme la Salton Sea ( la ville de Trona, pour ne pas la citer ).

Mais avant, on passe par les Mesquite Flat Dunes ( donc les dunes ne sont pas plates hein, c'est bizarre comme nom ).

Au petit matin, les traces des animaux actifs la nuit qui ne sont pas encore recouverts par celles des humains




















Comme je trouve cet article assez nerd, je vais en rajouter une couche avec les lieux de tournage du Star Wars de 1977: Quand C3PO et R2D2 cherchent Obiwan Kenobi dans le désert, ils sont dans les Mesquite Flat dunes.
Quand R2D2 se fait attraper par les Jawas dans un canyon, ça se passe à la palette de l'artiste.
Quand Luke Skywalker se fait attaquer par les éléphants Banta, il se trouve en fait à Desolation Canyon.
Quand Luke Skywalker et Obi-Wan Kenobi sont au-dessus du spaceport avant de trouve Han Solo, ils sont à Dante's View.

La mort à la Death Valley:
Environ 200 personnes sont mortes de causes non-naturelles dans la Death Valley. Outre les morts dues à la chaleur et la déshydratation, la plus grande cause de mortalité de nos jours sont les accidents de voiture. La vitesse est souvent en cause, mais les freins trop chaud qui ne fonctionnent plus sont aussi de la partie. Vous avez parfois des zones de test pour les freins avant les grandes descentes.
Pour en revenir aux serpents à sonnette, si vous avez cette phobie, ne vous inquiétez pas à cet endroit. Non seulement ils sont rares à cause de la chaleur et des proies rares ( les coyotes sont plus petits dans la Death Valley que n'importe où ailleurs, à cause du manque de nourriture ), mais en plus ils se cachent la journée. Seulement trois morsures ont été recensées à ce jour ( et elles ne sont pas mortelles dans la grande majorité des cas ) et les victimes l'avaient bien cherché. Quant aux scorpions, même si ils font 15 centimètres de long ( oups! ), leur piqûre n'est pas mortelle.

Non, votre plus grand ennemi dans la Death Valley, c'est vous. On a déjà retrouvé des gens marchant nus dans la vallée, leurs vêtements tenus bien haut au-dessus de leur tête. Une fois remis de leurs émotion, ils racontent qu'ils pensaient marcher dans l'eau et avaient peur de mouiller leur vêtement. Les délires dûs à la déshydratation sont sans pitié.

Je n'ose pas parler des ces pauvres gens qu'on a retrouvé des jours ou des mois après leur mort atroce. L'un d'eux avait par exemple décidé de faire la randonné sur Badwater, en plein été! Complètement déshydraté, on connait toute son histoire, car il a filmé sa traversée vers la mort, et que la caméra tournait encore lorsqu'ils s'est écroulé.
Une autres fois, 2000 soldats ont été mobilisés pour retrouver deux de leurs camarades perdus dans la vallée ( il y a une base militaire près de la Death Valley, si vous avez de la chance comme nous, vous pourrez voir des jets survoler la vallée. C'est impressionnant! ). Ils ont retrouvé un corps, mais pas l'autre. Si ils vous arrive quelque chose en dehors des routes utilisées, on ne vous retrouvera pas.


La mort rôde dans la vallée autrement qu'avec ces histoires et son nom. En effet, d'autres endroits sur le plan portent des nom connotés: Dante's view, évidemment, une référence à l'enfer; Last Chance Mountain, Hell's gate, Furnace Creek, Devil's golf course, Coffin Peak, Funeral Peak, Deadman Pass etc...


Bref, vu la taille de l'article, je pense que vous vous doutez que j'ai adoré la Death Valley et que j'ai envie d'y retourner à toutes les saisons, avec un gros 4X4 pour aller là où la Mazda n'aurait pas aimé.

J'ai aussi envie de lire tous les livres sur les pionniers.
Si vous avez des questions ou autres, n'hésitez pas. J'ai plein d'autres trucs horribles et/ou chiants à raconter.

Par exemple, je ne vous ai pas dis que c'est l'endroit idéal pour admirer la voie lactée et vous sentir tout petit. Ce serait bête de passer à côté de ça!






Pour voir les autres points d'intérêt du road trip:
Jour 1, Antelope Canyon et Horseshoe bend, Page, Arizona.
Jour 2, Bryce Canyon, Utah
Jour 3, Zion National Park, Utah
Jour 4, Le 4 juillet à Kanab, Utah, Et le Grand Canyon North Rim, Arizona
Jour 5, Kanab, décor de Westerns, repos ( The Wave était prévu, mais pas de victoire au tirage au sort pour nous )
Jour 6, route jusqu'à la Death Valley, Californie et Rhyolite, ville fantôme près de Beatty, California
Jour 7, Death Valley, Californie
Jour 8, Retour en Californie.


J'espère que ça vous aura donné des idées!
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 30 juillet 2012

La folie Batman

Difficile de passer à côté sauf si vous vivez dans un bunker! Entre les panneaux géants à tous les coins de rue et tout le monde qui en parle, il faudrait être sourd et aveugle pour y échapper.
Ca fait également quelques mois que les T shirts Batman fleurissent. Le héros des temps modernes a pourtant 72 ans, et a rarement été aussi populaire.



































Voilà une petite part de la collection personelle ( à part les plaques d'immatriculation mais bientôt peut-être! )

Les photo de la Death Valley sont enfin traitées, donc à bientôt pour la suite!

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 23 juillet 2012

Le cimetière abandonné du conté de Bullfrog et l'histoire de Panamint Annie

Un cimetière abritant les âmes des pionniers de la ruée vers l'or. Censé abriter une centaine de tombes, on compte facilement plus de 300 bosses que le temps n'a pas aplati. La plupart ne sont que des tas, d'autres ont leur nom gravé pour l'éternité dans du marbre ou de la pierre. Quand certains ont entamé leur repos il y a plus de 100 ans, d'autres sont de nouveaux venus, nés ici, élevés ici, difficile à savoir. Comme cette paire de tombes récentes côte à côte portant le même nom de famille: était-ce des frères et soeurs élevés à Rhyolite ( nés chacun en 1881 et 1885 et décédés en 1986 et 1967 ), un couple qui a vécu leur enfance là?
La tombe de Charles Henry Alton indique les dates: 1923 - 1978... Militaire ayant servi pendant la seconde guerre mondiale, sa tombe soigneusement bordée de chaînes est décorée de drapeaux américains. Il paraît qu'à Memorial Day, le cimetière est décoré également. Certaines tombes sont protégées par des barrières modernes, même si ce n'est qu'un monticule anonyme parmi tant d'autres...















Et toute seule dans un coin, sous un Joshua Tree ( je ne sais pas si on peut faire mieux, être enterrée sous un Joshua tree dans le cimetière d'une ville fantôme de la Death Valley ), Panamint Annie.


































Il y a encore trois ans, sa tombe n'était pas décorée par plus d'un pot en terre et des tas de pièces. Au choix, les pièces représentent son amour pour l'argent, elle qui n'a jamais dépendu de personne, ou la tradition remonte à plus loin, lorsqu'il fallait payer son voyage vers l'au-delà.

Mary Elizabeth White épouse Madison, naît en 1910 ( les sites disent 1912, mais la date est claire sur sa tombe ) à Washington DC, d'un père médecin militaire et d'une mère 100% Iroquoise.
Sa vie est sauvée lorsqu'à 12 ans, elle vole une mobylette sur la base militaire où sa famille vit et est privée de voyage. Sa mère et sa soeur partent en avion et s'écrasent, tuant les deux.
Ne s'entendant pas avec son père, qui veut qu'elle devienne infirmière alors qu'elle veut devenir chirurgien, elle se retrouve mariée ( le premier d'une longue série de maris et d'amants ) à 15 ans et vit à Boston. Elle a deux enfants, dont l'un meurt très tôt. Elle fini par fuir cette vie rangée pour aller conduire de l'alcool illégal entre le Canada et Chicago, puis part au Texas où elle fera la cuisine dans des ranchs. Arrivée au Colorado, elle comprend que la tuberculose attrapé adolescente ne lui laissera pas longtemps à vivre si elle ne part pas vivre dans un climat sec. Toujours dans les extrêmes, elle part pour l'endroit le plus sec du monde: la Death Valley. Elle arrive en 1931, à 21 ans donc, et commence à prospecter les mines où elle apprend le dur métier de mineur. Guérie de la tuberculose, elle retourne au Colorado où elle épouse un cow-boy. Malheureusement, il meurt alors qu'elle est enceinte de 7 mois. Elle décide alors de retourner dans la Death Valley, où elle deviendra une légende.
Doris, l'enfant qu'elle attend du cow boy, naît en 1938. Elles vivent toutes les deux dans un vieux pick up aménagé, avant de déménager dans une vieille ambulance.
La petite Doris grandit et doit aller à l'école. Sa mère l'envoie chez une tante qui la renverra chez sa mère pour l'été prochain.
Les mineurs commence à la surnommer Panamint Annie, du nom d'une autre pionnière oubliée depuis. Les deux venaient de l'Est, fumaient le cigare et avaient envoyé leurs filles à l'école. On se doute du caractère qu'il faut avoir pour mener ce type de vie, et les deux Panamint Annie juraient comme des charretiers et crachaient plus loin que les plus barbus des mineurs.
Elle découvre des veines contenant de l'or et dépense son argent durement gagné rapidement mais elle garde précieusement les premières pépites qu'elle a trouvé, même lorsque la faim se fait pressente. Elle part à la mine avec des bougies et elle et Doris mangent des lapins ou des serpents à sonnette.

Annie et son bébé Mary-Ann, et Doris.

Annie et Doris finissent par rejoindre un groupe de prospecteurs qui forment une grande famille. Doris est traitée comme une princesse. Le langage ordurier est banni lorsqu'elle est là, et son bain quotidien est assuré, même si cela signifie qu'il n'y aura pas assez d'eau pour le café du matin ( denrée indispensable à l'employé de bureau, et donc vital pour un mineur ). Annie s'occupe du linge, corvée qui dégoûte tous les hommes, ce qui lui procure de l'eau et de la nourriture supplémentaire. Elle réalise aussi son rêve d'enfant et devient le médecin du groupe, ressoudant les os, soignant les blessures profondes, et servant de sage-femme aux épouses des mineurs du groupe ( elle est la seule célibataire ).
Annie a donné vie à 8 enfants, dont seulement 4 lui survivront. Doris racontera que la seule fois où elle vit sa mère pleurer fût lorsqu'elle enterra la petite Mary-Ann, qui mourra après une chute à deux ans.

Annie enseigne tout ce qu'elle sait du désert à Doris, qui prétend détester la Death Valley. Annie lui apprend à ne pas mettre ses mains dans les trous ou sous les pierres, à s'orienter dans la vaste étendue, à ne jamais s'éloigner de son véhicule. Elle lui apprend également à ne cueillir que quelques fleurs lors que la vallée est décorée de 1000 couleurs au printemps, pour que tout le monde puisse profiter de la beauté que Dieu leur a envoyé. Venant d'une bonne famille, elle apprend également le savoir des livres à ses enfants.
Loin des lois des villes, les mineurs du groupe veillent les uns sur les autres. Ils suivent la seconde guerre mondiale à la radio.
Les autres maris d'Annie ne feront que manger, dormir et aller mourir à la mine. Certains sont gentils, se rappelle Doris, d'autres non.
Annie est d'une honnêteté rare à cette époque et lieu, et rembourse chaque dollar qu'on lui prète, repaye chaque bière qu'on lui a avancé. La grâce et la loyauté étaient de ses qualités, avec la force de caractère et la soif de liberté.

Son dernier enfant naît en 1947, le petit Bill. Et lorsqu'il atteint l'âge d'aller à l'école, Annie n'a pas d'autre choix que de quitter la Vallée de la Mort. Elle achète une maison délabrée à Beatty où s'accumuleront des tonnes des détritus et des douzaines de voitures ( toutes les maisons de Beatty ressemblent à ça ). Pendant que ses enfants vont à l'école, elle continue de prospecter avec sa nouvelle amie, Frederica Hessler, qui a hérité du terrain de la ville fantôme de Rhyolite par son frère ( Westmoreland, le propriétaire du Casino Ghost de Rhyolite ).

Elle trouve quelques veines assez riches pour qu'elle puisse payer l'éducation de ses enfants et rembourser ses dettes. Elle prend également soin des Indiens sur place, les Timbisha Shoshone ( qui vivent toujours dans la Death Valley ).
A 45 ans, elle tombe dans le jeu et l'alcool, et fait partie du folklore local. Un jour elle vient en ville pour vendre son or, mais bois tellement qu'elle oublie ce qu'elle en a fait. On lui a sûrement volé, ou elle l'aura parié et perdu.
Une autre fois, elle tombe et se blesse le dos. Elle conduit pendant trois jours jusqu'à Las Vegas pour se faire soigner, car elle s'arrête pour péniblement trouver un bar et soulager sa douleur et sa soif.

Féministe avant l'heure, elle est pour l'égalité totale des hommes et des femmes au travail comme en société, et ne comprend pas qu'on lui reproche ses nombreux amants. Les hommes le font bien!
Elle agit selon ses envies et ses humeurs et ne laisse jamais personne en travers de son chemin, 30 ans avant que les femmes modernes ne sortent de leur cuisine pour entrer dans les usines.

Lorsque son arthrite et son cancer l'empêchent de prospecter, elle vend des confitures et des chapeaux, et répare les voitures car elle est bonne mécanicienne.
Elle meurt en septembre 1979 et est enterrée à Rhyolite sous le Joshua tree. Il fleurira pour la première fois de mémoire d'homme, le printemps suivant son enterrement.

Doris et ses descendants vivent toujours à Beatty.

D'après "A Mine of Her Own (Women Prospectors in the American West, 1850-1950) by Sally Zanjani "



Pour voir les autres points d'intérêt du road trip:
Jour 1, Antelope Canyon et Horseshoe bend, Page, Arizona.
Jour 2, Bryce Canyon, Utah
Jour 3, Zion National Park, Utah
Jour 4, Le 4 juillet à Kanab, Utah, Et le Grand Canyon North Rim, Arizona
Jour 5, Kanab, décor de Westerns, repos ( The Wave était prévu, mais pas de victoire au tirage au sort pour nous )
Jour 6, route jusqu'à la Death Valley, Californie et Rhyolite, ville fantôme près de Beatty, California
Jour 7, Death Valley, Californie
Jour 8, Retour en Californie.







Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...