Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

vendredi 26 octobre 2012

Roller Derby, mes entraînements avec les L.A. Derby Dolls

La première fois que j'ai vu un match de Roller Derby, c'était du flat, c'était les Angel city derby girls à Culver city et c'était un match amical pour le 4 juillet 2011. Une de mes amies a un coup de foudre et décide d'aller essayer quelques cours chez les Derby Dolls ( probablement le club le plus connu du monde ) mais elle laisse tomber assez rapidement pour un club plus près de chez elle, et en flat. Si je ne me trompe pas, c'est le seul club avec une piste banked ( penchée ) à Los Angeles.

Le roller derby est un sport assez violent, impressionnant et parfois dangereux. Les filles ( surtout en Californie ) ont toujours des tenues délirantes, parfois sur un thème ( les flics, les girl-scouts... ), des tatouages, toujours des mini short qui défient la bienséance et des grandes chaussettes pour souligner ce qu'il faut. Pour les règles, voir le lien juste au-dessus.


Je prends beaucoup de temps à me décider. Déjà: le prix des patins et de l'équipement ( je suis encore sur des protections cheap, mais vu que tout est déjà dégommé, j'aurai dû prendre du cher dés le départ ). Et puis ensuite, toujours ma peur irrationnelle de la nouveauté ( et surtout des nouveaux gens ). Je ne suis pas fan de sport, parce que je ne suis pas douée ( des années de gym intensive ont flingué mon endurance. A l'école, je courrai à la traîne avec les obèses et les asthmatiques et....les autres gymnastes... ), parce que je n'aime pas du tout travailler en équipe et que je n'ai aucune aptitude à la compétition.
Donc tout était contre moi, surtout le fait que je ne sais pas patiner ( comme tout le monde, j'ai eu des fisher price qui ne roulaient pas quand j'avais 4 ans, et j'ai fait beaucoup de roller, mais ça n'a rien à voir, CROYEZ MOI ).
En bref, j'ai mes patins pour Noël. Ils sont un peu trop grands, mais je les chausse et apprend doucement a patiner au bord de la plage. Je tombe beaucoup, sur le cul comme une bonne vraie débutante. Sans endurance, j'irai plus vite sans patins.
Arrive le jour J et le premier cours, je tiens a peine sur mes patins, déjà parce que je n'en ai fais que 5 fois peut-être, et aussi parce que je suis stressée. On est pas mal de débutantes car il y avait un groupon. Je pense être la seule rescapée, je n'ai plus revu les filles avec lesquelles je suis tombée maintes fois cette première semaine.
Donc j'ai tenu le coup et j'y suis allée religieusement chaque semaine ( sauf les dernières semaines où j'étais en vacances ) y allant le dimanche lorsque j'étais malade le mercredi.

Chapitre 1, vaincre ses peurs:
Au début donc, c'est assez dur et éprouvant. Lors du premier cours, je n'avais pas de bonnes protections. J'avais emprunté des protège coudes et genoux au club, j'avais mon casque et mon protège dents. Mais j'avais gardé mes protège poignets a deux balles. Je tombe vers la fin du cours et me fait affreusement mal. Ma première pensée: je me suis cassé le poignet, c'est mort.
Je suis au bord de tomber dans les pommes. Une heure plus tard, il a doublé de volume (j'ai des petits poignets ). Ca prendra deux semaines pour que ça guérisse ( ensuite, un petit bout d'os bizarre mais pas douloureux restera là et disparaîtra ) mais je vais quand même au cours, avec de vraies grosses protections. Et surtout, j'apprends à ne plus tomber sur mes poignets, comme une noob.
Habituer le cerveau à ne plus avoir peur est une étape cruciale. Avec le temps on se jette sur les genoux car on apprend à avoir confiance en nous et en nos protections. On ne tombe rapidement plus sur le cul ( de toute façon, après deux ou trois fois et la douleur saisissante qui remonte dans les côtes, on trouve des solutions ).
On doit donc au bout d'un moment apprendre a ne plus tomber ou se faire mal dans la tête avant que ça n'arrive en vrai ( la partie "ne te laisse pas tomber dés que quelqu'un te touche" n'est pas encore bien acquise chez moi ).


Chapitre 2, apprendre la confiance:
La confiance va avec la peur. Il y aura toujours une fille ( des filles dans mon cas ) meilleures, voire bien meilleures. Elles skatent peut-être depuis qu'elles ont 10 ans car c'est plus populaire qu'en France ( les patins à roulettes ont été inventé à Chicago ), s'entraînent au roller derby depuis peut-être 5 ans... Elles se retrouvent dans les cours pour débutants car elles se sont blessées et doivent reprendre de zéro, parce qu'elles ont changé de club, ou parce qu'elles ne sont pas encore entrées dans les freshmeat ou sont en attente d'intégrer une équipe.
Bref, le cours pour "débutant", c'est un leurre. Vous aller vous faire rouler et pousser dés le départ, et la prof vous lancera un regard noir quand vous jetterez l'éponge et irait doucement skater sur le flat au milieu.
Vous devez avoir confiance en vous, car un jour, vous arriverez à freiner naturellement, à ramasser votre bouteille d'eau sans tomber et à aller aux toilettes en patins sans vous imaginer mourir là dans une mare de sang, votre tête ayant heurté la porcelaine ( comment ça "je fais dans le drame"? ).

Sur les murs des toilettes
Vous aurez aussi soudainement confiance en vos camarades de classe. Elles sont meilleures que vous ce qui veut dire qu'elles savent vous éviter sur la piste si vous tombez ou si vous déambulez comme une âme en peine.
Et puis, vous serez définitivement rassuré quand en dehors de la piste, elles vous diront que vous avez fait un super entraînement, que vous vous êtes bien amélioré et que vous ne devez pas laisser tomber.
Et effectivement, vos efforts paieront rapidement.

Chapitre 3, la douleur tu oubliera:
Comme pour tous les sports, vous aurez votre lot de modifications physiques visibles assez rapidement, vous aurez votre lot de courbatures et de blessures.
Mais le roller derby est un sport de contact, et vous serez surtout au début, recouvert de bleus ( notamment sous les fesses et sur les hanches, sur les bras si vous avez tendance à la triche, sur les genoux, si vous avez des protections pourries ).
Mais on est pas là pour apprendre le ballet ( pas que ce soit un sous-discipline hein, au contraire ), et donc oubliez la grâce, l'élégance et la fierté. Vous tomberez et ce ne sera pas grave, il faudra vous relever tout de suite ou être hors jeu. Vous vous ferez mal avec vos propres roulettes ou celles des autres, vous vous prendrez des coups au menton ( d'où le protège-dents, pour ceux a qui ça échappait ).

En gros c'est pas pour les chochottes et les princesses, et on vous le fera comprendre dés le départ.

La chose étrange? Je fais au maximum trois heures de yoga par semaine. Deux séances intenses et une de relaxation en yoga flow, où j'apprends a aimer mon corps, à me concentrer pour trouver l'équilibre et faire faire des choses subtiles et difficiles.
Le roller derby c'est un peu la même chose: l'esprit doit prendre le dessus pour pousser le corps à ses limites. Sauf qu'au yoga on cherche à éviter la moindre blessure et à ne pas forcer: le roller derby vous fera accomplir des choses que vous n'auriez pas crû faire avant.
D'un côté, je fais très attention a mon corps et à mon esprit au yoga, quand je maltraite le tout au roller derby.

Helene Page, lors du tournage du film Whip it ( Bliss en français ), tourné en partie à la Dolls Factory, le gymnase des Derby Dolls.




























Pour le moment, je reste dans ma pool de débutants, car je ne souhaite pas particulièrement rejoindre une équipe ( et je ne pourrai pas de toute façon ). Mais je compte accélérer le rythme à partir de janvier pour avoir quand même un meilleur niveau.
Donc un cours classique d'une heure commence avec un petit échauffement sur du flat, où on peut tester son freinage et ses demi-tours.
Ca c'est ma tenue, comme ça vous me retrouverez sur le photos ( sinon vous cherchez celle qui est à la traîne. Si j'avais de la fierté, je vous dirai que c'est parce que j'ai un tour d'avance, mais ce serait pas crédible ). Sinon je préfère m'entraîner en jupette avec des chaussettes multicolores ( je me sentais pas d'humeur jupette, et je viens d'acheter ces chaussettes vert fluo ). L'idéal est d'avoir au moins un signe distinctif pour être reconnue par la prof et par les coéquipières.
Ensuite, on s'habille absolument comme on veut, les grandes chaussettes étant ce qu'il y a de plus confortables contre les frottements notamment. Et il se trouve que c'est esthétique, donc ça tombe bien.


























Et puis ensuite on se rejoint sur le banked, on fait généralement une demi heure de tours, sprint et repos, sprint par deux etc...

Puis des étirements de type yoga, sauf qu'avec les protections et les rollers, ça peut être beaucoup mieux comme bien pire qu'un cours de yoga!

Sprint par deux


Et selon le thème du jour ( apprendre a tomber, freiner, faire demi-tour, sauter etc... ) on passe la seconde demi-heure avec un point précis. Là c'était tactique et packplay. C'est plutôt n'importe quoi, ce qui fait apprécier encore plus le visionnage des matchs par la suite.

Moi en jammeuse. Profitez bien parce que ça ne risque pas d'arriver officiellement de sitôt!























Si vous vivez à Los Angeles et que vous voulez me voir m'humilier, c'est sur leur site qu'il faut aller voir: http://derbydolls.com/training/

Voici le programme que je suis: http://derbydolls.com/fitness/

Et évidemment, ALLEZ VOIR UN MATCH: http://derbydolls.com/seasonschedule/

Et si vous avez développé un soudain fétiche pour les filles en patins qui s'habille en clown punk, vous trouverez votre bonheur en regardant les photos des filles qui composent les 5 équipes des Derby Dolls: http://derbydolls.com/teams/

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. J'ai justement découvert ce sport en regardant Bliss il y a quelque temps et j'avais trouvé ça complètement fou (pas dans le sens négatif du terme). Mais ça a l'air tellement violent, mais l'esprit sportif qui existe est aussi assez passionnant, je me demandais justement si c'était populaire et répandu puisqu'on n'en entend jamais parler, de l'extérieur ça a l'air assez "fermé" et un peu dark ^^
    Fais gaffe à tes poignets ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ha ben voila, grace a ton lien des equipes de Derby doll, je suis maintenant capable de te dire laquelle je connais (celle qui est prof). Elle est dans l'equipe des Riettes et son pseudo est haught wheels

    RépondreSupprimer
  3. C'est marrant parce que j'ai vu Bliss la semaine dernière, et je me demandais si c'était populaire ou pas. En tout cas, ça n'a pas l'air de tout repos mais cela doit être bien grisant quand on commence à maitriser.

    Merci pour cet aperçu ;)

    RépondreSupprimer
  4. Yeah :)
    Encore merci pour l'article, ça donne trop envie. Le banked track ça a quand même l'air plus dangereux que le flat (ouch la barrière) mais le programme d'initiation a l'air cool !
    See you there !

    RépondreSupprimer
  5. Je fais du roller depuis que je suis petite, (donc pas du patin a roulette), et quand j'ai vu Bliss, franchement ca m'a fait rêver ! T'as vraiment de la chance, c'est un truc que je voudrais trop faire :)

    RépondreSupprimer
  6. Je fais du roller depuis que je suis petite (donc pas du patin a roulettes), et quand j'ai vu Bliss, ca m'a fait rêver ! T'as vraiment de la chance, c'est un truc que je voudrais trop faire :)

    RépondreSupprimer
  7. whaou !! tu as toute mon admiration ! je suis moi aussi apeurée par la nouveauté, particulièrement en matière sportive, donc je mesure toute l'étendue de ton courage :) la grande classe
    et merci pour ce petit cours sur ce sport méconnu par ici
    bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ces explications ! Je voulais m'inscrire ici, ça me donne une bonne idée du truc !!

    RépondreSupprimer
  9. oulala chapeau ! je suis admirative car je pense qu'une quiche lorraine sur patins à roulettes serait + douée que moi... bravo pour cette initiative ;)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...