Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

dimanche 3 juillet 2011

Petits conseils aux expatriés : suite

Si vous venez en Californie, vous devrez forcément faire un certain nombre de démarches pour gérer le quotidien. Voici quelques exemples/conseils qui pourront vous aider.

0)Trouvez un logement. Ici on ne vous demandera pas votre fiche de paye mais votre credit score (voir plus bas). Comme vous n'en avez pas au début, vous devrez surement lacher une caution plus importante (on a lâché deux mois de loyer). Sauf si vous bossez pour une agence fédérale, le contrat de travail n'est pas vraiment une preuve de stabilité car on peut être viré sans préavis du jour au lendemain. Le bail précise généralement les pénalités que vous devez payer si vous avez du retard sur le loyer. L'assurance n'est pas obligatoire pour les locataires. Il n'y a pas vraiment d'état des lieux et les proprio prennent généralement soin de leurs locataires et ne rechignent pas à faire des réparations.

1)Commencez par obtenir un numéro de sécurité sociale. Ca ne vous donne pas la moindre sécurité sociale mais c'est indispensable pour certaines démarches comme payer ses impôts. Allez au centre de sécurité social le plus proche. Vous y trouverez un personnel compétant et aimable, vous remplirez dix lignes tout au plus et une semaine plus tard vous recevrez votre numéro sur un petit papier vert. Apprenez le par coeur et mettez ce papier dans un coffre. Si quelqu'un vous pique votre "social" comme ils disent ici, il peut vous pourrir la vie en prenant par exemple des crédits à votre nom. J'ai plus l'impression que c'est de la parano qu'autre chose mais on ne sait jamais.

2)Ouvrez un compte banquaire. Chez Wells Fargo, ça m'a pris dix minutes et je n'avais pas encore de numéro de sécu à l'époque. C'est gratuit pour un compte standard (chèques + carte de débit) et vous aurez toujours deux comptes : un checkings (compte courant) et un savings (compte épargne). Les banques se font leur beurre sur plein de petites choses. Tirer de l'argent dans un distributeur qui n'est pas de vote banque : votre banque vous prendra des frais (2 ou 3 dollars). Etre à découvert (overdraft) coûte très cher. Certains vous diront que l'idéal est d'être à la HSBC en France car c'est la seule qui est à la fois en France et aux US mais bon courage pour trouver un distributeur HSBC. Un bon moyen pour tirer des sous quand vous n'avez pas un distributeur à portée de main est le cashback des supermarchés. Au moment de payer, on va vous proposer du cashback, généralement entre 20 et 40 dollars. Concrètement le supermarché va ajouter cette somme sur le ticket de caisse et vous filer du liquide. Pratique et sans frais.

3)Faites grimper le credit score. Contrairement aux idées reçues, avoir une carte de crédit est un processus long et compliqué. Généralement ça passe par une sorte de période d'essai de six mois avec un montant bloqué. Pourtant il est essentiel de payer à crédit même si vous avez les moyens de payer comptant avec votre carte de débit. Ca permet de faire grimper le credit score. Ce score est lié à votre numéro de sécu et est consultable par les organismes de crédit. Plus il est élevé et plus vous êtes éligible à des gros crédits. Vous avez bien lu : ici pour prouver qu'on est solvable, il faut payer à crédit. Donc on commence par payer à crédit ses courses, puis ses meubles; puis sa voiture et enfin sa maison. Attention par contre : si vous ne payez pas vos mensualités, le credit score va chuter drastiquement. Mêmes les opérateurs de téléphone portable demandent un bon credit score pour prendre un abonnement...

4)Internet / TV / Téléphone : la Silicon Valley a beau être en Californie, la connexion Internet est une vaste blague. Pour avoir l'équivalent de ce qu'on a en France (Internet + TV + Téléphone + Box), comptez dans les 100 dollars par mois. Mon conseil : ne prenez que Internet. La télé américaine est abrutissante au possible et les amateurs de bonnes séries auront largement de quoi faire en combinant les chaines gratuites et des services comme Hulu ou Netflix. En plus les bonnes chaines comme HBO (la seule chaîne sans la moindre pub) ne sont pas dans les bouquets de base et il faut ajouter encore quelques dizaines de dollars. Fuyez l'ADSL (AT&T) comme la peste : ici les débits sont ridicules. Préférez le câble (Time Warner). Pour 60 dollars par mois, j'ai du 20 Mb garanti et ça monte souvent à 30. Le modem est parfois fourni et il faut acheter le routeur Wifi. Pour téléphoner en France, utilisez Skype. C'est gratuit de PC à PC et si vous voulez appelez un fixe, c'est 2c la minute.

5)Téléphone portable : si vous envisagez d'emmener aux US votre téléphone portable flambant neuf, vous serez forcé d'utiliser les réseaux T-Mobile ou AT&T, les seuls qui utilisent la norme GSM (la même qu'en Europe). Pas de chance ce sont les deux opérateurs les plus pourris en terme de prix et de couverture réseau. Quoi qu'il en soit, sans credit score, vous n'aurez pas d'abonnement avec contrat. Il faudra donc vous tourner vers les offres sans abonnement. Chez AT&T, c'est très cher. Mon conseil : vendez votre téléphone portable en France et prenez un ici. En effet, les offres des autres opérateurs sont alléchantes. Si vous voulez juste un téléphone pour appeler de temps en temps, Tracfone a de bonnes offres. Si vous voulez voix + internet illimité, Boost Mobile et Metro PCS proposent des offres à 40 dollars par mois sans contrat et sans besoin de credit score. On arrête et on recharge quand on veut. Le revers de la médaille est qu'il faut payer le téléphone et qu'ils ont rarement les derniers modèles.

6)Gaz et électricité : c'est comme en France. Vous les appelez pour signaler que vous avez emménagé, ils relèvent les compteurs tous les mois pour le gaz et tous les deux mois pour l'électricité et vous payez soit par courrier soit en ligne. A noter que le DWP (l'électricité) vous prendra une caution de 150 dollars si vous n'avez pas de numéro de sécu.

7) Impôts : ils sont prélevés directement sur votre paye. En avril-mai, vous faites quand même une déclaration. Si vous avez trop payé, vous êtes remboursés. Sinon vous payez la différence. Il faut faire deux déclarations : une pour l'état où vous vivez et une pour l'état fédéral. Des sites comme TurboTax proposent de remplir la déclaration à votre place et essayent de vous faire obtenir le maximum de déductions.

8)Achetez une voiture : même s'il est possible de faire sans, c'est pratique pour se balader dans le pays et dans les endroits mal desservis par les transports en commun (et ils sont nombreux). Sans credit score, les concessionnaires vous riront au nez. La première solution consiste à acheter une épave d'occasion. Dans ce cas prenez une voiture japonaise. Les américaines des années 90 sont des poubelles qui vous claqueront dans les doigts rapidement ou qui auront besoin de fréquentes visites chez le garage. La deuxième solution est de trouver un concessionnaire qui a des programmes spéciaux pour les gens sans credit score. Le Star Mazda de Glendale en fait partie. Ils permettent aux gens sans credit score de faire du leasing (pas de l'achat) à des tarifs corrects. Le leasing, c'est comme louer un appart. On paye une grosse somme au départ (un genre de caution) et chaque mois on raque pour une voiture qui n'est pas à soit. A la fin du contrat, on peut rendre la voiture ou payer la différence pour vraiment l'acheter. Ce n'est pas un système idéal mais ça fait monter le credit score et vous aurez une voiture neuve avec tous les avantages qui vont avec (garantie, fiabilité, consommation d'essence moindre...).

9)Assurez votre voiture. Contrairement à l'assurance habitation, c'est obligatoire. Et c'est cher. Vous verrez une flopée de pubs disant qu'ils sont moins chers que les concurrents. Non seulement ils mentent tous mais en plus ils sont tous très chers. Comptez au minimum 100 dollars par mois pour une assurance voiture qui ne vous couvrira que vaguement. Deux termes à connaitre : premium et deductible. Le premium est ce que vous payez chaque mois. Le deductible c'est la franchise.

10)Passez le permis. Probablement l'ultime étape. Le permis français n'étant en théorie valable que trois mois, allez vite passer le permis californien. Pour cela, rendez vous dans le DMV le plus proche. On commence par passer le code (36 QCM, 6 fautes autorisées, un jeu d'enfant) puis quand on se sent prêt on passe la conduite. Le tout coûte 31 dollars et vous n'avez pas besoin de prendre la moindre leçon chez un instructeur. Lisez bien le code, ne conduisez surtout pas comme les californiens qui grillent les stops et qui oublient toujours de mettre le clignotant et tout ira bien. Le permis californien est précieux car vous pouvez l'utiliser comme pièce d'identité pour les bars ou dans les aéroports pour les vols intérieurs. Ca permet de laisser le passeport chez soit.

Dans l'ensemble tout se passe très bien. Mis à part pour les trucs lourds comme acheter une voiture, la paperasse est réduite à son strict minimum (rarement plus d'une page) et il est souvent possible de tout faire en ligne. Les gens sont généralement gentils et serviables et le service est de qualité.
Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. ça ne me concerne pas mais je trouve ceci très intéressant et je ne doute pas que ça sera très utile aux futurs expat'. Biz

    RépondreSupprimer
  2. je me permets de faire des petits compléments avec ma propre expérience:
    2) Nous on est en effet à HSBC et par exemple, on a pas de frais supplémentaires quand on retire dans une autre banque...mieux même, on est remboursé quand il s"agit des frais ATM retiré directement !
    3) Pour le credit score et le numéro de secu, malheureusement, ca ne marche pas avec les visas J: on ne peutt rien faire de notre NSS, il n'est valable que pour le travail
    8) Pour l'achat de la voiture, si vous avez la possibilité, dites tout de suite au concessionaire que vous voulez payer cash et alors, meme avec un budget faible, vous verrez le prix des voitures chuter de moitié! Notre voiture est ainsi passez de 10000 à 5000$ sans rien faire

    RépondreSupprimer
  3. Les impôts directement prélevés à la source me semble vraiment bien.
    Même si ca revient au même, c'est toujours plus sympa de ce dire que ce que le patron nous donne c'est pour nous. Et pas comme en France où on se dit que en plus de payer les factures etc. il faut enlever encore une partie pour le donner à l'état.

    Je trouve que psychologiquement c'est plus sympa ^^

    RépondreSupprimer
  4. bonjour, pouvez vous me donner votre tuyau pour trouver un logement sans credit score car mon fils recherche un logement et ce n'est pas evident.merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudra payer le double ou triple de la caution pour rassurer le propriétaire.
      Il peut simplement refuser de louer.

      En fait l'idéal est de trouver une colocation pour commencer, en attendant d'avoir un credit score et si on n'a pas les moyens de payer une double ou triple caution.
      On peut aussi fournir des papiers prouvant qu'on a une grosse somme d'argent sur un compte américain, mais généralement ca ne marche pas.

      Supprimer
  5. merci de votre réponse, mon fils n'a eu que des refus même en proposant de payer une forte caution, ( il a la green card).connaissez vous des residences qui acceptent de louer en payant une forte caution?merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca dépend, a quel endroit? J'ai des amis qui ont pu louer sans soucis dans différents quartiers.

      Supprimer
  6. Tres utile. Une floppee de reponses a mes questions. nous demenageons mi janvier pour LA. Donc grand merci pour les conseils precieux.

    RépondreSupprimer
  7. Petite précision concernant l'assurance, c'est effectivement assez chère, mais il faut prendre deux chose en compte pour expliquer ce prix: d'abord étant nouveaux aux USA, vous êtes considéré comme jeune conducteur, quelque soit votre passif dans votre pays d'origine, donc majoration maximum sur ce point (comme en France en fait) Ensuite, les voitures américaines sont souvent des moteurs plus costaud que les notre, même si cet écart c'est énormément réduit pendant les années 80/90 avec le boom des voitures japonaises les longues distances à parcourir et le coté inévitable de la voiture (à part à New york) impose de plus gros moteurs de fait, car plus endurants et agréables en conduite soutenue.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...