Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mercredi 11 juillet 2012

The Wave, Utah

Les américains ont beau être des champions quand il s'agit de polluer la planète principalement en sur-consommant du boeuf et de l'essence, ils sont aussi très doués quand il s'agit de protéger des espaces naturels. Le 30 juin 1864, le président Abraham Lincoln signait une loi faisant de Yosemite le premier parc national. Le 1er mars 1872, le président Ulysses S. Grant signait une loi faisant de Yellowstone à son tour un parc national. Il faudra attendre 1906 avec le Antiquities Act qui a permis la classification de certains sites en monuments nationaux et ainsi éviter de le faire au cas par cas. Il a vite été suivi par le National Park Service Organic Act en 1916 qui créa le National Park Service.


Le Bureau Of Land Management de Kanab


Ca ne suffisait toujours pas. Aussi beaux et protégés que soient les parcs, ce sont des versions modifiées de ce qu'ils étaient avant sur lesquels passent des routes et des millions de touristes. En 1964 le président Lyndon B. Johnson signait le Wilderness Act qui crée le National Wilderness Preservation System. Les zones ainsi protégées (429 000 kilomètres carrés) ne peuvent pas être altérées par l'homme et doivent rester vierges. C'est le cas de The Wave, une zone à la frontière de l'Utah et l'Arizona. Pourtant cet endroit est tellement beau que ce serait dommage de ne pas laisser les gens le visiter. Du coup le nombre de personnes qui peuvent le visiter est limité à 20 par jour. Histoire que ce soit équitable pour tout le monde, il n'y a qu'un moyen : la loterie. Chaque jour, 20 personnes sont tirées au sort pour avoir le droit d'aller à The Wave : 10 par Internet et 10 au Bureau of Land Management de Kanab. Comme on était à Kanab pendant quasiment une semaine, on a tenté la loterie sur place. Voici comment ça se passe.


Ron donne les explications

La loterie en elle-même a lieu à 9h mais il vaut mieux arriver à 8h30 au BLM de Kanab pour écouter les explications de Ron. Ron c'est le ranger de service. Il parle avec une voix posée, porte une barbe et des lunettes. Il a le parfait look "bon père de famille" mais ne vous y fiez pas. C'est un parfait sadique qui se nourrit du malheur des gens. On y reviendra plus tard. Donc le bon Ron explique aux touristes que The Wave c'est une ballade de six heures en plein soleil et qu'il n'y a pas de sentier balisé. Il essaye de nous faire peur avec toutes sortes de choses affreuses et finit par conclure en disant que si on est intéresse on doit le suivre dans la pièce où a lieu la loterie. Evidemment tout le monde le suit. Même les gens qui n'ont jamais marché de leur vie et qui ont un bébé. Pour participer à la loterie, on doit remplir un formulaire où on indique le nombre de personnes (et de chiens) de son groupe. Il ne faut remplir qu'un seul formulaire par groupe. Ca aura son importance plus tard. Pendant ce temps Ron nous fixe l'air détendu mais le bougre prend déjà son pied. A noter que le BLM est une mine d'informations et de prospectus sur les parcs de l'Utah.

Un formulaire par groupe !

9H arrive et Ron plaisante en demandant si on ne veut pas attendre plus longtemps ou aller chercher plus de monde à la station service d'en face. Personne ne dit rien car tout le monde est super tendu. C'est très bizarre : on ne joue pas pour gagner un gros tas de fric ou une carte verte. On joue pour gagner le droit d'aller crapahuter dans le désert et prendre des photos de rochers. Pourtant tout le monde est à fond. On a l'impression que certains jouent leur vie et que d'autres vont craquer en se mettent à poil et en sortant de la pièce en hurlant. Ron appelle le leader de chaque groupe et lui donne un numéro puis il place une boule avec ce même numéro dans une machine à loto. La loterie commence. Les gens prennent des photos et des vidéos. Quand un numéro tombe, les vainqueurs crient de joie et s'embrassent. Il y a donc dix permis à distribuer. Imaginons que Ron tombe sur un groupe avec 5 personnes : c'est 5 permis qui partent.

Ron et la machine diabolique

Quand la loterie touche à sa fin, Ron fait une pause et explique avec un grand sourire ce qui va se passer. Intérieurement il jubile. Imaginons qu'il ne reste plus que 3 permis et que c'est un groupe de 4 qui est tiré. Le groupe peut décider de prendre les trois permis mais devra se séparer d'un membre de leur groupe. S'ils préfèrent rester soudés, le tirage continue. Imaginons maintenant un cas beaucoup plus drôle : il ne reste plus qu'un permis et c'est un couple avec ou sans enfant qui gagne. Normalement le mari ou la femme décline poliment. Pendant ce temps le type qui est venu tout seul jubile dans son coin en se disant qu'il finira par être tiré. Ron lui donne même un peu d'espoir en demandant à l'assemblée "Est-ce que quelqu'un est venu seul ?". Mais The Wave est plus fort que les liens du mariage. J'ai vu le mari dire devant sa famme sans hésiter "J'y vais seul". J'ai vu un père de famille qui était venu avec sa femme et ses gosses dire la même chose. Il a senti le bon plan à base de "je vais pouvoir passer 6H tranquille". Au final le type tout seul n'a pas plus de chance que les autres.

Pas loin de 50 personnes jouent en moyenne. Il y a beaucoup d'asiatiques et ils gagnent tout le temps !

Et nous alors ? Et bien on a joué quatre fois d'affilé. Et on a perdu les 4 fois. La première fois je suis venu avec Laëtitia et Jérôme. Puis avec Jérôme. Puis deux fois tout seul. Au bout de la quatrième fois j'appelais Ron par son prénom. Lui s'amusait à torturer le public. Il commence par demander qui est déjà allé à The Wave. Personne ne lève la main sauf lui. Puis ils demande qui est déjà allé plus de 50 fois à The Wave. Evidemment il est le seul à lever la main. Quand il appelle mon nom, il précise bien "Lui ça fait 4 fois qu'il vient". Un jour il va lui arriver un "accident" et quelqu'un lira sa nécro en poussant un rire sadique. Quoi qu'il en soit c'est triste car The Wave semblait vraiment super beau. Désolé cher lecteur de t'avoir fait croire que tu trouverais de belles photos. Allez sur le blog de Joséphine et Rémi pour voir à quoi ça ressemble ( au troisième essai pour eux, sauf qu'ils ont fait la route à chaque fois ).

"Je vous ai bien eu !"


Pour voir les autres points d'intérêt du road trip:
Jour 1, Antelope Canyon et Horseshoe bend, Page, Arizona.
Jour 2, Bryce Canyon, Utah
Jour 3, Zion National Park, Utah
Jour 4, Le 4 juillet à Kanab, Utah, Et le Grand Canyon North Rim, Arizona
Jour 5, Kanab, décor de Westerns, reposThe Wave était prévu, mais pas de victoire au tirage au sort pour nous )
Jour 6, route jusqu'à la Death Valley, Californie et Rhyolite, ville fantôme près de Beatty, California
Jour 7, Death Valley
Jour 8, Retour en Californie.



Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Une pièce spéciale pour la loterie? C'est qu'ils se sont organisé en 1 an... Nous c'était tout le monde agglutiné dans la petite pièce de réception sans chaise...Mais nous on a gagné du 1er coup nananère!!! et les premiers tirés au sort en plus !

    RépondreSupprimer
  2. "Le 30 juin 1864, le président Abraham Lincoln signait une loi faisant de Yosemite le premier parc national"
    Jouons sur les mots : il a signé une loi qui a créé le Yosemite grant, le premier parc national est bien Yellowstone.

    RépondreSupprimer
  3. C'est clair que les américains sont très très forts au niveau des parcs naturels. Ils sont magnifiquement bien entretenus et les balades et attractions sont très bien indiquées.

    Pour The Wave c'est vrai que les photos donnent envie, a mon avis mieux vaut y aller en très basse saison pour avoir une chance ...

    RépondreSupprimer
  4. Par contre il ne faut pas y aller quand il a neigé car du coup ça perd tout son intérêt.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...