Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 26 juin 2012

Le bunker nazi de Los Angeles ( urbex )

Mais où va-t-on chercher tout ça? Un bunker nazi à Los Angeles...

En 1933 une "veuve fictive" achète 55 acres de terrain perdu dans les Santa Monica Mountains. En 1938 on connaît les noms des vrai propriétaires des lieux: Winona et Norman Stephens, des sympathisants nazis faisant partie des Silver Shirt, une organisation américaine supportrice du fascisme. Complètement fascinée par un certain Schmidt, Winona est persuadée que l'Allemagne Nazie va vaincre ses ennemies et détruire les Etats Unis. Ils seront alors tous protégés dans les montagnes, vivant en totale autarcie et pourront accueillir Hitler dans la superbe Villa de 4 étages qu'ils prévoyaient de faire construire. 4 millions de dollars seront dépensés par le couple pour installer le petit village à l'abri des regards. Des arbres fruitiers, un potager, un four à pain, un système astucieux approvisionnant l'eau depuis des citernes situées plus en hauteur, un groupe électrogène... Tout était prévu pour que Los Angeles se réveille des cendres de l'après-guerre pour accueillir le Guide, et qu'il puisse diriger le monde depuis sa villa somptueuse.
Des rassemblements de sympathisants de la ville permettaient de s'entraîner à la vie "d'après ".
15 000 en 1935, ils ne sont déjà plus que 5 000 membres en 1938, après une défaite à la présidentielle américaine de 1936. En 1941, après l'attaque de Pearl Harbor et l'entrée en guerre des Etats Unis contre le Japon et L'Allemagne nazie, le FBI occupe le bunker et arrête les principaux membres. On connait la suite de la guerre.


La Huntington Hartford foundation achète le terrain en 1948 pour en faire une "artists colony". Lloyd Wright, qui était pressenti pour bâtir la villa d'Hitler, sera finalement l'architecte engagé par Hartford pour sa colonie. Les artistes les plus en vue du moment ( dont Max Ernst, mon favori pour diverses raisons ) passeront du temps dans le havre de paix jusque dans les années 60 où Hartford cesse d'engager des fonds.


Un feu de forêt détruira tout ce qui peut brûler en 1978.
La ville de Los Angeles rachète le terrain, et le bunker et voué à la destruction en 2012.




A 40 minutes de route de notre chez-nous

Los Angeles, c'est aussi ça

Vue sur la baie
 Après avoir garé la voiture dans une rue cernée de villas somptueuses, nous entreprenons la marche, à la recherche des escaliers construits dans les années 30 et menant au fond du canyon. Il y en a deux: celui-ci, et un autre plus loin qui passe près de la citerne d'eau abandonnée.


Une fois en bas, les jambes tremblantes et la tête engourdie par le vertige de la pente ( pas chez tous, les plus malchanceux subissent les deux symptômes! ), nous tombons sur une route gourdonnée très abimée, bordée d'un petit muret tagué. Que nous allions à droit ou à gauche, nous croiserons forcément d'autres escaliers. Dans tous les cas, nous tombons sur le potager ( on ne peut pas s'empêcher de le trouver typiquement allemand par sa précision ):

Le potager
 Puis juste à côté, le bunker:





 Un peu plus loin, l'abri en lui-même, tout équipé ( four électrique, gazinière, baignoire, lavabos et éviers, frigo... Tout semble très morderne, y compris les prises de courant. Que tout cela date des années 30 ou des années 60, on pourrait croire que les ruines datent d'hier ), a été détruit par le feu et les inondations.




Les tuyaux de plomberie parcourent tout le canyon, c'est ce qui a résisté le mieux.

" évier nazi " ( si ça tombe dans mes mots clefs.... )

Un barbecue, le cadre d'un vélo, un siège de voiture ( voir plus loin ) et des lits. Une pompe à eau dans un coin également.

 Le LA Times en parlait, un vieux mini bus ou van accidenté pourri là depuis des années. Les autocollants de parking sur le parechoc nous apprennent qu'il appartenait sûrement à des étudiants de UCLA de l'année 1969. Très original! Probablement qu'à une époque la route goudronnée était encore ouverte et qu'on pouvait y venir en voiture.


Le four, qui servait sûrement à cuire le pain, quand de l'autre côté de l'Atlantique on en faisait un autre usage.

"Nazi stairs RIP" On doit parfois faire un peu d'escalade.


Sur place, personne quand nous arrivons ( en même temps, il doit faire 50° à l'ombre et il est midi ) mais le peuple arrive doucement. C'est l'endroit à la mode on dirait! Tout le monde sait que l'endroit va être rasé très bientôt, c'est le moment où jamais. On nous demande si nous sommes des touristes. On est un petit peu loin d' Hollywood boulevard! Mais c'est vrai qu'on passe l'été le plus loin possible des endroits touristiques. On a peut-être poussé le bouchon un peu loin. Nous remontons les escaliers de l'enfer. D'autres avant nous en ont souffert:

"Fuck stairs"


Et puis retour à la maison pour une bonne glace et un thé. La vie à Los Angeles est bien horrible. C'est dommage, Hitler aurait adoré.

Des amoureux dans un parc











Voici des photos de la colonie d'artistes, copyright du magazine Life et de Panoramio et leurs auteurs respectifs.




















Et l'écurie: http://www.flickr.com/photos/zeroy/5202375585/lightbox/


A noter également, une autre organisation nazie aux Etats Unis, le German American Bund (qui n'était censé être qu'une association d'expatriés allemands ), et quelques Américains sympathisants nazis célèbres: Henri Ford, Charles Lindbergh, Walt Disney, John Rockefeller et la plupart des grandes compagnies pétrolières du moment. Le Canada des années 30 dans son ensemble était un grand fan de l'Allemagne nazie.
Pour ces Américains, le fascisme était la meilleure façon d'arrêter le communisme. Pour d'autres, comme Henri Ford, la menace venait directement des Juifs et leur motivation était purement antisémite.


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Wow, merci pour ce morceau d'histoire improbable !! Et toujours un plaisir de m'évader vers un L.A. souvent méconnu avec chaque billet lu ici :)

    RépondreSupprimer
  2. Et bien! j'aurais jamais cru... intéressant!

    RépondreSupprimer
  3. Le genre de "détail" que la plupart des touristes/habitants ne prennent pas le temps de connaitre. Bravo pour ce super article.

    RépondreSupprimer
  4. Super article!! Excellent pour tous les touristes/habitants de LA qui ne prennent pas le temps de connaitre ce genre d'endroits!
    Bravo.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...