Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

lundi 31 octobre 2011

Polaroid Ghost

C'est dans le quartier de Mont Washington, entre le Dodger's stadium et Downtown, que se situe l'histoire.

On a déjà parlé des lieux hantés de Los Angeles, mais cette histoire est très différente des autres, car il est plutôt difficile de se faire un avis sur la question...

En 1985, John Matkowski s'installe dans une maison à flanc de montagne. Un jour de 1992, l'un de ses amis, John Huckert, vient lui rendre son visite avec son nouvel appareil Polaroid. Il prend des photos autour de la maison, mais des formes lumineuses apparaissent toujours sur les clichés, quand il n'en voit pas lorsqu'il prend des photos dans d'autres endroits.





































C'est lors d'une soirée qu'un de leurs amis a l'idée de demander si " quelqu'un " est là, avant de prendre un cliché. Le mot YES se lit alors sur la photo...
Au fil des mois, ils prendront des milliers de clichés, la plupart juste parsemés des petites plumes mais certaines répondant à la question. Lorsque l'un des John demande où le fantôme se trouve lorsqu'il n'est pas ici, il répond: FLUX. Lorsqu'on lui demande si il est gentil ou méchant, il répond: FRIEND.
Le fantôme donne même son nom: WRIGHT:





























Lorsque John demande des précisions sur son identité, Wright répond en latin: Et alia corpus delicti ( entre autres choses, une victime de meurtre ). Les réponses sont en anglais ou en latin. Il faut parfois un film entier avant d'avoir une réponse.

De nombreux experts se sont penchés sur la question, que ce soit des mediums ou des parapsychologues évidemment, des chasseurs de fantômes, mais aussi des spécialistes de l'image et des appareils photos, pour tenter de comprendre comment les petits fils de poussières que l'ont voit au quotidien dans les rayons du soleil, pouvaient se rassembler sur un film pour former des mots. Beaucoup ont essayé de reproduire les images en laboratoire, mais après plusieurs heures de manipulation, le résultat n'était pas aussi clair que sur les polaroid des John.






























D'autres phénomènes se produiront peu à peu, Wright s'étant décrit comme le gardien de la maison. Des feux se déclarent et s'éteignent sans aide ( les épines de sapin sur le toit, dont le feu s'arrêtera spontanément; des câbles électriques dans la maison qui sont ensuite tombés dans un seau rempli d'eau... ). Mais d'autres messages font comprendre à John que Wright est toujours là. Pendant une très mauvaise passe de sa vie, John en sortant de la douche, à vu le mot DON'T inscrit dans la buée de son miroir - mais à l'envers, comme si ça venait de l'autre côté de la vitre. Mais des apparitions aussi sont repérées par les voisins dans le jardin, des silhouettes humaines qui ont l'air d'aller très vite.

A force de recherches ( notamment sur les anciens locataires ), ils en viennent à fouiller sous la maison, et découvre des poteries Indiennes. L'un des parapsychologues à avoir étudié la maison avait senti des âmes très anciennes, mais surtout un corps récent qui pourrait être enterré sous la maison. Malheureusement, difficile de creuser sous la maison qui est sur un terrain en pente, et les deux John ne veulent pas déranger Wright, si il est effectivement dessous, enterré là par son tueur, toujours inconnu.

Evidemment, les sceptiques sont nombreux, et on peut le comprendre car plusieurs questions viennent à l'esprit. Tout d'abord, les deux John sont des réalisateurs, écrivains, et photographes. Ce qui leur donne l'imagination et les connaissances nécessaires pour monter une histoire de fantômes comme celle-ci, qui pourrait au final n'être qu'un projet artistique, ou une expérience sociale. Ensuite, les questions et les réponses posées sont toujours vastes et évasives et donc sujettes à l'interprétation.
D'un autre côté, difficile de vraiment donner une explication logique aux événements. Il y a eu beaucoup de témoins, des vidéos... Il y a eu des tests en laboratoires pour reproduire les polaroids, mais sans résultat. Les films sont toujours neufs et déballés juste avant la séance. Il semblerait que le phénomène se poursuive également sur les appareils photos numériques. Certains ont argumentés avoir vu des livres de latin dans la bibliothèque personnelle, mais ils ont été acheté pour justement traduire les réponses de Wright.
Aujourd'hui et après tellement d'années, la présence de Wright se fait toujours sentir. John a eu plusieurs chiens, et celui qu'il possède actuellement agis bizarrement, il est parfois nerveux et pleure un peu, regarde fixement un point dans la pièce... Bref, John n'a pas besoin de polaroid pour savoir que le gardien de la maison ne partira pas.




































Pour en savoir plus, plusieurs liens.
L'expo Seeing Things qui n'aura plus lieu malheureusement: http://www.drkrm.com/ghost.html ( avec des vidéos, un lien vers le livre de John )

http://www.lysator.liu.se/skeptical/newsletters/Georgia_Skeptic/GS06-04.TXT Un vieux magazine sceptique, qui traite de la technique pour obtenir ce genre de photo ( selon eux ), sans avoir vu le phénomène en vrai, et sans obtenir de vrais résultats ( c'est dommage, on ne les voit pas... ) * spirit writing photographs exposed *

http://www.ghosttheory.com/2008/04/01/polaroids-of-the-dead-los-angeles-ca ( l'histoire dans le détail, des vidéos, des interviews de John... )

Il y a eu d'autres émissions de télévision depuis, mais elles sont plus difficiles à trouver que Sightings ( qui est dans le lien juste au-dessus ).

Voilà, joyeux Halloween à tous! Je ferai un autre article sur notre Halloween, qui a commencé samedi et se termine ce lundi soir.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Über flippant. Je suis beaucoup trop bon publique pour ce genre de choses :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...