Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 13 mars 2012

New York dernière partie

La suite, avec les autres incontournables de New York: le Rockfeller center et sa vue sur l'Empire State Building de nuit:




L'Empire State Building et ses vues:

Chrisler Building

Le flat Iron building en bas au milieu, la statue de la Liberté au fond à droite et la nouvelle tour du world trade center au milieu.























Et enfin, Central Park, qui semble tout droit sorti d'un film de Tim Burton:




Le Guggenheim, qui nous a également un peu déçus. Si vous êtes fan de How I met your Mother, c'est probablement dans la boutique cadeau qu'ils ont trouvé le mobile pour le bébé avec les pingouins! Je l'avais repéré aussi.






















New York est bien évidemment une ville à voir et à visiter ( c'est probablement beaucoup mieux en été, mais je suis très contente de l'avoir visitée pour la première fois en hiver. Notamment pour éviter la foule de visiteurs ). Ce que je retiens, si je veux donner mes impressions, c'est que les gens font très attention à leur apparence. Tout le monde est bien coiffé, habillé, maquillé et ça change beaucoup de LA, où on peut aller faire ses courses en chaussons comme dans The Big Lebowski, et où contrairement à ce que l'on dit, l'apparence ne règne pas en maîtresse. New York me fait beaucoup penser à Paris, sauf que les Américains ne sont pas encore au niveau de stress et de malpolitesse de nos amis les franciliens. Comme dans la Capitale, des gens sont naturellement venus vers moi ( comme quoi, mes semblables ne sentent pas le danger ) dans le métro pour me poser des questions. A savoir, moi dans le métro, je suis comme ça:


New York m'a semblé très agréable la semaine, moins le week-end à cause de la foule. Toutefois, je ne vois pas comment il est possible d'y vivre, sauf en ayant été élevé à Paris peut-être. Nous avons voulu visiter le plus de choses possibles à pied et emprunter les petits chemins, mais même de cette manière, nous avons pu clairement voir l'hétérogénéité de la ville ( 8 millions d'habitants, soit 4 millions de plus qu'à LA. Densité de New York: 10 400 habitants/km², contre 3 100 habitants/km² pour LA. Pour info, Paris, c'est 20 000 hab/km² . ), tout en constatant le bruit et les odeurs quasi permanents.
Certes, c'est une VRAIE ville, mais j'ai du coup beaucoup de mal à comprendre pourquoi les gens trouvent LA invivable, alors que le sensation de vivre dans une petite ville était encore plus forte en revenant. Haaaaaaa le silence, l'absence de klaxons et surtout ce grand ciel (bleu). La verdure également nous avait manqué.
Donc voilà, New York, c'est vraiment très bien et passionnant, mais on comprend mieux pourquoi ils se moquent de LA ( ils l'appellent La-la land ) et ne la prennent pas au sérieux. New York, c'est serious business et ça ne doit pas être facile tous les jours d'être un petit ver dans la grosse pomme ( et il ne doit plus rester grand chose à manger ).
La surprise pour nous a été Wall Street. Nous nous sommes arrêté dans un endroit dont je ne me souviendrai pas du nom, dans le lobby d'un immeuble privé où il y a des bancs et des pâtisseries. Il faisait vraiment très froid à l'extérieur ( les buildings n'aident pas à réchauffer la ville ) et nous sommes rentrés pour nous reposer. Il y avait des sans abris, essayant de dormir au chaud, et la sécurité  ne les expulsait pas malgré les affiches interdisant l'endroit de se transformer en hôtel.
Nous avons d'ailleurs eu du mal a trouver des sans abris pour donner nos restes de repas en sortant des restaurants. Le dernier jour, nous avons pris un lunch dans une église à côté du Guggenheim ( manger sa salade au son de l'orgue, c'est une expérience! ) et ils avaient des lits de camps pour héberger les gens le soir. Je ne me suis pas vraiment renseignée sur le sujet, mais New York nous a donc parut très "homeless-friendly".
Et nous nous sommes encore une fois sentis plus en sécurité lors de notre séjour à New York qu'à San Francisco ( Ben revient de la GDC à San Francisco, et ça encore été une expérience du bizarre ).


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Comme quoi, tout est relatif en fonction des gens, de leurs expériences et probablement de leur "commute". Je pense que pourrais vivre autour de SF, probablement à NY mais c'est déjà bien moins sûr, mais a priori pas du tout à LA.

    Il faut dire qu'à LA j'ai passé plus de temps dans les bouchons sur les freeways qu'à faire quoique ce soit d'autre, et les nuits d’hôtel ont été rythmées par les sirènes de police et de pompiers... Ce qui me donne une image peu sure et peu vivable de cette ville, mais je suis ce blog pour m'aider à changer d'avis, et petit à petit ça commence à venir ;)

    Ma vision est de toutes façons forcément biaisée car c'est une des rares villes que j'aie visité en voiture et pas en transports en commun. A NY, j'ai toujours fait l'inverse donc je n'ai jamais eu de problème de circulation, idem à SF où les transports en commun sont extra :)

    De même, si tu étais passée à Staten Island ou dans le Bronx, tu aurais facilement vu des gens et des coins plutôt craignos. et je ne parle même pas des moches banlieues qui débordent dans le New Jersey...

    RépondreSupprimer
  2. Ha oui clairement. IL a suffit de monter en haut de L'empire State ou du Rockfeller pour voir au delà de Manhattan.

    Pour LA, nous n'avons jamais vraiment été dans les bouchons, mais nous n'avons pas commute, puisque les garçons vont au travail à pied en 10 minutes. Le luxe! Ce qui rend notre vie particulièrement agréable évidemment.

    A part ça, nous ne prenons jamais les autoroutes pour circuler en voiture, c'est du suicide. Mais il n'y a parfois pas le choix. Si tu as pris uniquement les autoroutes, pas étonnant que tu aies détesté la ville car tu ne l'as simplement pas vue. Pour les hôtels, c'est un peu la même chose. Il y a de petits hôtels silencieux, mais ce ne sont pas les plus connus ( et surtout, pas les meilleurs marché ).

    Je me répète, mais je pense comme beaucoup de monde que visiter LA doit être un cauchemar! Y vivre, c'est autre chose.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...