Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

samedi 20 octobre 2012

Looper

En 2074, le voyage dans le temps sera inventé et aussitôt interdit. Les seuls à l'utiliser sont les organisations criminelles. Ils s'en servent pour se débarrasser de gens gênants en les envoyant 30 ans plus tôt dans le passé. Ils sont accueillis par les loopers qui leur collent une balle dans le crane. Chaque looper sait qu'un jour ou l'autre une de ses cibles sera lui-même dans 30 ans. Une fois qu'ils ont tué leur soit du futur, ils prennent une retraite dorée tout en sachant que dans 30 ans ils y passeront. Mais quand le jeune Joe (Joseph Gordon-Levitt) doit tuer le vieux Joe (Bruce Willis), les choses se passent mal et le vieux Joe s'échappe. La chasse à l'homme version voyage dans le temps démarre...


Looper c'est la grosse bonne surprise de l'année. La bande-annonce nous vend un film d'action américain assez classique histoire d'attirer le chaland mais le film est bien plus profond et intelligent qu'il n'y parait. Pourtant l'idée de départ n'est pas géniale : pourquoi la mafia utilise le voyage dans le temps pour tuer des gens sans laisser de trace alors qu'il y aurait des choses bien plus lucratives à faire ? Mais une fois ce constat fait, tout le reste tient sacrément la route et spécialement tout ce qui est voyage dans le temps. Ca boucle bien si j'ose dire et le réalisateur (qui a aussi écrit le film) a eu plein de bonnes idées. Non seulement le côté voyage dans le temps assure mais en plus le film connait plusieurs développements assez inattendus qui relève encore l’intérêt de l'ensemble. C'est dur d'en parler sans dévoiler l'intrigue mais encore une fois la bande-annonce ne montre qu'un côté du film.

Le film se passe en 2044 donc et le futur dépeint par le réalisateur est la conséquence logique de ce qui se passe de nos jours. L'occident a sombré dans l'anarchie, la criminalité et la pauvreté tandis que la Chine domine le monde. Les clochards côtoient les voitures électriques rouillés tandis que les riches conduisent des bolides, utilisent des flingues surdimensionnés et se shootent avec des drogues de synthèse ultra-fortes. Ca donne un petit cachet cyberpunk à l'ensemble même si c'est assez flippant de se dire que tout cela va probablement arriver. Même si le film est sombre, il n'en reste pas moins drôle par moments grâce à une écriture des dialogues et un jeu d'acteur soignés. Bruce Willis et Joseph Gordon-Levitt donnent à fond dans le cynisme et ça marche du tonnerre.

Abe a été envoyé par la mafia en 2044 pour recruter les loopers et devenir leur chef. Quand Joe lui dit qu'il apprend le français pour passer sa retraite en France, voici la réponse d'Abe : "I'm from the future, go to China."

Pour couronner le tout, c'est bien tourné. Les scènes d'action sont lisibles et très efficaces, le film est bien rythmé et les 2H du film passent en un clin d'oeil. On aurait aimé une BO un peu plus marquante mais c'est vraiment pour chipoter. Le film sort le 31 octobre en France et si vous aimez un peu la SF, ne passez pas à côté.


Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. je l'ai déjà vu en France et y a un gros problème dans ce film :le P*tain de maquillage de JGL ! c'est très distrayant et dans le mauvais sens !c'est bête parce que le film vaut bien mieux que la BA

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...