Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 18 décembre 2012

New Orleans part 4, un peu de bouffe

Le soir, on sort toujours parce qu'il y a à faire. On visite l'hôtel the Columns, connu pour avoir été le décor du film Pretty Baby de Louis Malle. C'est aussi l'occasion de voir à quoi peuvent ressembler l'intérieur des demeures qu'on admire.


 Ensuite on va dans un quartier un peu moins élégant et fréquenté surtout par les étudiants pour aller manger au Jacques Imo's. Ne vous fiez pas au décor ni au slogan: il y a énormément de monde et beaucoup d'attente, les prix sont élevés. En revanche vous en aurez pour votre argent ( pas en quantité par contre ).


Il y a des cadres au plafond.

Je crois qu'on a pris une bouillabaisse. J'étais en sérieux manque de refried beans. On a aussi goûter un cheesecake à l'alligator en entrée, là encore, ne pas se fier à son imagination: c'était délicieux.

On a une piscine chez notre hôte, où on peut discuter avec les voisins. On peut poser plein de questions à l'une d'elle, surtout sur Katrina. Elle nous raconte comment les gens les plus sensés ont quitté la ville avant la tempête mais que certains sont restés sans avoir suivi les instructions des autorités. Ce sont eux pour la plupart qui sont morts, parfois coincés dans leur grenier car ils n'avaient pas de haches pour sortir à l'extérieur et être secourus, d'où le nom du livre très connu dont l'auteur n'habite pas très loin: 1 dead in the attic. Les volontaires, ou les premiers secours avec peu de moyens, faisaient rapidement le tour des maisons et taguaient à l'extérieur si il y avait des morts à venir chercher. La voisine est revenue elle pour s'occuper des animaux. Le même système était employé si on retrouvait des animaux morts. Beaucoup d'habitants se chargeaient d'aller nourrir les animaux. Il y aussi un livre sur ce sujet dont j'ai oublié le nom. En fait, Katrina en elle-même n'a pas fait plus de dégâts qu'une autre tempête, mais les digues ( ou levées puisqu'ils utilisent le mot français pour les désigner ) ont lâché. Un proche de notre nouvelle amie lui a raconté qu'il rentrait chez lui après la tempête lorsqu'un homme à vélo lui a lâché sans aucune panique que l'eau arrivait. Lui a mis du temps à comprendre, mais dans le doute a surélevé ses meubles. Quelques heures plus tard, il avait de l'eau jusqu'à la taille et devait fuire également. Je passe sur les histoires horribles ( ayez le coeur bien accroché avant d'ouvrir ) entourant le Mercedes Benz Superdrome ( là où se déroulera le superbowl cette année ).
Elle nous parle également de l'histoire des Cajuns et des Acadiens, et donc de sa famille à elle avec ses ancêtres Français. C'est elle qui nous conseille d'aller à St Martinville, dont je reparlerai dans l'article sur les plantations. 
Avec tout ça, on ne se rend compte que plus tard qu'on a donné un litre de sang aux moustiques. On se grattera d'ailleurs jusqu'au sang pendant les jours qui suivront ( ça plus les morsures du froid de Chicago qui avait déjà laissé des traces sur ma peau sensible... ).
On croise aussi un petit chiot qui s'appelle Stella. C'était impossible d'y échapper de toute façon, comme ça, c'est fait.


Le lendemain c'est visite sur St Charles avenue:




La maison qui a inspiré celle de Scarlett O'Hara dans Autant en Emporte le Vent ( quelle cruche celle-là, je déteste ce film ).



La faculté privée
Et juste en face le parc Audubon. Même aux Etats Unis, Audubon est mal connu, et c'est dommage. Vous pouvez voir un exemplaire original de son livre Birds of America à la Huntington Library si son histoire vous intéresse. Il avait une maison à la Nouvelle Orléans, pour évidemment y observer les oiseaux.


Les premières apparitions de Spanish Moss, la fameuse plante parasite qui symbolise la Louisiane.
 On retourne au French Market où je ne retrouve pas mon beau gosse :/ Je me console avec des saucisses ( vous avez vu comme je n'ai pas dit: d'autres saucisses? ). Une au crawfish ( écrevisse ), ce n'est absolument pas la saison pour en manger, donc je n'ai trouvé que ça (quelle sale journée) et une autre à l'alligator, tellement grasse qu'un rouleau de sopalin n'aurait pas suffit à tout absorber.

 Joséphine s'arrête au fameux café du monde. Comme ils ne savent pas le prononcer, on à l'impression qu'ils disent: café demain. Ca peut vous éviter des quiproquo de savoir ça. Toutes les serveuses sont vietnamiennes et c'est comme dans un bar français, on paye dés qu'ils apportent ce qu'on a commandé ( là, des beignets ).

 Et le soir on sort sur Frenchmen street. Je pense qu'on est allés au Spotted Cat 3 fois. La musique est partout donc n'importe qui peut arriver avec son instrument et se joindre au groupe. Il y aussi des gens qui viennent pour danser comme à la belle époque, de très beaux mecs et de bien belles jeunes filles si vous voulez mon avis. Et comme ils dansent et sont habillés comme dans les années 50, il suffit juste de se laisser emporter pour y croire. C'était déjà le cas à Chicago évidemment, mais ici ça semble plus spontané.

 Le lendemain, c'est brunch au très ancien et réputé Court of Two Sisters. C'est un peu cher mais ça vaut le coup.

Des fruits et des crevettes! Je ne demande rien d'autre.
 On a évidemment un petit trio pour mettre de l'ambiance!


La Big Easy.

La soupe à la tortue

Le gumbo

Un truc farci.

On reprend notre balade le ventre plein. Evidemment, on va voir le steamboat Natchez. Le Mississippi, c'est très très moche, je ne vous conseille pas du tout cette croisière, ni une autre. Jérôme l'avait fait avec sa douce, et ils avaient bien regretté leur argent.




Et le soir on va manger chez Dick and Jenny's, sur Tchoupitoulas street.



 Je mettrai à jour si je me souviens des noms de plats...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...