Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

dimanche 26 juin 2011

Photos d'été






Ventura ( San Buenaventura )



The Standard hotel ( piscine en couverture du magazine "Los Angeles", ce mois-ci )



Death Ray, le petit chat de notre copine Kristie
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 17 juin 2011

Shot ! Shot ! Shot ! Shot !

Ayant déjà écumé un bon paquet de bars de LA, il est temps de vous parler d'une tradition locale, le shot. A vrai dire, c'est plus une tradition américaine en général mais on n'est pas là pour parler des autres états/villes. Un shot désigne le fait de boire cul-sec une petite quantité d'alcool fort contenu dans un verre à shot. Les premiers verres à shot seraient apparus durant le Far West.

Les cowboys souvent pauvres achetaient l'alcool en petite quantité et payaient parfois en échangeant leur dose contre des munitions, d'où le nom shot. Au fil du temps, les verres à shot ont été décorés et font maintenant office de souvenirs. On peut en acheter partout depuis les boutiques de souvenirs des musées jusque dans les parcs nationaux.



Qu'est ce qu'on met dedans ? Tout et n'importe quoi. Vodka, tequila (accompagné de sel et de citron), whisky, Jägermeister, gin... L'essentiel est de boire vite quelque chose de fort histoire que ça fasse vite effet. C'est très festif car ça se pratique en groupe. On commande une tournée de shots pour tout le monde et on les enchaîne. Enfin pas trop car ça fait quand même mal.

Le shot a évolué. Certains préfèrent la version évoluée : le shooter. C'est un verre plus grand donc on peut mettre plus d'alcool ou en mélanger plusieurs. C'est pratique pour frapper la Tequila ou se faire un B-52 servi généralement flambé. Les dockers et les camionneurs américains pratiquent depuis longtemps une autre tradition qu'ils appellent "a shot and a beer". Ca consiste à enchaîner ... oh surprise ... un shot (généralement du whisky) et une bière. Testé et approuvé. Ca tabasse.

Des gens ont voulu améliorer ce principe et ça a donné la bombe. Ca consiste à lâcher un shot dans un grand verre d'une autre substance, généralement de la bière ou de la Red bull, puis de boire le tout très rapidement en évitant de se prendre le petit verre dans la tronche. Ca permet de multiplier les combinaisons : Jägerbomb, Sake Bomb...



Une autre forme de shot est le jello shot très apprécié par les étudiants et surtout les étudiantes. Un jello shot c'est de le gelée de fruit mélangé à un alcool blanc (vodka, rhum...) souvent présenté dans un verre à shot en plastique. Ca se gobe avec la langue, c'est coloré et le mélange sucre/alcool monte vite à la tête.

On rappelle que l'alcool se consomme avec modération. Sauf le Cinco de Mayo. Et le 4 Juillet. Et à la Saint-Patrick. Et le vendredi soir après une rude semaine pendant l'Happy Hour.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 14 juin 2011

Super 8

Quand ET rencontre Cloverfield...

En effet Super 8 mélange les genres, en mettant en scène des enfants qui essayent de survivre dans leur petite ville de l'Ohio des années 70, menacée nuit et jour par une bête monstrueuse échappée d'un train déraillé.
L'histoire est simple et claire, sans piège: un groupe d'enfants profitent de leurs vacances d'été pour terminer le tournage de leur nouveau film de zombies. Le jeune héros, Jo, vient de perdre sa mère dans un accident terrible qui a eu lieu dans l'usine de sidérurgie. Son père, l'adjoint du sheriff de la ville, vit très mal sa nouvelle situation de père veuf. Jo en pince pour Alice, une grande blonde élancée avec quelques années de plus, qui accepte de tourner dans le film.
La fine équipe, qui tourne en secret avec une caméra super 8, se rend dans une gare abandonnée. Mystérieusement, un train approche, une aubaine pour le réalisateur du petit film amateur. Jo aperçoit alors une camionnette blanche qui roule en sens inverse sur les rails, et a à peine le temps de prévenir ses amis pour trouver un abri. Tous les wagons portent le logo de l'US Air Force, et l'un d'eux voit sa porte en acier voltiger dans les airs.




















On a quand même des moments de doute sur le scénario où on se dit " mais où ils vont avec toute cette histoire? Est-ce qu'il y a vraiment une réponse aux questions? ". Oui, on en apprend rapidement plus, et ouf, c'est relativement plausible, en tout cas, logique.

Evidemment, les enfants nous renvoient à nos histoires d'adultes, avec la petite guèguerre entre copains pour avoir " la fille ", les parents qui ne nous comprennent pas, les passions qu'on a du mal à faire valoir mais qui nous apportent quand même de l'espoir, et tous les états d'âme que peuvent avoir des enfants qui ont grandi trop vite.
On découvre aussi le père de Jo, qui pour comprendre ce qu'il se passe défie ce qu'il y a de plus important pour lui: l'autorité.
Et le petit réalisateur en herbe, qui a de l'avenir quand il maltraite ses acteurs, vole de l'argent à sa mère pour faire développer ses films, ou fait peu de cas de son personnel en voulant faire exploser leurs biens. Peut-être le personnage le plus intéressant!
On rigole et on pleure, on flippe sa race avec des plans séquence du genre " qu'est-ce que j'aurai fait à sa place? ". On est soulagés quand on se rend compte que, ouf, la morale n'est pas trop neuneu ( Bad Things Happen ).



Ca fait du bien d'avoir un film avec un peu de fraîcheur, sans tension sexuelle, sans super pouvoir, sans violence gratuite. Mais il reste quand même une grosse part d'horreur, ce qui fait que contrairement à ET, Super 8 n'est pas à montrer aux enfants trop jeunes ( je dis ça, je n'ai pas peur de grand chose, mais les Gremlins, même les gentils, me font complètement flipper ). Il y a des gros mots, de la beuh, des membres séparés du corps de leur propriétaire...

Le gros +: les effets spéciaux sont bien meilleurs que pour X-men First class ( je ne fais même pas un article dessus ).
Le petit -: ON VEUT PLUS DE MONSTRE!!!

Pour une fois, je conseille la bande annonce qui n'en montre pas trop. Le mystère autour du film permet d'avoir des surprises tout le long.



Les vêtements des deux héros ( Jo et Alice ) sont en expo au Pacific Theater du Grove pour les intéressés. Je vous mets une photo bientôt. L'article date, ils ne sont plus à ces endroits : http://entertainmentblogs247.topicco.com/2011/05/23/original-super-8-movie-costumes-on-display/
Pour acheter un des machins blancs vu dans le film ( 1 dollar! ): http://www.petpeoplesplace.com/petstore/SUPER-8-MOVIE-PROP-ALIEN-EGG_200615087946.html

N'oubliez pas de rester au générique de fin! Sortie en France le 3 août.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 12 juin 2011

Six Flags, Magic Mountain

Le parc d'attraction Magic Mountain, composé uniquement de Roller coaster ( montagnes russes ) a ouvert ses portes le 30 mai 1971. En 1979, Six Flags rachète le parc et y accole son nom. Fondée en 1961, la compagnie Six Flags est la corporation qui possède le plus grand nombre de parcs au monde, avec 14 parcs en Amérique du Nord.
Les parcs Walibi en France, ont appartenu à Six Flags jusqu'en 2004.

Magic Mountain abrite 17 roller coasters. On en a tous au moins vu un, qui apparaît dans le générique de début de la série "Notre Belle-Famille" ( oui, c'est un montage, la mer a évidemment été rajoutée, pour une raison un peu bizarre... ).

Le prix du ticket est assez bas ( 35 dollars ), mais il n'est pas possible de faire tous les roller coasters dans la même journée. On a fait toute la partie ouest ( notre plan a été détruit par l'eau dans l'après-midi, donc ça nous arrangeait bien ).

Le Viper, 7 loopings. On a commencé par ça

Le X2, celui que l'on voit en arrivant au parc. 2 heures de queue, et on ne voit pas le parcours, donc surprise! C'est assez inconfortable. On démarre dans cette position, puis la première descente, la tête en bas... Pour la suite, je ne sais pas, j'ai fermé les yeux tout le long, et quand je les ouvrai, je voyais le ciel et les montagnes, ou le sol et la structure. J'ai loupé le canon à flammes et le brouillard, c'est pas grave, j'ai quand même bien senti les jets.





Le Viper paraît cucul à côté.

Viper, depuis le X2.


Le Tatsu, sûrement le pire roller coaster du parc.

Si vous avez le vertige, évitez-le, car vous serez la tête en bas tout le long. Ce qui veut dire deux choses: on ne voit pas le rail et donc ce qui va venir ( généralement, des chutes et des loopings ) et on voit le sol tout du long.


Autre chose, il subit beaucoup de problèmes techniques... Quand on y est repassé, les voitures étaient bloqués au tout début du ride.

Les Américains sont cools dans toutes les situations, et ils nous font des coucous et des " cheeese!!! " pour la photo. Je ne sais pas comment ils sont descendus, vue la position.

Le Déjà-vu ( parce qu'on fait le même parcours à l'aller et au retour ). On commence par monter, la tête vers le sol, dans la première tour. Puis on est lâchés dans le vide avec assez d'élan pour faire les loopings, jusqu'en haut de l'autre tour, où est remontés juste qu'en haut, la tête vers le ciel cette fois, puis relâchés dans le vide. J'avoue que j'ai bien rigolé dans celui-là.


Le problème, c'est qu'on a les pieds dans le vide, mais assez longs pour toucher la voiture devant, où il est écrit en gros et rouge: attention, ne mettez pas vos pieds ici, risques de blessures sévères. Donc il faut penser à retenir ses pieds en arrière :/


L'apocalypse est censé être l'attraction de Terminator Renaissance, même si ce n'est écrit nulle part. C'est un roller coaster classique, entièrement en bois, qui va très très vite.



Le Ninja, qui date un peu.

Rails du Tatsu en orange, Ninja en rouge, et le circuit du grand Splash.



Le X2 et le Viper, depuis l'entrée. C'est la partie qu'on a faite, il nous reste donc l'autre, mais on verra, on va d'abord laisser nos épaules se soigner, parce que ça secoue vraiment beaucoup, et qu'il n'y a que le harnais pour nous retenir. Les épaules ne sont pas faites pour subir violemment tout le poids du corps...

Je suis assez déçue de ne pas avoir vu mister Six. Pour ceux qui aiment ça, une liste des accidents qui ont eu lieu dans le parc, et les autres parcs de six flags. Ils ne disent pas toujours si la personne a survécue ou pas ( ils faut fouiller sur le net ), mais le nombre de morts est toujours inférieur à ceux du parc Astérix ( je dis ça... ).
On n'a dénombré que deux vomis.

Le Tatsu ( moi vivante, je n'y monterai pas ):



Le Déjà-vu



Apcalypse:



Le X2:



Le Viper:



On a fait que 6 coasters sur 17 en une journée, avec une queue de deux heures au X2, et moins d'une heure pour tous les autres.
On a aussi fait les bouées, qui ont été atroces, on était absolument trempés jusqu'aux os, et même en arrivant à la maison, encore un peu mouillés.
Dans la file d'attente pour Apocalypse, des Américains nous ont posé des questions ( il devait y avoir d'autres Français, j'ai vu un mec avec un maillot de foot Ribéry ), et quand on a dit qu'on vivait ici, la fille nous a demandé pourquoi, et qu'elle rêverait de vivre en France...
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 5 juin 2011

Départ en vacances

Après Hawaï, les parcs nationaux, on va visiter la Salton Sea qui a l'air d'être un peu un truc de ouf, et peut-être un tour au parc d'attraction six flags, depuis le temps que je réclame ( avec quand même un peu les chocottes ).

Mais j'écris surtout pour dire que je reçois pas mal de mails de futurs vacanciers pour cet été, et que si vous avez des questions, n'hésitez pas à utiliser notre adresse e-mail, on y répondra rapidement et aussi bien qu'on peut!

Bonnes préparations!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Un crayon dans le coeur

Je vous avais parlé de la venue de la dessinatrice Laurel et de sa petite famille ( surtout Cerise, qu'on aurait bien gardé à la maison ).

Elle raconte maintenant son séjour en Californie sur son blog, et donc en dessin, et vous ne pouvez pas rater ça!

Je vous mets les liens direct vers ses dessins ( je mettrai à jour ), mais allez aussi voir son blog en entier, achetez ses albums, allez la voir en dédicace...

Californie 1
Californie 2
Californie 3
Californie 4
Californie 5
Californie 6
Californie 7
Californie 8
Californie 9
Californie 10
Californie 11
Californie 12 ( Universal Studios )
Californie 13
Californie 14
Californie 15
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 2 juin 2011

Yosemite national Park

Après la nuit à Sequoia ( enfin, la nuit blanche ), nous avons continué notre route vers le Nord, pour atteindre le parc de Yosemite ( prononcez le E à la fin: Yosemiti ). Nous avons choisi de loger directement dans le parc, au Curry Village. Le camp Curry a été monté en 1899 et au vu de son expansion et de son succès, est devenu le Curry village en 1970. Nous avons réussi à avoir une tente chauffée la première nuit, mais pas la deuxième. Au milieu de la neige, je pense qu'on est descendu sous les 5°C.

Haaa mon objectif!!! Les Yosemite Falls










El Capitan


La première tente, entourée d'écoliers en classe verte, EVIDEMMENT.

La voiture, dégueulasse, et avec le toit qui fume

Ils ont tout de même une piscine, qui doit être utilisée quand il ne fait pas -4°C.
La cantine
On n'a pas traîné, et le lendemain fût la journée randonnée. On a quand même pas fait les malins et on a pris la randonnée la plus fréquentée, mais pas la plus courte tout de même. Les Vernal falls!


Le Half-dome, trophée de chasse des escaladeurs






C'est tout là-haut qu'on va!



Ne vous fiez pas aux apparences, comme tout le monde leur file à bouffer ( on a pas pu s'empêcher de hurler sur une Américaine très maligne, qui donnait un bout de son fromage sous cellophane... Et elle nous demande:" pourquoi pas? " Après tout, c'est chez eux, si ils veulent détruire leur faune, c'est plus notre problème ), ils sont tout le temps en train de vous coller et de réclamer.





Petit passage, non seulement étroit, escarpé, et au bord d'un précipice, mais qui en plus vous laisse tomber de l'eau sur la tête tout le long.



Ennemi juré des rongeurs ci-dessus, le geais bleu ne fait pas la loi. Il y en a partout également, en quête de nourriture humaine.

  
Tout en haut!

En amont


Ce sont de vrais nuages d'eau, qui vous mouillent jusqu'aux os.




 Nous avons enchaînés sur Mirror Lake. Sûrement parce que la fonte des neiges n'est pas terminée, le lake se résume à une flaque d'eau ridicule. Nous ne sommes pas les seuls déçus. Des Coréens nous demandent: c'est ça, Mirror Lake? Oui, on sait, nous aussi on a eu la même réaction.



Une flaque d'eau, pas mieux.



La vue depuis Curry village
La seconde tente, à la limite du village
 Fait intéressant: les ours sont monnaie courante dans le parc. A cette période de l'année, ils hivernent encore ( les ours n'hibernent pas, ils hivernent. C'est à dire qu'ils dorment beaucoup et vivent au ralenti, mais ne sont pas complètement endormi pendant 6 mois, comme d'autres animaux. Ils ralentissent juste leur rythme de vie, et peuvent même suspendre une grossesse en cours, pour la reprendre au printemps ), donc ils sont relativement rares, mais il faut quand même prendre des précautions. Ainsi, toute la nourriture, médicaments, dentifrice, et même bouteilles d'eau, doivent être stockés dans la caisse que l'ont voit devant la tente. Rien ne doit être laissé dans la voiture durant la nuit non plus. Personne ne le fait, mais lorsqu'on croise un ours, il faut lui faire peur. Se mettre à plusieurs et crier très fort, sans le poursuivre. Les ours ne doivent pas penser que les humains sont inoffensifs, sinon, ils iront de plus en plus loin dans le chapardage, voire dans l’agression, et devront être abattus. Mais vu le peu de cas que font les gens de la faune sauvage, personne ne respecte cette règle, pourtant répétée. Sur la route également, je vais passer pour une "speed-nazi" mais respectez les limitations! Les panneaux avec l'image d'un ours rouge, indiquent les endroits où des ours ont été renversés par des voitures, tués sur le coup, ou qui ont du être abattus. Alors ne faites pas les malins, il y a aussi des randonneurs.

Ce n'est pas un rocher à gauche, c'est un deuxième daim ( ils prennent tout leur temps pour traverser )

Les Yosemite falls, et le Half-dome au fond







Yosemite possède aussi une forêt de Sequoia. La route est parfois fermée, non pas à cause de la neige, mais quand l'affluence est trop grande. Il suffit d'attendre un peu en bas l'ouverture des barrières ( les toilettes sur l'aire de repos n'ont d'ailleurs pas de verrou, la première fois que je vois ça... ).
En plus de ces animaux en photo, nous avons vu un coyote au milieu d'un troupeau de vaches et un raton laveur en sortant de la cantine. Mais pas d'ours!
Voilà, c'est la fin de l'aventure dans les parcs!
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...