Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

lundi 4 juin 2012

Electronic Entertainment Expo (E3 pour les intimes)



Comme beaucoup de joueurs, j'ai passé un temps considérable à lire des articles sur le jeu vidéo que ce soit dans la presse papier (Joystick puis Canard PC) que sur Internet. J'ai même fini par rejoindre Factornews en 2006 et j'y suis resté près de six ans. Ecrire des articles et des news est encore plus rigolo que d'en lire. La période la plus folle de l'année était celles des salons et particulièrement de l'Electronic Entertainment Expo, alias l'E3. Depuis 1995, chaque année se tient début juin le plus gros salon de jeux vidéo au monde dans le Convention Center à Los Angeles, juste à côté du Staples Center. C'est la grande fête annuel du jv : les constructeurs y présentent leurs nouvelles consoles, les éditeurs présentent leurs nouveaux jeux, les professionnels se rencontrent, les petits croisent les grands, les journalistes croisent les développeurs...
1995. Nintendo présente Killer Instinct avec de la musique techno et des danseuses en licra. Aaaah les 90s....

Imaginez deux immenses hangars remplis de télés et de consoles, de stands démesurés, d’hôtesses courts vêtues (les fameuses booth babes et non pas "boobs" babes) et de geeks le tout avec des lumières multicolores dans tous les sens et de la musique assourdissante. Au fond ça pourrait décrire n'importe quel salon mais l'E3 a toujours une tendance à pousser les choses plus loin que les autres. Quand Bethesda présente un Fallout, ils reconstruisent un fort post-apocalyptique à l'intérieur du salon et invitent les journalistes dans un lounge décoré façon 50s. Quand Nintendo présente sa 3DS, ils accrochent des consoles au cou d'une centaine de filles qui débarquent à la fin d'une conférence. Certains viennent pour jouer au jeu qu'ils attendent comme des fous et font la queue deux heures pour avoir le droit à 15 minutes d'ivresse. D'autres ne viennent que pour le swag, un terme typiquement anglais qui désigne tous les trucs gratos offerts pour attirer le chaland : t-shirts, sacs, posters, pins, clés USB...

Duke Nukem Forever... Le jeu a été annoncé en 1997 mais n'est sorti qu'en 2011 !
14 ans d'attente pour un shoot mou mais avec une VF impayable

L'E3 a connu son apogée en 2006 en terme de fréquentation mais c'était ingérable. Il faut dire qu'à cette époque le grand public pouvait y aller. Du coup en 2007 et en 2008, l'E3 a pris une forme réduite qui n'a pas intéressé grand monde. Le salon a failli mourir mais en 2009 les organisateurs sont revenus au format classique avec un seul changement : seuls les membres de la presse et de l'industrie vidéoludique pouvait y accéder. A une époque où avoir un blog sur le jeu vidéo était suffisant pour obtenir l'appellation "journaliste", ça fait déjà beaucoup de monde. Du coup quand en 2010 je suis arrivé à Los Angeles, j'ai réalisé qu'en temps que journaliste, j'allais pouvoir aller à l'E3. Non seulement j'allais pouvoir jouer aux jeux avant tout le monde mais aussi rencontrer leurs créateurs, mes idoles.





La salle de presse

"Les toilettes c'est par où ? -Au fond à gauche"

La première chose à faire quand on arrive à l'E3 est de récupérer son badge, le sésame qui permet de rentrer. Les geeks en sont tellement fiers qu'ils le portent tout le temps même quand ils ne sont pas sur le salon : au bar, dans la douche... Sur le mien il y avait écrit Media. Ca permet de zapper les files d'attente, d'aller aux présentations privées et aux soirées et de se nourrir à l'oeil. 2010 a été un cru très intéressant. Microsoft et Sony ont tenté de rattraper leur retard sur Nintendo avec Kinect et le PS Move, Nintendo présentait la 3DS et une flopée de jeux fantastiques (Kirby Epic Yarn, Donkey Kong Country Returns, Metroid Other M...), Bethesda et Obsidian présentait Fallout New Vegas, 2K présentait Mafia 2 et Civilization V, Valve officialisait Portal 2, Square Enix montrait Deus Ex Human Revolution... J'ai pu voir Matt Groening, boire une bière avec David Jones entouré de Suicide Girls, écrire des articles à toute vitesse dans la salle de presse... C'est très intense car on court dans tous les sens et on voit beaucoup de choses en très peu de temps.


L'E3, c'est aussi à l'extérieur. Notez le bon gout de l'ensemble

2011 n'était pas mal non plus. J'ai pu discuter avec Atsushi Inaba (Phoenix Wright), voir Bioshock Infinite, tester la PS Vita, tester la Wii U... A un moment je joue au nouveau Super Mario Bros sur Wii U et un vieux monsieur prend une des manettes pour rejoindre la partie. C'était Charles Martinet, celui qui fait les voix de Mario, Luigi, Wario... depuis qu'ils en ont une ! Non seulement il jouait bien mais en plus il refaisait les voix en direct. Surréaliste. Un autre grand moment a été la prise en main de From Dust lors d'une soirée Microsoft. Je commence à jouer et un petit bonhomme me demande si ça me plait. C'était Eric Chahi, créateur d'Another World. J'ai joué pendant une heure tout en discutant technique avec lui. Super sympa, super humble et super talentueux. Pour ceux à qui ça ne parle pas, imaginez que vous assistez à la première d'Inglorious Basterds avec Tarentino assis à côté de vous qui vous raconte des anecdotes sur le tournage pendant qu'on vous sert du champagne.

Eric Chahi et moi. Jouez à From Dust !

David Jones (créateur de Lemmings et GTA) et moi. La soirée était pleine de tattoo girls peu habillées et pourtant c'est la seule photo qu'on a prise...

Pourtant tout n'est pas rose dans ce "nerdfest" comme disent mes collègues américains. Tout d'abord la majorité des annonces n'est plus faite durant le salon mais quelques jours voir quelques semaines. Les kits de presse autrefois distribués aux journalistes sur place sont maintenant en ligne et les bandes-annonces des jeux sont montrées bien avant le salon. Plus grave : les présentation presse sont bidonnées. Chez de nombreux éditeurs (ne demandez pas les noms mais je tiens à dire que Sega ne le fait pas), les journalistes sont entassés par paquets de 20 dans des petites salles. Un développeur joue sur grand écran pendant que le producteur ou le lead designer parle. On nous interdit de poser des questions pendant. Soit. A la fin de la présentation, on est mis dehors. Une fois que le salon est fini, les éditeurs mettent sur le net des vidéos de ces présentations. Et là on se rend que ces vidéos montrent au pixel près ce qu'on a vu durant la présentation. Le mec qui joue fait exactement les mêmes choses au même moment. Une seule conclusion s'impose : c'était une vidéo qui était montrée durant la présentation et le développeur faisait semblant de jouer. Ca explique l'absence de question car faire pause dévoilerait la supercherie.

All around me are familiar faces
Worn out places, worn out faces
Bright and early for their daily races
Going nowhere, going nowhere



Le jeu sur Tron Legacy. Aussi raté que le film mais le stand était cool.

L'E3 2012 ne s'annonce pas très palpitant. Il y aura de grands absents comme Bioshock Infinite et GTA V (historiquement Rockstar ne va pas à l'E3), Microsoft et Sony ne présenteront pas de nouvelles consoles,... J'irais peut être voir ce que donne la Wii U, la nouvelle console de Nintendo dont la manette est une tablette, mais sans conviction. Dans l'ensemble l'industrie est en plein bouleversement. Les gros éditeurs prennent de moins en moins de risques en ne sortant que des suites pleines de contenu additionnel payant. Les développeurs indépendants se multiplient et font des jeux fantastiques sur PC et iOS. La prochaine génération de consoles sera sans doute la dernière avant l'avènement du cloud gaming. Dans cet univers de plus en plus numérique (et non pas digital. Digital c'est ce qui a rapport avec les doigts), l'E3 a de moins en moins de légitimité. Pourtant le jeu vidéo a besoin d'une grande fête annuelle pour célébrer ce divertissement de plus en plus populaire. Si vous avez l'occasion d'y aller, foncez. Ca reste une expérience unique et un bon moyen de tester le jeux qu'on surveille avant qu'ils sortent.



Quelques photos du Convention Center pour l'édition 2012. Chaque année les pubs sont les mêmes : EA occupe le hall sud, THQ et Bethesda se partagent le pavillon central suivi d'une pub pour Assassin's Creed et Sony est sur le pavillon ouest.

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Le badge de l'E3, autrement appellé " le badge de virginité "

    RépondreSupprimer
  2. A part un Amiga 500 et quelques jeux sur des pc récents tels que la série des Civilization, Age of Empire ou Battlefied, je n'ai jamais été un mordu de jeu vidéo. Vous allez me dire ce que je viens faire ici ? Ben (pas le prénom), c'est que je me demande toujours pourquoi on a tendance à pointer du doigt la personne qui pose à côté de nous sur une photo.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...