Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mercredi 6 juin 2012

L'autre frontière des expatriés

Lisa du Canada ( si je dis Québec encore une fois, elle prend l'avion et elle me tue ) du blog http://frenchwithbenefits.fr/ a posté le lien vers ce super article du petit journal ( pas celui de canal + hein ).

Il est super, parce qu'il traduit tellement bien nos sentiments d'expats qui reviennent en France pour les vacances, que l'on soit expat au Japon, en Asie, en Allemagne ou aux US. On semble tous être logés à la même enseigne.



Entre nous et nos proches, une frontière plus importante qu'une simple frontière administrative prend forme très rapidement. Elle est dûe à l'expatriation plus qu'à l'éloignement ( Ben et moi avons vécus loin de nos familles à tour de rôle, et jamais nous n'avions ressenti ça lors des retrouvailles ), elle est dûe à la découverte d'une autre culture, d'une autre langue, d'une autre vie.
Lorsqu'on est expatriés, on a deux vies, voire trois: celle d'avant en France, celle que l'on vit à présent, et éventuellement celle du future, que l'on aura en revenant en France. C'est cette dernière qui est assez stressante pour tous les expat', car nous en avons un avant-goût lorsque nous revenons pour les vacances ou autre visite.

J'avais été loin avec mon premier article de retour en France, douces pensées de France, et je ne regrette absolument rien de ce que j'ai dis ( à part que j'ai trouvé les gens bien plus agréables en mai, malgré le temps pourri. Peut-être les ponts, l'approche de l'été? Contrairement à septembre et sa rentrée? Je retiens ). Au final, je ne m'en suis pas pris trop plein la tête. Au contraire, j'avais été surprise de trouver des gens qui se reconnaissaient dans mes mots négatifs au possible.
Ben avait été très léger dans son article ( je vous assure qu'en vrai, il a été autrement plus virulent! ) et on y trouve des points communs étonnants avec l'article dont je veux parler aujourd'hui.

Morceaux choisis:

Françoise explique : “notre culture, notre famille, nos amis nous ont manqué. Et quand on les revoit on a l'impression d'avoir pris un TGV pendant qu'eux ont continué de butiner sur une petite route de campagne. Ils ne posent pas toutes les questions que l'on aimeraient qu'ils posent: ils nous parlent de leur iPad.... et nous demandent quand on revient. On leur a apporté des photos, ils les regardent poliment et nous parlent des Intouchables.”

Haaaaaaaaa Intouchables!! L'année dernière, c'était les Petits Mouchoirs. J'ai hâte de voir avec quel film on va nous saoûler l'année prochaine.
Pour le TGV, puisque ça a l'air sensible comme comparaison: quand on s'expatrie, on se sent comme dans un tourbillon. Toute notre vie dans son ensemble change. On mange différement, on achète différement, on s'habille différement, on parle une autre langue, on a de nouveaux amis, un nouveau travail, des dépenses différentes... Donc oui, c'est comme prendre le TGV, lorsque l'on rentre, rien n'a changé. Eventuellement des bébés ( Ben a décrit ce phénomène étonnant par " il y a des gens en plus " ), de nouvelles petites copines, du poids en plus ou en moins, mais concrétement, rien qui ne puisse s'approcher de notre changement de vie radicale et soudain. Ce n'est pas un jugement, c'est une sensation, que rien n'a vraiment bougé et qu'on est partis la veille.

Pour les photos, clairement, pas la peine de faire un diaporama, tout le monde s'en fout.

Quand je suis partie au Japon, j'ai créé un blog pour pouvoir rester en contact avec ma famille et mes amis. A ma grande surprise, ils ne sont pratiquement jamais venus le visiter !"

Ouf ça me rassure. Je ne suis pas la seule à écrire à de parfaits inconnus à propos de sentiments que seuls mes proches peuvent comprendre ( mais ils s'en foutent, alors bon... )! Il y a 335 personnes environ qui aiment la page facebook du blog, quand je n'ai qu'environ 130 amis sur ma page personnelle. Ca fait un petit peu flipper.

Pour Sabine, arrivée il y a 9 ans à Munich, “les amis ou la famille en France ont parfois un peu de mal de nous voir épanouis et heureux à l’étranger, il semble que cela ne leur parle pas. Ils n’ont pas cette dimension européenne ou internationale. 

La question principale à laquelle nous devons répondre: " vous rentrez quand? "
On ne se la pose même pas à nous-mêmes, comment y répondre? Notre entourage agis comme si nous n'étions jamais partis ( ils nous regardent un petit peu comme des bêtes curieuses, font des blagues sur les Etats Unis ) et comme si nous n'allions pas repartir dans quelques jours. Ils veulent qu'on rentre, très probablement, mais ne se rendent absolument pas compte de ce que nous vivons ici. Nous ne sommes pas dans l'attente de revenir, NOUS VIVONS ICI. La question qui revient: mais pourquoi vous ne rentrez pas? Ca vaut vraiment le coup de sacrifier sa retraite et sa sécu pour ça? Et si vous avez des enfants?

De 1, c'est TRES personnel. De 2, oui, ca vaut le coup. On en reparlera plus tard, quand nous aurons a prendre de vraies décisions.

De plus, oui, la France est un pays merveilleux à bien des points de vue. Mais ce n'est pas le meilleur pays du monde, le plus beau, le plus grand, celui avec la meilleure gastronomie ( je n'ai vraiment pas bien mangé en France, à part le saumon fumé, mon amour, et l'eau minérale. Le guacamole, les haricots rouges et le poisson grillé me manquaient! Et le mountain dew m'aurait bien aidé à tenir le coup ) ou la plus belle culture ( quand la plupart des Français ne se bougent pas de leur canapé pour visiter quoique ce soit, et nous parlent de châteaux ou de musées... )... Certes il offre de super avantages sociaux, mais ça n'a pas l'air de rendre heureux grand monde.



L'expatriation vous transforme : en quelques mois, vous n'êtes plus tout à fait celui que ou celle que vous étiez au moment du départ. Le regard change sur sa propre culture, sur la société à laquelle on appartient, ses modes de fonctionnement et ses valeurs. Et ce qui semblait évident ne l’est plus.

Voir la France de l'extérieur, nous le faisions déjà un peu, en lisant Courrier International, ou en regardant les chaînes d'info européenne ou internationales. En y repensant, nous n'étions déjà pas très patriotes. Des candidats pour l'expatriation qui s'ignoraient! Ils ne nous manquait que l'occasion et le déclic. Ce qui pourrait expliquer pourquoi nous n'avons pas réfléchi devant la proposition de mutation.

Quelle frustration lorsqu'on rentre en France et que l'on se heurte à l'ignorance de nos proches, de nos amis, qu'ils croient "savoir" mais n'alignent en fait que lieux communs et préjugés ! 
de plus les comparaisons entre pays nous donnent aussi un regard un peu différents sur les « problèmes » de la France et nous trouvons parfois les gens un peu trop râleurs quand on voit les choses de l’extérieur.” 

J'ai pas trop envie de m'attarder là-dessus, mais j'ai souvent des disputes sur facebook par rapport a des faits de société français qui m'échappent totalement. Je m'aperçois que les Français sont très influencés par les médias et la politique, et ont de plus en plus de mal à sortir d'un cercle vicieux et à penser par eux-mêmes. Je ne suis pas choquée par les radars automatiques ou le port du voile, je considère que tout le monde peut être anti-avortement ou pour la peine de mort si ça leur chante ( en France, il faut rentrer dans un moule gentillet et propret, et ça ME GONFLE ), les victimes sont toujours un petit peu coupables ( "pourquoi faisait-elle du jogging a 4 heures du mat? Forcément, elles s'est fait enlevée et tuée!!" ), est-ce qu'il y a besoin de gueuler comme des putois pour une augmentation de l'amende de stationnement ( c'est 12 euros!! C'est le prix d'un parking ici! ) ?

Bon bah finalement, je m'y suis attardée. Ca fait du bien.


Françoise, installée au Brésil, n’en revient pas de ses compatriotes : “ils râlent: contre le temps, les routes, les politiques, les petits désagréments mineurs d'une vie habituée au confort, les anticipations des prochains désastres : le coût de la vie, la hausse de l'essence, les maisons de retraites, la santé, etc. Ils râlent principalement contre les autres Français, qui sont désagréables avec les touristes, stressés par le travail, inconscients des enjeux de l'avenir, etc.

J'en avais parlé dans mon article douces pensées, mais on m'avait traitée de dépressive ( ha bah oui, je l'étais avant de venir ici, je le suis un peu quand je reviens. ). A force de ne penser qu'au futur proche, vous ne vivez ni le présent, ni l'Avenir.
Là encore, les médias sont à pointer du doigt. Eteignez vos télés.


Ce que je vois le plus de la France, par contre, c'est la colère, le désespoir, l'agression, l'irrationnel. C'est aussi pour ça que je suis parti. Quand je suis arrivé à Sydney pour la première fois, j'ai vu une grande pancarte qui disait "No Worries Mate!" J'ai poussé un soupir de soulagement et un sourire a envahi mon visage. Je me dis souvent que je m'entends très bien avec les Français, mais uniquement ceux qui sont internationaux.


Rencontrer des Français qui voyagent a travers le monde a été l'une des plus belles choses que mon expatriation m'ait apportée. Ce sont les gens les plus humbles possibles. Ils ont vécu des choses formidables, extraordinaires et sont d'une simplicité que je leur envie.


Marie s’interroge déjà : “Quand on a gouté à l'expatriation, peut-on rentrer sans dommage dans sa patrie ? J'aime la France, je suis son actualité chaque jour, sans doute même plus sérieusement que quand j'étais en France. Mais quand/si je rentre pour de bon, est ce que je ne risque pas de m'ennuyer ? De trouver tout à coup que tout me semble pauvre, petit, étroit, étriqué ?

Quand nous rentrons en France, nous nous disons: hey, tels qu'on est là, on pourra reprendre un appart et retrouver le cours "normal" de nos vies...
Mais après quelques mois, la déprime nous rattraperai très probablement. Nous sommes habitués à vivre tous les deux loin de tout, sur une petit île déserte, avec des gens de notre ancienne vie de passage plus ou moins longtemps... Est-ce que nous pourrions retourner à la "civilisation"?
Peut-être, mais pas maintenant. On aime bien cette frontière.


http://www.lepetitjournal.com/
Rendez-vous sur Hellocoton !

47 commentaires:

  1. Je suis pas d'accord avec tout, mais avec beaucoup de choses. Le fossé avec ses proches. Les questions qu'ils ne posent pas. Les situations qu'ils ne comprennent pas. Et le "vous rentrez quand?". Depuis presque 6 ans. J'ai envie d'en prendre un pour taper sur l'autre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien quand je montre des photos de ma rue et qu'ils me disent: ha mais ya des fleurs!

      Bah oui, j'habite pas au Sahara...

      J'aimerai bien rentrer dans leur tête, parce qu'il y a une grosse incompréhension des deux côtés.

      Supprimer
  2. Je ne suis pas expatriée et cet article me parle car j'ai ressenti des sentiments très similaires en rentrant d'un voyage autour du monde.
    La grande différence, c'est que j'ai repris la vie quotidienne française avec j'espère un peu de recul et d'ouverture d'esprit !
    Voilà ce que j'ai écrit quelques temps après mon retour : http://lecoindesvoyageurs.fr/le-retour-dun-tour-du-monde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha l'impression que tout n'était qu'un rêve! C'est un gros retour à la réalité en fait. Est-ce que même au bout de 10 ans, on a l'impression de se réveiller et d'avoir imaginé l'autre pays? Je ne sais pas.

      Sinon les histoires de voyage autour du monde avec les enfants, ca fait rêver! Pour plus tard.

      Supprimer
  3. Tout ceci est excellemment bien dit, j'approuve sans aucune modération ! Et puisque j'ai pris cette décision étrange (enfin, tout à fait normale pour mes compatriotes non-expats, cela va de soi !) de revenir vivre en France, je ne peux que vous conseiller de prolonger votre expérience américaine le plus longtemps possible, et d'être vraiment sûrs de vous à 3000% si un jour vous décidez de revenir.

    Parce que la vie en France, c'est... plus pareil après. Monotonie, facilité, ennui, absence de surprises... C'est au final très pesant d'avoir une vie désespérément normale après avoir vécu aux US.

    Quand je dis que je repartirai un jour, on me regarde comme un extra-terrestre : Et oui, je veux quitter ce pays que chaque Français adore critiquer mais qui demeure malgré tout leur champion du monde toutes catégories sur la base d'une foule de préjugés fondamentaux :)

    Quant à cette fameuse "frontière" invisible, les questions que l'on attend et qui ne viennent jamais, ma décision a été de ne plus jamais parler des USA tant qu'on ne me lance pas directement sur le sujet.

    Ceux que ça intéresse lisent mon blog ou mon livre (ou les 2) et me posent des questions par la suite, pour les autres tant pis. Répondre à l'indifférence par l'indifférence, je n'ai malheureusement rien trouvé de mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  4. J'ai lu l'article, et j'en suis émue de voir que des gens me ressemblent,je me sens moins seule...! je me sens enfin comprise! et c'est vrai que j'en suis triste pour mes amis et pour ma famille de France qui ne comprennent rien.
    Merci Laetitia.

    RépondreSupprimer
  5. OUI je vais te tuer. Je suis de TORONTO !!! Le Canada c'est vaste. C'est comme si je disais Laetitia des États-Unis. Mais où aux États-Unis ?

    Sinon concernant ton article, je ne vais pas polémiquer mais l'article du Petit Journal est disons justement un peu fait pour ça.

    Je trouve extrêmement facile de taper sur les Français avec son regard d'expatrié. Il ne faut pas oublier qu'on a peut-être été comme ça aussi et plutôt que de critiquer à la va vite (les français se plaignent gnagnagna, oui bon d'accord tout le monde le sait !) il faudrait plutôt essayer de les comprendre justement. Surtout que les expatriés aux USA viennent souvent avec un travail sur place et un peu d'argent en poche. (Je te vois venir à me dire que c'est pas le cas de tout le monde. Voui je sais mais quand même !!! Je te parle par rapport à moi et les expats au Canada en général)

    C'est trop facile de dire que sa vie a changé du tout en tout et en super bien en partant dans un autre pays en oubliant aussi de parler des difficultés du quotidien. Parce qu'on se le dise, les Français ont beau être tout ce qu'on veut mais ils ont un système de santé exemplaire et plein d'aides en tout genre qui ne te laissent pas dans la m... comme à l'étranger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais je me répète: ca ne rend pas les Français heureux, tous ces avantages.

      Alors non, je n'ai pas vraiment eu les défauts que je reproche aux Français. J'ai toujours été renfermée sur moi-même, timide, ne voulant pas déranger ( déposer mon CV était toujours une torture, aller à la sécu demander un renseignement se finissait souvent en pugilat etc... ). Rien n'allait en France. C'était au quotidien difficile à vivre pour moi.

      Après, les problèmes des expats, j'avoue que ça me touche moyennement. Nous en avons aussi. Bien sûr qu'on stresse à cause de l'argent, de l'assurance maladie, etc. Mais je ne m'en plains pas. Je rappelle que je ne peux pas travailler, que Ben a une paye ridicule pour quelqu'un qui bosse depuis ses 21 ans etc etc... Et alors?
      On ne vient pas ici pour profiter d'un système de santé, ou gagner de l'argent. On est venus ici parce qu'on n'en pouvait plus de la France.

      Supprimer
    2. Et pour le coup de "Laëtitia des Etats Unis", j'aurai dû parier que quelqu'un me le dirait, et ça n'a pas loupé:

      " alors, comment ça va l'Amérique? "


      Sérieusement je réponds quoi??

      :)

      Supprimer
    3. C'est marrant de dire qu'on critique ce qu'on a été...
      Moi aussi j'étais ce que je critique chez les gens, ET ALORS ??

      Haha vous me faites rire !! On a grandit, on a pris du recul, on a construit notre propre opinion, et voila !

      Ca vous amuse de mettre en avant votre système de santé ?? y a pas de quoi etre fiere... c'est bien beau de dire ca et à coté de se plaindre de la différence entre votre salaire BRUT et NET haha

      Au moins aux USA, tu fais ce que tu veux, tu es LIBRE de faire ce que tu veux de TON fric...

      Parce que quand on cherche un peu les américains sont tellement solidaire... c'est incroyable...
      vous avez deja entendu parlé d'une chaine d'aide... ce n'est pas ca le terme mais ca ne me revient plus...
      Bref, des gens ont créé un système pour que les gens avec un peu plus de moyens puissent racheter moins cher les dettes des gens qui ont perdu leur maison à cause de la crise...
      Franchement, on verrait ca en France ? haha tous les riches se cassent ! ils fuient votre système de merde qui veut prendre de l'argent aux riches, pourquoi est ce une honte d'etre riche ? c'est pas des voleurs... (sauf les directeurs de banques ;-P)

      Supprimer
  6. Post très intéressant! Etre expatrié vous ouvre énormément l'esprit sans aucun doute. Je suis d'accord que du point de vue de l'extérieur, certain problème en France peuvent paraître ridicule. Dans tous les cas, il n'y a pas de pays "idéal". Il y a du bon comme du moins bon aux USA tout comme en France. Si jamais je devais m'expatrier, il y a beaucoup de chose que je regretterai de la France (gastronomie, la beauté de notre patrimoine, la sécu ;-) etc.).
    Après j'imagine que vous avez à présent une vie "normale": votre routine, votre appart, le boulot, etc. Fondamentalement, ca ne changerait pas beaucoup de la France si ce n'est que les week-end vous en profitez pour visiter le pays. Chose que vous pouviez déjà très bien faire en France, il y a tant de belles chose à voir... Bon OK j'arrete le troll ;-)
    En tout cas, j'aime beaucoup votre blog et j'espère un jour avoir l'occasion de vous rencontrer lors d'un prochain séjour à L.A !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha non, notre vie n'a rien à voir avec celle que nous vivions en France! Les soucis sont différents, les joies sont différentes également. Nos projets ont changé, nos envies aussi. En tant que couple, savoir que nous n'avons que l'autre sur qui compter ( car pas de famille a qui se confier, pas d'amis de longue date... ) nous a rapproché comme jamais.
      Rien à voir avec une quelconque routine.

      Tu vois, tu as du mal à admettre que nous sommes mieux ici, sans raison particulière :)

      Supprimer
    2. Effectivement à deux, c'est mieux ! Personnellement, si je m'expatrie à L.A. ca sera seul, d'où mon hésitation ;-)
      Plus sérieusement, j'ai des collègues de boulot qui ont fait comme vous et qui au final sont revenus en France. Car justement, ils finissaient par s'isoler tous les deux et n'arrivaient pas à se créer un cercle d'amis. A priori à la lecture de votre blog, ce n'est pas votre cas!
      L'essentiel est que vous soyez heureux !

      Supprimer
    3. Nous ne sommes pas des gens fiers. Si nous ne nous sentons plus à l'aise ici, nous rentrerons ( ou irons ailleurs, mais ça dépend de tellement de choses qu'on ne peut même pas commencer à imaginer où on sera dans 5 ans ).

      Etrangement, les gens seuls que nous connaissons qui sont venus ici plus ou moins longtemps ont un cercle d'amis beaucoup plus important que le nôtre ( qui fréquentons surtout d'autres couples, histoire d'être bien pantouflards! )

      Supprimer
  7. N'empêche que, ne va pas dire que tu n'as JAMAIS pensé à rentrer en France ;) (On en a même plusieurs fois discuté souviens-toi)

    « La question principale à laquelle nous devons répondre: " vous rentrez quand? "
    On ne se la pose même pas à nous-mêmes, comment y répondre? »

    Il fut un temps où tu y réfléchissais ne l'oublie pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne vient pas mettre des problèmes personnels voire intimes en rapport avec l'expatriation.

      Lorsque je veux rentrer en France, c'est quand je m'ennuie chez moi ( ce qui arrive ), quand mon petit frère me manque, quand je pense que mon père est mort il y a presque deux ans, et que j'étais ici sans pouvoir lui dire au revoir, et que ca pourrait arrivé a n'importe qui d'autre en France, amis comme famille.

      Tu veux vraiment que je m'étale là dessus? Parce que ce blog ne sert absolument pas à ça.

      Supprimer
    2. Comme quoi... On est gentil on parle et ca nous revient comme ca... on peut jamais rien dire sans que les gens ne jugent...

      Supprimer
  8. " On ne vient pas ici pour profiter d'un système de santé, ou gagner de l'argent. On est venus ici parce qu'on n'en pouvait plus de la France. "

    LOL laisse moi rire Leatitia tu es là pcq Ben qui a lui un diplôme à eu une proposition c'est tout! LOOOOL! C'est toi qui a du mal a admettre que certains français se sentent BIEN ici et n'ont pas envie d'aller ailleurs! serait temps de l'encrer dans ta grosse tête ma petite rousse adorée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais qu'à chaque fois que tu viens sur le site, je gagne de l'argent grâce aux publicités? Je te remercie, tant que tu payes, tu peux m'insulter tant que tu veux, c'est ton droit :)

      Reviens vite mon chou!

      Je t'aime
      XOXO

      Supprimer
    2. On aurait très bien pu refuser ladite proposition. Mais le fait qu'on voulait bel et bien partir donc c'est bien tombé. Après Laetitia n'a peut être pas de diplôme mais elle écrit de super articles pour un blog populaire agrémentés de chouette photos qu'elle prend elle-même. Il n'y a pas besoin de diplôme pour être une artiste.

      Bisous sous les aisselles

      Supprimer
    3. Et il y tient a son diplôme hein! Ya deux fautes dans son pseudo, mais je n'ai pas l'habitude de porter des coups bas de ce genre.

      En tout cas, ce n'est ni un diplôme de français ni d'anglais dont il est si fier.

      Et si il voyait le diplôme de Ben, il rigolerait moins :p

      Supprimer
    4. Et j'ajouterai que t'as un serieux probleme avec les couleurs de cheveux... Ca se soigne hein :)

      Supprimer
    5. Ah oui et histoire d'etre dans la mouvance j'ajouterai : gros poutous sur les joues.

      Supprimer
    6. bah alors laetitia? on ose pas publier mes messages? gamine va!

      Supprimer
    7. J'ai beaucoup apprécié que tu me dises que tu suivais le blog depuis le début! Ca fait toujours plaisir d'avoir des fans. Dommage que j'ai dû te virer de la page Facebook.

      Désolée de ne pas avoir publié tes commentaires, inintéressants au possible. C'est à cela que sert la modération.

      Supprimer
    8. Je ne t'ai jamais dit ça, je suis tombée dessus par hasard, je t'ai juste dit qu'il était très intéressant malgré tes propos parfois insultants envers certains et de temps en temps, ta mauvaise foi ressortant dans certains articles et commentaires, dommage que tu ne veuilles pas en convenir. Si tu n'étais pas si remplie de mauvaise foi, tu conviendrais que mes commentaires sont intéressants, de même que ceux des autres personnes ne partageant pas ton avis..
      Sois pas désolée, le jour ou tu devras rentrer en France, j'aurais toujours la double nationalité, je ferais un blog rien que pour toi va :p

      Supprimer
    9. Sinon tu peux aussi t'acheter une vie :)

      Essaye, c'est plutôt pas mal.

      Supprimer
    10. Merci j'en ai une :)
      Et un travail en plus avec :p

      Supprimer
    11. On dirait pas puisque tu passes le plus clair de ton temps ici. Tu vois, je n'ai pas de travail, mais j'ai pas le temps de venir papoter avec les gens que je n'aime pas, visiter un blog qui ne me plaît pas.

      Qui est la gamine, franchement?

      Supprimer
    12. Je suis triste pour toi Laetitia... franchement pathétique les gens qui viennent pour critiquer, ca te plait pas ?? Bah barres toi ! genre quoi -_-

      Sinon moi je trouve que ceux qui se sentent BIEN là ou ils sont (en France) sont soit, pas assez éduqués, soit ont de la merde dans les yeux pour ne pas voir que notre système se casse la gueule royalement ! Soit bah voila, y a des gens comme ca qui ont peur, qui préfèrent rester là où ils ont pieds...

      Tous ceux qui sont partis rigoleront bien quand ceux qui sont restés n'auront plus de pensions (puisqu'ils faudra payer tous les chomeurs et ceux qui viennent profiter du système et tous les politiciens aussi bien sur)

      J'ai du faire un travail sur la crise il y a 2ans, et bien je pense que tous on devrait recevoir cette bonne baffe dans la gueule: c'est à dire de découvrir comment les autres pays se foutent bien de notre gueulent avec notre crise que nous n’arrivons pas à gérer, de notre belle petite Europe qu'on a promu encore et encore et qui se casse la gueule... Ha oui j'oubliais, notre mentalité c'est de demander aux riches de payer pour les pauvres qui n'ont pas su gérer leur argent / pays...

      Courage Leatitia, quand on voit le nombre de personnes d’accord avec toi, c'est pas cette petite conne qui va nous faire chier ;-)

      Supprimer
  9. Bon moi ça fait même pas 6 mois que je suis à Boston, dans le Massachussets, donc j'envisage pas encore de rentrer en vacances en France. J'étais partie un an en Erasmus en Italie, et quand je suis rentrée, j'ai ressenti cette grande solitude : personne n'en avait rien à faire que j'ai passé mes week-ends à Venise, Florence ou Rome pendant 10 mois.
    Aujourd'hui, la plupart de mes amis ne lisent pas non plus mon blog "on préfère des nouvelles directes par mail, le blog c'est impersonnel" (ah bon ?). C'est hyper frustrant. Maintenant ils se demandent pourquoi on veut pas rentrer à Noël...
    J'ai lu cette page de recommandation du MIT sur le "choc culturel" et comment rentrer en France, une sorte d'équivalent pour expatrié des étapes pour gérer un deuil... http://newcomersguide.mit.edu/ng/culture-shock
    PS : moi je suis pas ton amie en vrai mais j'aime bien ton blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, le lien est très intéressant! Dommage que ton profil ne soit pas accessible au public, on ne peut pas avoir accès à l'adresse de ton blog.

      Supprimer
    2. mon blog est là : htt://www.maathiildee.com
      il faudrait que j'édite mon profil Google en effet...

      Supprimer
  10. Merci pour cet article. Je me sens moins seule d'un coup ! Les proches qui sont complètement déconnectés de notre quotidien, les à priori sur l'Asie, la Chine et les chinois... Ce que l'on aime ici c'est qu'il n'y a pas ce pessimisme dans la vie, le quotidien, pas de peur à cause de la crise... Même si la vie n'est pas facile avec eux, les chinois gardent toujours le sourire et savent profiter des choses simples de la vie et comme ils disent "La roue tourne !" J'aimerai vraiment que nos compatriotes pensent un peu plus ainsi !

    RépondreSupprimer
  11. Le fait qu'un article comme celui-ci suscite autant de commentaires montre bien que le sujet de l' "expatriation" (alors que l'on devrait parler d'émigration...) est super sensible parmi les Français (de métropole ou pas).
    Ayant vécu sur 4 continents, au moins 10 pays, et de retour en France depuis 1 an et demi, je comprends ENTIEREMENT le sentiment de Laetitia.
    Français: Râleurs, grossiers, prétentieux, agressifs et rétrogrades.
    Qui vivra verra, mais une chose est sure: Aucun de mes amis (la plupart diplômés de très grandes écoles) ne veut rester, ne veut rentrer, et ne veut pas faire sa vie en France. Ca fait mal? Oui mais c'est comme ça. J'attends la carte verte de ma femme (j'ai la chance d'avoir 3 nationalités), et on se taille IPSO FACTO. Aux médisants: On habite un des plus beaux quartiers de Paris et on a un revenu net de 4500€, ce qui en France est plutôt élevé. On n'en veut pas. Adieu à cette morosité étouffante!! Cheers, Rudy (and Sophie)

    RépondreSupprimer
  12. Je vis une expérience un peu différente car je vis depuis 4 ans au Maroc (cela fait 3 ans que je ne suis plus rentré en France).
    A mon arrivée, j'ai fait la connaissance d'un français vivant au Maroc depuis une quinzaine d'année (bien avant que le Maroc ne devienne à la mode) et il m'avait expliqué qu'il évitait la communauté française. 4 ans après, je comprends ce qu'il veut dire car contrairement à vos expériences, le Maroc est francophone (aucun effort pour s'intégrer) et très proche (Tanger-Marseille en 2h de vol et en low cost). Les expat' conservent donc leur côté français. Râler et encore râler. Que ce soit sur la France mais plus surprenant sur le Maroc (le sujet préféré des desperates housewives étant les femmes de ménages ou le jardinier, des possibilités hors de leur budget en France).
    4 ans après, je ne me vois pas rentrer vivre en France et même si je ne ferais pas ma vie au Maroc, je savoure tous les jours le plaisir de vivre dans un autre pays, une autre culture, une autre approche de la vie.

    RépondreSupprimer
  13. Intéressant ces différents témoignages, merci. Je réalise que du côté de Nils on a pas ce problème d'incompréhension vis-à-vis de notre projet d'expat aux US étant donné que ses parents ont eux-même été expatriés dans plusieurs pays. De mon côté mes parents sont immigrés donc idem, ils ne voient pas le problème. Tous disent qu'ils viendront nous voir. Bon tout ça n'est pas encore fait mais il n'y a que du positif niveau réactions, idem du côté des potes. On verra donc quand nous y serons vraiment.
    J'ai hâte de vivre le rapprochement dont vous parlez niveau couple he he he pcq ici, le boulot et le train train ne nous laisse pas beaucoup de moments privilégiés. Puis voir Daria courir sur la plage ou prendre ses 1eres leçons de skate à Venice, ça vaudra de l'or ;)
    Des gros bisous à mes expats préférés ;)

    RépondreSupprimer
  14. Un article très enrichissant pour ma part, car je me prépare petit à petit à partir vivre au Sri Lanka, et y rester de longues semaines n'est pas y vivre pour ses proches, donc je ne pensais pas que tout cela se passait. Notamment le fait de leur montrer des photos par exemple, et qu'en fin de compte ce n'est pas important pour eux (j'avais déjà remarqué le coup des questions qu'on aimerait qu'on nous pose mais qui ne viennent jamais... et au lieu de ça on nous emmène sur un sujet peu intéressant de leur train-train quotidien...)
    Bon dimanche :)

    RépondreSupprimer
  15. Bon ben dans ce cas j'espère que mon passage te rapportera suffisamment de $ pour acheter une coloration LOL
    Je rigooooooooooooooole Leatitita! C'est de bonne guerre hein ;)
    Je n'ai plus envie de te taquiner, j'ai lu un commentaire que tu as écris dans l'article du dessous qui ma réellement touché.
    J'ai faillit vivre la même chose il y a tout juste un an, alors je comprends un petit peu ce que tu dois ressentir. Je n'ai absolument rien contre toi tu sais et en effet, tu prends de jolies photos et écris de jolies choses. Bonne continuation
    Peace :)

    * It doesn't matter *

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir tout le monde.
    Merci pour ce blog et tous les liens vers d'autres sites d'expats, j'adore!
    Je suis instit dans le sud de la France et avec mon mari on rêve de l'étranger...pour vivre autre chose, parler une autre langue tous les jours, s'ouvrir au monde...J' ai énormément de mal à trouver des blogs d'instits expatriés. Los Angeles nous fait rêver mais on se demande si financièrement on peut assumer. Beaucoup de questions se posent mais au final, ce qui est sûr, c'est qu'on veut partir.
    Vous avez des conseils, des liens avec des ebseignants expatriés? on est preneurs.... :)En attendant je voyage sur ce blog,mille mercis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello fifi!

      Je ne connais pas d'enseignants, ou alors en faculté. En revanche, les profs français peuvent postuler pour venir travailler dans les écoles françaises aux Etats Unis, c'est un très bon plan! Tu peux les contacter ( le LILA, le lycée français, ou encore des crèches comme celle qu'il y a à Venice ( je ne me souviens plus du nom, mais ca doit se retrouver rapidement sur google ).

      Donc vous n'êtes pas dans un cas désespéré du tout.

      Supprimer
    2. Thaks a lot for your answer!

      Supprimer
  17. Bonjour

    Alors j'ai pas lu tous les commentaires, il y en a beaucoup.

    J'ai passé quelques moi au Quebec a la fin de mes études. Juste quelques mois... Le retour a été vraiment tres dur. Oui, ma famille me manquais (meme si mes parents sont venus me voir en fin de séjour), mais j'etais vraiment super excité de leur raconté mes aventures... leur montrer les photos et videos que je n'avais pas pu mettre sur mon blog (oui, moi aussi, j'avais trouvé super l'idée d'un blog pour le partage... facebook n'etait pas qu'a ses débuts). Et OH surprise, a mon retour, tres tres peu de questions sorti des habituelles "le vol s'est bien passé?", "c'etait bien le Canada"?... toutes ces magnifiques questions que j'attendais ne sont en fait jamais venues... Et meme, une personne tres tres proche de moi dans ma famille m'a dit un jour, devant ma stupéfaction d'absence de questions "ba oui, je sais, j;ai lu ton blog"..... AH... je comprends mieux. Il n'y avait plus de questions a poser puisque j'avais fait un blog... Evidemment, il ne leur est pas venu a l'idée que peut etre, je n'avais pas TOUT écrit sur mon blog... noooon...

    Dans les clichés qui reviennent (et oooooh que c'est enervant)... "t'as pas eu trop froid au Québec... il fait froid la bas, non?"... l'hiver oui, certes... mais j'y suis allé de Avril a fin Aout... le probleme, c'est pas qu'ils ne savent pas... le probleme c'est qu'ils pensent savoir... et meme parfois mieux que toi qui y a vécu...

    Le Quebec, c'etait quelque chose... mais j'ai vécu 4 ans an Angleterre... et dans mon travail, je traitais quotidiennement avec la France, donc pas de tres grand "choc des retrouvailles"... et puis je suis rentré... le choc n'etait pas avec les proches cette fois.. mais avec tous les autres. Je m'etais préparé, je savais que ca allait etre dur de rentrer, de travailler en France (d'autant plus en tant que directeur, avec des employés a gérer). La mentalité de masse est tres difficile a gérer quand on rentre "pour de bon"...

    Par contre (et je finirai sur ca...), je pense que une des raisons pour laquelle c'est dur de rentrer, c'est que oui, on a vecu autre chose et on a évolué... mais ceux qui restent, en effet, "sont restés"... ils n'ont pas eté bombardés d'informations nouvelles sur la vie quotidienne comme nous l'avons été. ils n'ont pas déménagé 50 fois comme nous avons été amenés a le faire. Ils ont du continuer a survivre... Et quand on rentre, on a l'impression de s'ennuyer, non pas parce que c'est la France ou parce que "c'est trop nul"... mais je pense que si on s'ennuie, c'est surtout parce qu'on retourne dans un environnement qu'on connait déja... je suis quasi certain que tous les expat du monde, quelle que soit leur origine, sentent la meme chose quand ils retournent dans leur pays... ce qui est difficile a accepter, c'est que nous avons découvert de nouvelles choses, mais que le pays d'origine, lui, forcément... n'a pas changé radicalement... soyons indulgents... et tristes pour la plupart d'entre eux.. ils ne peuvent physiquement pas comprendre...

    merci pour ce beau blog, on prévoit (avec ma femme anglaise... lol... oui, j;ai ramene un souvenir) de s'expatrier vers l'Amérique du nord, donc on va tout bien lire, et je vous contacterai peut etre plus tard...

    merci et bonne continuation
    Dan


    RépondreSupprimer
  18. Merci pour ton article, j'espère que beaucoup de monde le liront !
    Je me dis exactement la meme chose, et pourtant je ne suis pas expatriée et je n'ai jamais fait le tour du monde...

    Si ca peut t'aider, moi j'ai appris une chose à l'école, enfin j'ai du en faire ma conclusion/critique personnel bien sur... Mais tu sais pourquoi on a tant de politiciens ? tant de frics qu'on nous prend pour soit disant redistribuer aux "pauvres" ? parce qu'après la guerre, ils se sont dit qu'ils ne voulaient plus voir "ca", les gens dans la rue à mourir de faim... Je trouve ca très humble, très bien, le problème est que nous n'avons pas évolué, nous réagissons toujours comme si la guerre venait de se terminer, nous n’avons pas évoluer depuis ce moment là !
    C'est triste...
    Pour ce qui est des médias... c'est d'autant plus triste, je ne comprends toujours pas pourquoi mes parents regardent encore le journal parlé, merde ! regarder un mec qui te dit "c'est la crise....", "la plus forte inondation jamais eut depuis 200ans" (ce qu'on nous répète tous les 2ans), "regardez ces turcs,... qui se fotn la guerre, X morts, c'est triste..."
    MERDE !!

    Comment on peut avoir envie d'écouter des choses comme ca ?? comment on peut avoir envie d'écouter quelqu'un qui NE DONNE PAS L'INFORMATION, non il donne SA VERSION des choses, son opinion...
    Vous voulez la vérité ??
    Oui on a vécu une crise important, mais nous ne sommes plus en crise, après X années ca ne s'appelle plus la crise, mais une autre manière de fonctionner, il faut s'adapter...
    Et non notre pouvoir d'achat ne diminue pas, notre pouvoir d'achat n'a cessé d'augmenter depuis ces 30 dernières années...
    Ca ce sont des faits ! arrêtez de regarder votre nombril, faites vous votre propre opinion !

    Je trouve ca incroyable...

    c'est ce que j'aime avec les USA, ils ne font pas ca eux, eux ils donnent l'information telle quelle.
    et souvent ils font des débats télévisés (et pas pour parler de LA PHRASE que Holland, ou autre politicien a dit qui fait polémique sur la toile... NON pour parler de vrais sujets, comme la problématique des pubs a caractère sexuel a une certaine heure, ou des choses comme ca. ils font un DEBAT, pour que les gens puisse se faire leur propre opinion, ce dire s'il sont d'accord avec ci ou ca ou pas...

    Je suis d'accord avec toi... j'aimerais que ca change... je trouve ca déprimant...
    j'aimerais que les gens sourient un peu plus, qu'ils soit serviable, qu'ils aient leur propre idées, et surtout, surtout, qu'ils arrêtent de descendre dans la rue pour empecher aux gens de faire ce qu'ils veulent avec leur corps !
    Les seules bonnes raisons pour descendre dans la rue sont les accidents, ou les criminels,... qui recoivent des sentence si ridicule qu'on se demande si les gens ont encore du respect pour la vie !!

    Ca fait du bien de se lacher... :-)

    RépondreSupprimer
  19. Je suis tombée sur ce blog un peu par hasard pour me renseigner sur la vie à Los Angeles. Je trouve que dans l'ensemble il est assez complet et m'a donné quelques infos (notamment concernant les différents quartiers et les logements) qui pourront mettre fort utiles donc merci. Cela dit, pour revenir à ce post en particulier, je te trouve un peu trop dure envers la France (même si je partage quelques un de tes ressentiments étant donné que j'ai vécu à l'étranger pendant deux ans). Je ne te connais pas donc je ne me lancerai pas dans une analyse mais dire que la vie en France est déprimante, ça c'est ta vision des choses, ce n'est pas une vérité en soi. Ça te déprime de rentrer en France car ta vie en France était ennuyeuse, de ton propre aveu tu dis que tu étais timide etc. Cette expatriation t'a permis de te bouger un peu et sortir de ton train train mais cela ne veut absolument pas dire que la vie en France est chiante. C'est juste toi qui t'es réveillée. Il faut dire aussi que devenir bilingue permet d'avoir une autre vision du monde, une autre façon de penser mais bon partir vivre aux Etats Unis ce n'est pas comme aller s'installer en Afrique ou au Japon ou encore au fin fond de l'Inde où les mentalités sont vraiment différentes. Ça reste l'occident quand même. Concernant les Français qui râlent, oui c'est vrai les français râlent. C'est un peu agaçant parfois mais ça a aussi des avantages. Je suis contente d'être dans un pays où on manifeste dans la rue quand il s'agit de sauvegarder le statu des intermittents du spectacle par exemple. Pour ce qui est des préjugés que peuvent avoir les français sur d'autres pays, c'est un peu normal. Les américains ont surement eux aussi leurs à priori. On a tous des préjugés c'est humain et prétendre le contraindre est un peu condescendant. En fait ce post me rappelle un peu comment j'étais à 20 ans juste après avoir quitté Paris donc je pense que ta vision des choses à dû évoluer depuis. Tout comme celle de cette certaine Sarah Mackenzie, qui pour le coup semble vraiment très jeune vu ses propos.
    Amicalement
    S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello!

      Tu as lu les autres commentaires au dessus?

      Ensuite chacun son avis, ce n'est pas condescendant d'en avoir un différent du tiens... Désolée que tu le prennes comme ça.
      Le blog s'appelle ma vie à Los Angeles, et je ne compte pas mettre un filtre dans mes pensées ou mes articles, désolée si ça ne parait pas politiquement correct (je pense que je suis très loin de faire de la provoc! Nos familles et amis lisent le blog malgré tout ce que j'en dis :p).

      Il faut accepter les différents points de vue et les histoires personelles de chacun et ne pas se sentir agressés. Je suis très heureuse que la plupart des gens aiment la France et s'y sentent bien!
      Ce n'est pas le cas de tout le minde. Et comme dis plus haut, si on retourne en France, ce sera sûrement bien différent de ma vie d'avant, et le retour aura un goût amer quelqu'en soit la raison.
      Donc non rien n'a changé, surtout qu'on ne rentre quasi jamais en France et que je n'y réfléchis plus autant donc je ne vois pas comment je pourrai changer d'avis.

      Merci de ne pas avoir été agressif comme certains autres!

      Supprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...