Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

samedi 2 juillet 2011

Petits conseils aux expatriés

Un nouveau libellé bien pratique, pour les nouveaux arrivés à Los Angeles, ou ceux qui se préparent entre deux cartons!
J'aide beaucoup de monde par mail ( donc je n'aime pas beaucoup qu'on m'accuse de tout faire pour empêcher les gens de venir, c'est totalement faux. Ce que je ne veux pas faire, c'est aider les gens qui ne savent pas du tout ce qu'ils font et vivent au pays des merveilles où les green card tombent du ciel et où on peut venir vivre où on veut dans le monde sans visa et sans parler la langue ), donc si vous avez des questions n'hésitez pas.

Notre expatriation s'est très bien déroulée dans l'ensemble, on n'a pas eu de soucis notable, ni de difficultés particulières, sachant que nous n'avions pas de contact sur place, hormis les collègues de bureau.

Mais on peut subir des coups de stress, une peur soudaine, même si on est à la base quelqu'un de confiant.
Car avoir un visa est le plus difficile, beaucoup de gens le savent, mais une fois sur place, c'est la galère au quotidien pour retrouver une routine et un certain confort.

Déjà, dites-vous que vous n'allez pas vous retrouver en Chine ou au Sri Lanka, des pays complètement différents d'un point de vue culturel, et avec un mode de vie parfois à l'opposé de l'Europe.
A Los Angeles, il y a peu de chances que vous vous sentiez vraiment perdus, à la fois parce que ça reste très européen, que vous retrouverez sensiblement la même nourriture, et la même politesse, la même culture.
Comme vous venez du Vieux Continent, vous serez, aussi respectés et l'objet de curiosité qu'un Américain en France. Mais il faut mériter ce respect, et ça consiste en quelque règles essentielles, qu'on apprend bien vite.

Tout d'abord, le Quick Chat deviendra votre quotidien. Vos voisins, vos collègues, votre caissière, votre prof de yoga ( sisi, vous vous y mettrez, c'est bon pour réviser les parties du corps en anglais ), ne vous diront pas seulement " Hello " ou ne vous feront pas un simple sourire. Ils vous diront tous " Hello, how are you yoday? ".
Ce à quoi vous répondrez, si vous êtes pressés: " Fine, thank you! " et auquel on vous répondra " Have a good one! ".
Si vous êtes moins pressés, n'hésitez pas, et demandez aussi comment va la personne, si sa journée est bientôt finie, qu'il fait bien chaud aujourd'hui, et utilisez le prénom tant que vous pouvez ( le badge, c'est américain ).
Même par SMS, même par mail, et surtout en face, les Américains aiment beaucoup dire votre prénom plusieurs fois ( mal, mais ils essayent quand même :p ).

Ensuite, le tip ( pourboire ). Vous DEVEZ tiper. Ne pas tiper, c'est cracher sur le serveur. C'est l'erreur la plus grave que vous pouvez faire, et la plus fréquente malheureusement. Le tip, c'est en moyenne 18%. Vous êtes sympa, de bonne humeur, la serveuse s'est adaptée à vos besoins ( tranquillité, ou au contraire, vous étiez seul et vouliez discuter un petit peu ), vous montez facilement à 20%.
Le serveur a été insupportable, vous a balancé l'addition et ne vous a jamais resservi d'eau ou de soda, vous laissez quand même un pourboire, car vous avez eu les plats que vous avez demandé et que le restaurant était propre. Je ne vois pas de cas où on ne devrait pas laisser du tout de pourboire... Le montant conseillé du tip est parfois signalé sur le ticket, et si vous êtes dans un bar, la serveuse écrira parfois son prénom et entourera d'un coeur le pourboire qu'elle aimerait bien avoir.
Pour ceux qui considèrent qu'il est malsain que quelqu'un soit sympa avec vous juste pour avoir de l'argent, j'aimerai bien savoir si vous travaillez gratuitement, et sans l'arrière pensée d'une promotion ou d'une augmentation. Le métier du serveur, c'est de vous apporter vos plats, mais aussi que vous passiez un moment agréable et que vous reveniez. C'est son métier, vous le payez pour ça. Il vaut mieux ça qu'un serveur désagréable qui sera payé alors qu'il ne le mérite pas. Le client est roi!

J'espère que cette partie sera utile à certains. On avait parlé de notre installation dans les tous premiers articles, mais ils ne sont pas très détaillés, car ce n'était pas le but du blog à l'époque, et personne ne va les lire, surtout :p
( Article du même genre sur Cali for us )


Sinon, on a dépassé les 100 000 pages vues, en un an et 2 mois. Le nombre de visiteurs uniques ne bouge pas, ce qui veut dire que vous êtes des habitués! Merci 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Rectification : le serveur est payé, mais très mal payé : 8$/heure.... soit rien du tout car on ne vit pas à LA avec 8$/heure, surtout si on n'ai pas à plein temps !

    RépondreSupprimer
  2. Bon alors visiblement ici c'est un peu différent, puisqu'ils ont un salaire mais sont imposés sur les 15% de pourboire qu'on leur laisse ou pas. Moi ça m'est arrivée qu'une seule fois de pas en laisser du tout. La serveuse était exécrable tout le repas et est partie du principe qu"on était des touristes. Du coup elle a mis le tip directement sur la note sans nous le dire. Si j'avais pas vérifié on aurai payé le tip 2 fois donc. Du coup, je lui ai demandé la note sans le tip ce qu'elle a fait de très mauvais grâce, et j'en n'ai pas laissé. Faut pas poussé non plus hein.

    RépondreSupprimer
  3. Alice, oui je vérifie tout le temps aussi, là le pourboire était imposé de base, du coup la serveuse était exécrable, car elle s'en foutait...
    Ca arrive qu'on soit mal servis et qu'on ne laisse que le strict minimum, Joséphine est témoin :p
    Quand on se sent de trop et poussés vers la sortie, clairement ça ne passe pas.

    8 dollars de l'heure? Ce n'est même pas le salaire minimum américain... C'est juste pour les remercier d'être venus.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...