Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

dimanche 7 octobre 2012

Elections américaines : plus qu'un mois !

La dernière fois qu'on avait parlé des élections présidentielles américaines, c'était pour les primaires. Depuis Mitt Romney est officiellement devenu le candidat républicain et la campagne bat son plein. Comme beaucoup d'américains, on suit ce qui se passe en regardant le Daily Show de Jon Stewart. C'est une émission politique satirique plutôt à gauche qui analyse chaque jour les nouveaux développements de la campagne des deux candidats. Leur cible favorite est Fox News alias "le QG de campagne de Mitt Romney", la chaine de pseudo-information passant le plus clair de son temps à mentir à propos d'Obama tout en galvanisant Romney. Imaginez TF1 puissance 10 et sans contrôle du CSA.

Stewart à gauche, O'Reilly à droite. Bill O'Reilly est le plus emblématique "journaliste" de Fox News.

Les américains sont donc appelés à voter pour décider si Obama doit mener un second terme. C'est plus un référendum qu'une élection comme c'est souvent le cas quand un président se représente. La tactique de l'équipe de Romney consiste donc à dire que les résultats d'Obama sont insatisfaisants, que le déficit public est énorme et qu'Obama un socialiste musulman qui n'est même pas américain (je n'exagère même pas). La tactique d'Obama consiste à insister sur les derniers chiffres du chômage qui sont plutôt bons, sur le fait que Mitt Romney ne paye quasiment pas d’impôts alors qu'il gagne beaucoup d'argent et sur le fait que le déficit public est un héritage de l'époque Bush. Les programmes sont assez similaires en matière de défense, d'immigration et d'affaires étrangères même si Romney la joue plus belliqueux.


La grande différence est évidemment en matière économique. Romney a une vision de droite à savoir baisser les impôts sur les entreprises et les plus riches en espérant qu'ils créeront de l'emploi et de la richesse tandis qu'Obama a une vision de centre-droit et compte réduire le poids des impôts sur la middle class pour augmenter leur pouvoir d'achat et booster la consommation. Romney compte supprimer la loi actuelle sur la sécurité sociale pour la remplacer par un système différent pour chaque état et non plus fédéral. Romney est anti-avortement et anti-mariage gay tandis qu'Obama compte le légaliser. Au niveau environnement, Romney est d'accord sur le fait que la planète se réchauffe mais refuse d'admettre que c'est lié à l'activité humaine tandis qu'Obama est d'accord avec la thèse du réchauffement global tout en ne faisant pas grand chose contre.

Je ne comprendrais jamais l'opposition au mariage gay.  Qu'est ce que ça va changer pour les hétéros ? Mettons en parallèle la légalisation du port d'armes et celle du mariage gay. Dans un cas on risque une balle perdue et dans l'autre on risque ... euh ... une montée des prix des salles de réception suite à l'accroissement de la demande ?

Mais les candidats parlent rarement de choses importantes et le débat ne vole pas très haut. Surtout du côté républicain. Ils donnent rarement des chiffres aux plans qu'ils proposent, restent toujours dans le flou et préfèrent pointer du doigt le vilain Obama. Obama est par exemple accusé d'avoir une vision erroné de l'économie car il n'a jamais fait partie d'une entreprise ni même tenu un stand de limonade (ils ont vraiment dit cela) alors que Romney est un "self-made man". Evidemment la réalité est tout autre. Romney n'a rien construit de lui-même. Il a surtout largement profité de la fortune de sa famille aussi bien pour ses affaires que pour devenir gouverneur du Massachusetts. Il a aussi fait ses armes chez Bain Capital, une société d'investissement accusée de nombreuses malversations financières dont Romney aurait largement profité.

Il n'a pas fallu aux internautes pour faire le lien avec un autre Bane

Côté démocrates on tente de relever un peu le niveau avec des orateurs comme Bill Clinton (son discours à la convention démocrate est historique !) mais on sait aussi flatter l'électorat de base en insistant sur des détails comme le fait que grâce à Obama, Ben Laden n'est plus de ce monde. Tout le jeu consiste à trouver des saletés sur le camp adverse et en septembre, le magazine de gauche Mother Jones a déniché le jackpot. C'est une vidéo filmée en mai dernier qui montre Romney a un dîner de riches donateurs républicains. Il y explique que 47% des américains voteront Obama quoi qu'il arrive car ils pensent que l'accès aux soins, à la nourriture, à un logement... est un droit, que ces gens ne payent pas d’impôts et ne prendront jamais leurs responsabilités donc Romney n'a pas à s'occuper d'eux. Sans commentaire.


Cette vidéo n'est pas juste une vidéo en l'air. Elle représente réellement l'idéologie du parti. Et Mitt Romney est un modéré. La ligne dure du parti est la suivante :
-nier les menaces écologiques et en particulier le réchauffement climatique
-réduire les impôts des plus riches
-nier l'évolution (et la science en général) au profit du créationnisme
-nier les droits des homosexuels
-supporter la NRA
-diminuer voir supprimer les droits des femmes. Ca signifie supprimer l'avortement, le planning familial, la pilule...  On en arrive à ce genre d'absurdités.
-diminuer l'influence des minorités. Par exemple certains états républicains ont essayé de faire passer une loi rendant obligatoire la présentation d'une pièce d'identité avec photo lors des élections. Aussi suprenant que cela puisse paraitre, ce n'est pas obligatoire ici. Et pourtant en 5 ans, il n'y a eu que 120 cas de fraude électorale. Devinez qui sont les plus nombreux à ne pas avoir ce genre de pièce d'identité ? Les minorités latinos et noires. Et devinez pour qui ils votent ? Obama.
-diminuez toutes les aides publiques afin que seuls les plus riches aient accès à l'université et aux soins
etc...

Plus on fait des recherches sur les idéaux républicains, plus on a l'impression de voir une bande de conservateurs obscurantistes qui régressent petit à petit. En tant que français de gauche (la vraie, pas celle d'Hollande), mon coeur balance évidemment plus pour Obama même si mon opinion n'a aucune importance vu que je ne peux pas voter. Mais pour être franc, je ne comprend même pas qu'on puisse voter républicain. Et on sait que certains de nos amis le font. On évite d'aborder la question sous peine de se fâcher mais on aimerait bien comprendre pourquoi. On sait que certains le font car ils sont leur propre patron et ils râlent contre les impôts ou le fait que certains reçoivent des sous "sans rien faire" tandis qu'ils bossent comme des fous. Mais en même temps on aimerait bien savoir ce qu'ils pensent des autres sujets. On ne peut pas croire que tout ce qui les intéresse se réduit à avoir un steak dans l'assiette et de l'essence dans le réservoir.



Nous sommes désormais à un mois des élections qui auront lieu le 6 novembre. Le premier débat entre Obama et Romney a eu lieu cette semaine et Obama est apparu pour la première fois affaibli et peu à l'aise. l faut dire que Romney a menti comme un arracheur de dents. L'avance d'Obama s'est un peu réduite mais il reste en tête dans la majorité des états. La bataille sera serrée et laissera le pays plus divisé que jamais...

Article cité sur France3.fr :
http://blog.france3.fr/ftv-expats/2012/10/16/les-francais-de-france-votent-obama-mais-les-francais-damerique/


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Très bon article (sale gauchiste!). Je n'arrive même pas à concevoir qu'un être humain puisse voter Républicain. Lorsque Romney est sorti aux primaires, je me suis dis "cool, enfin un républicain modéré, les USA progressent". Parceque Romney, c'est quand même lui qui a eu l'idée de l'Obamacare en premier, il a été un des rares pro-choice du parti et ne s'est jamais opposé au mariage gay avant les élections toussa. Et BAM sa ligne se durcit, à l'extrême. Et BAM, Paul Ryan.
    Et je vois des "amis" Facebook qui citent la Fox pour essayer de discréditer Obama. Je sais que tout ça ne me regarde pas, mais quand je vois des gens aussi mal informés, je me dis qu'en France, on a de la chance avec TF1, finalement...
    Les USA me font de plus en plus peur niveau idéologique.

    RépondreSupprimer
  2. le pire ce que Mitt R ne pense même pas la moitié de ce qu'il dit et tu oublies l'importance de la religion

    RépondreSupprimer
  3. Ouais je me demande quand même parfois si en tant que français on ne voir quand même pas un peu les démocrates trop beaux...
    Je suis entoure de gens plutôt intelligents et bien portants qui ne supportent pas Obama. Et ils ne sont pas spécialement rétrogrades ou puritains, je pense qu'on a du mal a comprendre l’idéologie US et en particulier l'opposition farouche de certains a l'intervention de l’état. Pour moi c'est surtout ça la différence entre les deux et ceux qui votent républicains autours de moi sont plutôt des gens très hostiles a l’état support, ils veulent rester dans un schéma ou on bosse et on s'en sort, plutôt que d’espérer l'aide de l’état.
    Apres le reste c'est en partie de la folie de la partie dure de l'aile droite que Romney doit forcement caresser dans le sens du poil.

    Tout ça étant dit je suis plutôt de droite mais je pense aussi que je voterais Obama ...

    RépondreSupprimer
  4. Bof, entre Hollande et Sarkozy, j'ai voté Hollande en me bouchant le nez pour virer Sarkozy du paysage.. Tout en étant conscient que le social- libéral n'est qu'une grosse hypocrisie (on peut être socialiste et libéral??)
    Aux Etats Unis c'est pire. Evidemment qu'Obama doit être réelu, mais il n'est qu'un mensonge de plus...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...