Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mercredi 30 mai 2012

Salton Sea ( urbex inside )

( Désolée pour les miniatures floues, je ne maîtrise pas du tout les photos pour le moment )

Pour ce long weekend du memorial day, nous avons décidé avec Ben ( Jérôme est en Louisiane, je vous autorise à spamer la page facebook pour qu'il fasse des articles tourisme sur le Texas au moins ) de nous faire un weekend de type glauque et désertique.
Nous étions allés en 2010 à Joshua Tree park, puis lake Havasu et le hoover dam pour finir avec Vegas. C'était en septembre et il faisait environ 50°C. Nous avons déjà eu quelques suées alors que nous sommes en mai, surtout à cause du voyage en voiture. Il fait bon à l'extérieur, mais être enfermés dans une boîte en métal pendant de sheures n'est vriament pas agréable. Il est vivement déconseillé d'y aller en été.

La Salton Sea nous attire depuis un moment, notamment pour retrouver l'ambiance Fallout du jeu vidéo. Je vais pas vous faire attendre: c'est pire en vrai.

Pour vous situer rapidement et agréablement:



Si vous ne pouvez pas regarder maintenant, en résumé, la Salton Sea est une mer créée par accident par des ingénieurs qui voulait créer une zone d'irrigation en deviant la Colorado River. Malheureusement, les digues lachèrent en 1902 après de fortes inondations et chutes de neige en aval, créant deux rivières qui remplirent l'ancien lac assèché qu'était la Salton Sea. L'inondation dura 2 ans, et l'eau ne s'évapora pas, créant l'étendue d'eau la plus importante de Californie du Sud. Le tourisme commence à se développer dans les années 20 et un boom immobilier fait de la Salton Sea le nouveau coin à la mode dans les années 50. Seulement, le mer ne recevant que très peu d'eau douce et ne servant qu'à l'agriculture locale, son niveau de salinité atteint rapidement 4%, soit plus que l'eau de mer. Les poissons meurent par centaines de milliers, et la chaleur du désert n'aide que les algues et les bactéries à se développer, rendant l'air irrespirable, sans compter sur les fertilisants agricoles déversés. La salinité de l'eau continue à augmenter, et nous ne pourront y trouver bientôt que du tilapia, l'un des poissons les plus consommé en Californie. En conséquence, les gens ont fuit les villes alentours abandonnant leur rêve de bord de mer. Ce n'est pas complètement un désastre écologique, puisqu'elle abrite 400 espèces d'oiseaux, certaines très rares. Elle abrite par exemple 30% des pélicans blancs des Etats Unis.

La Salvation Mountain et Slab city feront l'objet d'un article à part, car celui-ci est déjà bien long.


En bref, la Salton Sea, c'est un peu l'incoutournable de la Californie du Sud. Malheureusement, Bombay Beach a fermé il y a peu pour cause de budget ( faudra m'expliquer comment une ville fantôme peut coûter cher ), et je croise les doigts pour que des petits malins forcent la porte d'accès, ou en trouve un autre. Je garde les yeux ouverts.

Pour la première nuit, nous avons pris un motel bien moisi ( pas difficile dans le coin ) en espèrant pouvoir faire de chouettes photo. Les critiques yelp du motel sea and sun ( et clairement pas de sex ) nous ont encouragés. Nous arrivons tard le soir, je m'endors dans la voiture, terrassée par le jetlag ( je reviens tout juste de France je rappelle ). C'est le noir complet et à part les lumières de signalement des milliers d'éoliennes au niveau de Palm Springs ( celles qu'on voit dans Rain Man ) et des tonnes de sable tourbillonant, nous n'avons rien aperçu en dehors des phares depuis très longtemps. Le GPS nous indique que nous sommes arrivés, juste après une voie ferrée. Ben ose sortir de la voiture pour chercher l'entrée du motel, plongé dans le noir également. Je lui dis clairement que si j'entends un bruit, je ne sortirai pas de la voiture. Comme dans les films, on se sépare. Si j'avais eu le courage, je me serai cachée pour voir sa réaction au retour à la voiture. Je n'ai qu'une seule envie: dormir. Ben revient à la voiture avec la clef de la chambre. On se dirait vraiment dans un film quand il me sort: "Il n'y a pas de courant". J'entends un homme au téléphone juste à côté, et des bribes de conversation "don't stay alone...bleeding". On se regarde.
Ha. OK. Heureusement, on a deux lampes torches. Le principe du motel ( motor hotel ) est de garer la voiture près de la chambre. Ce que nous faisons. La chambre n'est vraiment pas aussi glauque que nous le pensions. C'est moche, mais c'est très propre. On s'endort comme des masses, à la lumière des lampes torches et dans une chaleur étouffante ( bah oui, pas de courant, pas de clim ).
On est réveillés très tôt le matin par des bruits très étranges. Je finis par comprendre que ça vient d'un oiseau. Il fait vraiment beaucoup de bruit, comme des cailloux qu'on frappe les unes sur les autres. Je m'imagine Kevin, l'oiseau dans "Là-haut".
Du coup nous nous levons. Il semble que nous soyong les premiers debout, les autres voitures sont toujours là et c'est le silence complet. A part de la musique mexicaine au loin. On se dirait dans le film Silent Hill, quand l'héroïne se réveille dans le diner avec Johnny Cash au jukebox ( vous avez vu l'étendu de ma culture? ). On vérifie qu'on a toujours nos reins. Il n'y a pas d'eau froide ni d'eau chaude. Les deux robinets crachent de l'eau tièdasse. Il y a encore énormément de vent, ce qui va me gâcher la première partie de la journée à cause de mes yeux sensibles.





On s'aperçoit au petit matin qu'on est juste à côté de la "mer". Ca ne sent pas très bon. Mais nous allons explorer Desert Shores. Des gens vivent ici pour de vrai, dans des mobil homes, du préfabriqué, mais ils ont de jolies voitures. On se demandent ce qu'ils font ici car il n'y a rien aux alentours.


Pas d'accès à la plage

Un restaurant fermé


Au moins les palmiers sont vivants.

Nous enchaînons sur la Salton Sea Beach, anciennement Marina. Là encore, des gens vivent au milieu des ruines salées.



















Etrangement très relaxant



Nous faisons un détour vers une réserve naturelles, entourée d'usine et de champs. Au final, nous n'y verrons pas beaucoup d'oiseaux, mais énormément de lapins, ce qui nous arrange.
















Puis route vers Bombay Beach, qui est fermée définitivement. Un petit quartier au bord de mer est ouvert. Des gens pêchent à l'ombre d'un parasol.





L'odeur est indescriptible. Ca sent la mer, mais pas complètement.






Nous avons mangé au ski inn, où les softs sont a 1 dollars et les sandwichs a 7.  Je crois que c'est la première fois qu'on laisse 40% de pourboire. Mais rien que la population locale et le jukebox, ainsi que le souris ( heureusement que je ne suis pas une flipette ) dans les toilettes valaient bien ça.


























Voilà pour la Salton Sea. A suivre, la salvation mountain que l'on voit dans la vidéo, et Slab city, puis Palm Springs et Joshua Tree Park.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 29 mai 2012

Voyage en France, Normandie

En septembre dernier, lors de mon voyage en France, je vous avez montré des photos des jardins de Monet à Giverny, ainsi que quelques unes de Metz, Paris, et mon chez-moi français où j'ai grandi.

Cette fois-ci, nous sommes allés en Normandie pour le weekend de mon anniversaire, ce fût l'occasion d'inaugurer le tout nouveau reflex. J'essaye de ne pas trop mettre de photo parce que je ne pense pas que ça passionnera les lecteurs! Donc je ne mets pas mes photos de Versailles, la Lorraine ou d'Omaha Beach, parce que dans l'ensemble elles sont moins jolies que celles de Normandie, voire ratées.


































Voilà pour la Normandie, aux alentours du moulin des parents de Ben, où on se verrait bien passer notre retraite en faisant chambre d'hôtes.

A suivre, les photos du memorial day, plus désolées et désertiques que celles-ci puisque nous sommes retournés à Joshua Tree Park, Palm Springs et surtout la Salton Sea.
Entre villes fantômes et motels glauques ou hantés, on est rentrés sains et saufs hier.
Jérôme est en Louisiane, où j'espère qu'il prend des photos.

Bref, partez pas très loin.


Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...