Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

dimanche 9 décembre 2012

La Nouvelle Orléans, première partie, le Garden District et ses demeures fastueuses

La Nouvelle-Orléans vous rappellera forcément les Caraïbes, si vous y êtes allés. Outre la chaleur dés l'entrée dans l'aéroport ( surtout par rapport à Chicago ), l'ambiance très relax fait automatiquement penser à celle très relâchée que l'on rencontre dans les ïles. Après nous être renseignées, on s'aperçoit que prendre un shuttle pour aller en ville, surtout à cette heure déjà avancée de la soirée, nous prendra un temps fou. Sachant que notre hôte habite en plus assez loin du centre ville et que google maps ne couvre pas la Nouvelle Orléans ( on comprendra plus tard pourquoi ), on se décide pour un taxi. Seulement, la grande conférence des neurologues a lieu au même moment. On fait donc la queue derrière des intellos de tout autour du monde, leurs posters à la main.
On nous dirige vers un taxi. Mauvaise pioche: c'est juste un type qui a emprunté le taxi de son frère pour se faire un peu d'argent. Il n'a pas de gps, et n'a aucune idée d'où se trouve l'adresse qu'on lui donne. On roule pendant longtemps. Au téléphone, il parle créole, un mélange parfait d'anglais et de français qu'on comprend donc. Par contre son français est clairement rouillé. Plus tard, on s'apercevra que nous sommes passés 4 ou 5 fois devant la rue sans qu'il ne s'arrête. Je vous rassure tout de suite, depuis l'aéroport les taxis sont au forfait, pas meter. Il fini par s'arrêter dans une station service où quelqu'un lui fait un plan. On le paye, pourboire inclus, et il nous regarde incrédule quand on lui dit qu'on ne veut pas la monnaie. Notre host n'est pas là, il nous a laissé la clef dans une boîte aux lettres. Le soucis c'est qu'on a vraiment très faim et qu'on a rien sur nous puisqu'on sort de l'avion. On se couche le ventre vide.

Le lendemain, on décide de visiter le garden district, car c'est proche. Après avoir fait les courses chez Whole foods ( l'un des très rares supermarchés à s'être implanté à la Nouvelle Orléans qui protège ses petits commerces à l'extrême ), on attaque la longue balade qui nous fera faire le tour des plus belles demeures de ce quartier, dont celle d'Anne Rice, ou l'ancienne maison de Trent Reznor.

On s'installe au frais au Fresh Market pour préparer notre plan. Le Fresh Market est installé dans une ancienne maison funéraire, c'est donc très joli, même si ils ont malheureusement détruit l'intérieur.




Il y a des colliers de perles partout sur Saint Charles avenue, là où passe l'un des tram les plus connus du monde, et également la parade de Mardi Gras la plus courue.





Funky Monkey sur Magazine street ( rue commerçante avec des petites boutiques toutes uniques dans de petites maisons en bois typiques ). J'y trouve une jupe écossaise très mignonne, faites en Italie, pour 15 dollars je crois!

Certaines demeures n'ont pas besoin d'en faire trop pour Halloween...
Evidemment, la Nouvelle Orléans est connues pour ses cimetières, abritant les corps des victimes des nombreuses épidémies qui y ont sévi. Sujette aux inondations, la ville à trouvé la solution offerte par les caveaux pour éviter que les cerceuils ne remontent à la surface à la moindre occasion ( c'est bon, vous êtes dans l'ambiance là? ). Ils ont donc l'allure de villes. Certains cimetières sont totalement dangereux ( St Louis n°1 par exemple ) et il est absolument déconseillé de s'y rendre en dehors d'un groupe soudé. Les attaques y sont fréquentes et faciles à cause de ses nombreux dédales.
Le Lafayette n°1 est dans un quartier sûr.




Ma première orbe de lumière! Après 5000 photos prise avec cet appreil, ce sera ma première. Mais pas la dernière dans cette ville où les morts ont du mal à trouver la paix.






J'achète!




Dans la rue où nous résidons, nous avons un comité d'accueil tous les soirs: you came to the wrong neighborhood.


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. C'est fou car je suis vraiment naïve parfois, pour moi c'est la Nouvelle-Orléans, c'est une ville inondée et détruite, impossible d'arriver à l'imaginer reconstruite à cause de toutes les images post Katrina !

    RépondreSupprimer
  2. Très chouette article qui nous replonge dans notre visite de NOLA...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...