Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

lundi 21 mars 2011

Les 10 raisons que les gens utilisent pour détester les Américains

Je pique la liste ici: http://listverse.com/2009/05/13/top-10-excuses-people-use-to-hate-america/ ( faites gaffe, c'est méga addictif, comme tous les sites de top list ou de photos... ) ( mais cliquez dessus quand même, juste pour leur pub et leur page rank, c'est sympa )

Raison invoquée numéro 10: le nombril du monde


On agit comme si le monde tournait autour de nous. L'Amérique est très prétentieuse pour un pays qui a 300 ans... La Chine à des toilettes plus vieilles que ça. Un petit exemple: beaucoup de pays jouent au Base-ball, mais seulement nous avons les World Series. On commence à s'améliorer niveau égocentrisme, mais ça met beaucoup de temps à arriver! Et ne me lancez pas sur les touristes. Souriez et prenez le pognon, ils seront repartis dans une semaine.






Raison invoquée numéro 9: on gagne tout


OK, je vous concède le Viet-nam, le tennis ( mais on s'en fout ) et les coureurs Kenyan. Mais on gagner pratiquement tout le reste au final. La course à l'espace. La guerre froide. Le Tour de France. La liste continue encore et encore. Même qu'on déteste les jeux Olympiques maintenant que nos pro sont autorisés à participer contre les mineurs dopés des nations communistes. C'est ennuyants pour nous, mais en tant que fans des Red Sox et des Bolton Wanderers, je connais l'angoisse de perdre en permanence contre des adversaires plus grands et meilleurs. Et si on pas les meilleurs athlètes/scientifiques/divertissements, on fait en sorte qu'ils immigrent pour laisser la place à d'autres. Ca va piquer... Ho, Yao Ming et Ichiro disent " coucou".






Raison invoquée numéro 8: on mange tout


Pourquoi? Parce qu'on peut. Les Américains sont les deuxièmes plus gros de tous les pays industrialisés ( désolé l'Australie ). Mais comme toujours, on se rattrape sur le volume. On peut se permettre d'avoir des voitures, alors on ne fait pas de vélo, et on ne marche nulle part, sauf pour s'amuser, et merci à l'abondant surplus agricole, TOUT ce qu'on veut manger et prêt à emporter dans n'importe quel restaurant ou boutique. Certains de nos réfrigérateurs peuvent contenir un corps humain. Et on aime les trucs gras parce que c'est bon. Ce n'est PAS une bonne chose, et nos franchises ( KFC, McDonald's ) sont prêts à infester les pays qui normalement ont une alimentation saine ( vous écoutez le Japon? )


J'ai trouvé ça sur un site de régime: quel choix faut-il faire?
Je bouffe même pas autant de gras et de calories dans un seul de ces trucs en une semaine entière... 




Raison invoquée numéro 7: on fabrique et on possède des armes nucléaires


Les Etats-Unis sont l'inventeur et le seul utilisateur en temps de guerre des armes nucléaires ( il fallait les utiliser pour prévenir une invasion qui aurait fait passer l'insurrection en Irak pour une pipe. L'Opération Downfall, le plan maintenant déclassifié de l'armée américaine pour envahir le Japon, estimait qu'il aurait fallut 1 million de pertes humaines ). Des protocoles de sécurité relaxés ( et un espionnage de qualité ) a fait passer le mot en URSS et après ça, le génie sorti de sa bouteille. Beaucoup de pays ont l'arme atomique, et sans contrepartie de la part des US après la fin de la guerre Froide, la balance a basculé, et le " peace dividend " ( la baisse du budget de l'armement qui a notamment eu lieu après la guerre Froide ) n'est plus d'actualité après le 11 septembre.






Raison invoquée numéro 6: les ressources naturelles


Même si ils ne comptent que pour 5% de la population mondiale, les Américains consomment 26% de l'énergie mondiale. Et nous sommes le plus gros émetteur de dioxyde de carbone dans le monde, avec 23% d'émissions de carbone consacré à l'énergie ( département de l'énergie américain ). Ca, pendant que de part le monde, 2 milliards d'habitants sont actuellement sans électricité. La bonne nouvelle est que relativement parlant, c'est le Canada qui dépense le plus d'énergie au monde, et les Etats-Unis sont seconds. L'Italie est le pays industrialisé qui consomme le moins ( mais c'est parce qu'ils conduisent des Fiat, ce qui conserve l'énergie en gâchant chaque journée )






Raison invoquée numéro 5: on se mêle des affaires des autres


Les Etats-Unis ont l'armée la plus avancée du monde. On fait stationner nos militaires dans d'autres pays à leur demande, ce qui est une source de bouillonnement et de douleur nationale. Des républiques bananières, à la guerre Froide, à la guerre à la terreur, on interfère souvent dans les affaires des autres pays pour fabriquer un monde sûr pour nos intérêts, alors que personne ne l'a demandé. Même si nos intentions sont bonnes et justes, beaucoup de pays ressentent notre engagement dans leurs affaires avec un principe simple: ils feraient mieux d'aller se faire f***. Vous écoutez la Corée du Nord?






Raison invoquée numéro 4: on exporte la culture-poubelle


Une économie de marché qui s'épanouit et une presque totale liberté d'expression ont amené les Américains à poursuivre presque tout ce qu'il est possible d'essayer, arrivant à des grandes découvertes, comme l'ampoule électrique, le vaccin contre la polio, la radio et la télé, l'exploration spatiale, internet, et malheureusement, tout ce qu'il y a entre. Ce qui veut dire que la über-merde comme Jerry Springer et Britney Spears est exporté partout dans le monde. Non, je suis trop gentil: est avalé de force partout dans le monde. Les autres cultures critiquent méchamment cela, avec un mixe d'envie d'essayer et de dégoût. Ils ne savent pas comment séparer le bon du mauvais dans ce torrent ( mais nous non plus en fait ), mais une fois que c'est installé, ça ne partira plus... C'est de cela que le monde Islamique a le plus peur. Les tanks, ils comprennent. Une femme éduqué et travaillant qui s'excite dans une boîte de nuit un vendredi soir, ils ne peuvent pas le mesurer. Et ça leur fout les jetons.






Raison invoquée numéro 3:  


Malgré l'hyperbole discutée sur le web, votre porte ne sera pas défoncée à 3 heures du matin à cause de vos fortes opinions politiques, comme dans " Gulag Archipelago ".
Il n'y a pas de purges Stalinistes ou de massacres ici. Et le FBI/CIA/ATF/DEA/PTA ne vous tirerons pas dessus à vue simplement parce que vous avez annoncé être contre " the Surge " ou que vous avez marché contre le plan de stimulation économique. Mais c'est certainement rigolo de prétendre en avoir peur! Comme ça, tu deviens un radical et te sens intellectuellement illuminé - le patriotisme est un acte réfléchi et non critiquable, n'est-ce pas? -, seul un penseur pourrait détester son propre pays ( mais y rester pour profiter de ses avantages ). Et ne vous inquiétez pas pour les preuves! Seule l'accusation compte. Volume et conviction l'emporteront, alors balance cette bibliographie - prend juste une partie de l'histoire et invente le reste. 






Raison invoquée numéro 2: on ne finit jamais le boulot


Du Vietnam, à Bill Clinton et Monica Lewinski, à " mission accomplie " en Irak pour trouver Oussama Bel Laden, on à l'air de faire le plus gros du boulot, mais de laisser un tas de trucs en suspend, jamais vraiment terminé. Au final, la réponse se fait savoir d'elle-même, mais ça peut prendre du temps et inclut l'aide d'autres gens après un tas de discussions orageuses. Peut être qu'on devrait essayer de commencer par ça avant d'intervenir, plus souvent.






Raison invoquée numéro 1: on agit uni-littéralement


On est une nation d'agisseurs, et nos erreurs ( quand ça arrive ) seront des actes de commissions, pas d'omission ( alerte à l'hypocrisie: le Darfour ). Parfois, c'est une bonne chose, comme ramener les missiles de Khrouchtchev à la maison, casser les ambitions nucléaires de khaddafi ( les armes sont maintenant bien en sécurité à Oak Ridge, Tennessee ), ou gagner la Guerre Froide. Mais parfois, ça nous pète à la gueule ( et souvent la tienne ). Nos essais pour développer la démocratie dans le monde, dans le but de laisser les autres se réjouir des mêmes libertés et avantages que les nôtres, se conclu souvent avec la mort d'innocents. On doit arrêter de penser à l'ambassade en Somalie, aux attentats de Madrid, des Fiji et de Lockerbie, avec les millions d'anonymes qui ont souffert et sont morts dans des pays qui ne sont pas libres. Les US sont les plus gros opposants à ce genre de choses ( ce n'est pas pour dire FRANCE, mais vous avez critiqué Guantanamo, et quand il a été temps de relâcher les prisonniers, vous en avez accueilli UN ), mais nos alliés apportent souvent que nos guerres à l'étranger sont faciles, car l'ennemi ne peut pas nous toucher. Ca a changé récemment, et alors que ça a altéré nos perspectives, ça n'a pas altéré nos résolutions.








Et selon vous, quelles sont les meilleures raisons de détester les Etats-Unis?

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Ce que j'ai détesté là bas c'était leur côté extrémiste (j'étais au Texas) en ce qui concerne politique et religion!
    Politique : c'était l'époque où tout le monde votait McCain.
    Religion : beaucoup de baptistes là bas (limite considéré comme une secte ici).
    Et si t'es pas comme eux, ils te rejètent, ne peuvent absolument pas comprendre tes points de vue, n'acceptent pas. Yavait une athée dans mon école, et ben elle avait pas d'amis. Bam dans tes dents.

    J'ai vraiment mais vraiment détesté ce manque de liberté de penser!
    J'imagine que dans les grandes villes californiennes c'est pas comme ça, mais dans la plupart des campagnes ça doit l'être (et c'est la grande majorité des usa)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'imagine aussi qu'il y a deux ( voire plus si on entre dans le détail ) d'Etats Unis.

    Les côtes, et le milieu.

    RépondreSupprimer
  3. moi, je ne peux pas les détester parce qu'ils ont Yellow stone, le premier parc nationnal du monde ! et je ne peux pas les aimer non plus parce qu'ils sont tout ce que tu dis dans ton post.

    Cela dit, ils me font moins peur que certaines nations émergentes... :)

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que détester complètement un pays est stupide, on est d'accord là-dessus...

    RépondreSupprimer
  5. La haine ou l'adoration, c'est toujours extrême et donc con... surtout que ça me parait difficile de résumer les gens qu'on croise dans la vie de tous les jours à des grands clichés.
    Perso, je ne me reconnais que trés moyennement dans le portrait qu'on fait "des français".
    Mais sinon, les 10 raisons citées sont déjà pas mal pour raison garder, non?

    RépondreSupprimer
  6. Surtout que je n'adhère à aucune des 10 raisons...

    Je trouvais ça très drôles que ce soit un américain qui écrive cette liste très stéréotypée!

    Moi je me reconnais dans le portrait des Français. Au moins à 90%.

    Je vais effacer le texte en anglais, ça fait trop long et brouillon...

    RépondreSupprimer
  7. La n°6 est violente quand-même... et globalement, le j'm'en foutisme écologique ici me choque vraiment! (et je parle à des californiens de bon niveau socio-culturel, donc des gens qui ont l'information et les moyens de...) :-/

    Je ne suis pas une "vraie" française moi : je ne suis pas élégante, ni râleuse, ni impolie etc. B-)

    RépondreSupprimer
  8. Je suis sûrement hypocrite, mais j'ai encore du mal a me dire que c'est de leur faute...

    Je pense qu'il y a la base une sacré manque d'éducation, et que ça pourrait se corriger rapidement, parce qu'il n'y aurait vraiment pas grand chose à faire pour nettement améliorer la situation.

    Nous a chaque fois on a envie de s'arracher les yeux quand on voit nos voisins prendre la voiture pour aller au bout de la rue ( littéralement ) ou aller dans bosser dans la même tour que Ben ( 10 minutes a pied ). On a aussi les débiles emntaux qui laissent le moteur allumer pendant qu'ils font leur lessive devant la laverie, pour écouter la musique ou regarder un dvd ( oui, ya besoin d'allumer complètement le moteur pour ça apparemment... )
    C'est une habitude facile à perdre pourtant.

    Par exemple, la consommation de viande rouge a diminué du tiers en 35 ans! C'est un truc de fou, qui prouve bien que si ils voulaient...

    RépondreSupprimer
  9. Non, tu n'es pas hypocrite, tu as raison! Et je n'en veux pas aux gens :-) Il y a un vrai manque éducatif... ils sont dans la société de l'hyper-consommation et ça demande vraiment un effort de réfléchir par soi-même au conséquence de ce qu'on consomme.
    Un truc qui me rend folle c'est par exemple l'omni-présence du sèche-linge alors qu'il fait un temps superbe... mais je ne suis pas sûre que ma voisine comprenne l'importance de réduire son empreinte énergétique.
    La bagnole, je n'en parle même pas, un adage dit "you are what you drive" et ça reste vraiment le signe extérieur de réussite.

    RépondreSupprimer
  10. AAAaalala...C'est fou tout ça car même ! Mais bon si l'on faisai pareil pour les autres pays ? Je crois que certains serais vraiment pire ! Bon les USA c'est un planète à eux tous seul , je dis . Par contre il est vrai qu'il y a pas mal de mauvaise habitudes à perdre! En sont-ils capable ? ...

    RépondreSupprimer
  11. Le problème avecl'american way of life, c'est que leurs criteres de confort sont tout de meme beaucoup plus exigeants q'en France, et je sais que si je vivais aux States j'aurais vite fait de me laisser aller à profiter des "amenities" diverses et variées dont les Américains disposent...

    RépondreSupprimer
  12. Moi je trouve que la meilleure raison de détester les Etats-Unis, c’est qu’ils nous ont piqué Laëtitia.

    RépondreSupprimer
  13. Mouhaha comme si ça changeait quelque chose pour toi :p


    Ce dont dispose surtout les Américains, ce sont les crédits. Ca leur permet les pires folies.
    Une chose qui me rend particulièrement triste pour eux par contre, c'est le légendaire manque de vacances. C'est pour ça qu'ils foutent tout leur pognon dans la maison et la voiture, c'est parce qu'ils ne peuvent pas voyager.

    Je suis sûre que ça changerait déjà beaucoup de choses. Les voyages sont un gros luxe qu'on peut se permettre sur le tard ( comme avoir des enfants )

    RépondreSupprimer
  14. Questions crédits les Français commencent à toucher leur bille -les dossiers de surendettement se multiplient- alors ?
    Imaginons... dans quelques siècles (quand les U.S.A. auront l'âge de la 'vieille' Europe ou d'autres coins de la planète). Imaginons... la France à l'échelle des Etats-Unis...
    Imaginons...
    J'ai du mal à comparer ce qui n'est pas comparable -et comparaison est-elle raison ?!
    Pas vraiment sûre que pour beaucoup des travers évoqués ça et là, nous fassions (ou ayions fait) mieux : je me demande si ce n'est pas la démesure qui en est frappante.. un certain "surdimensionnement".
    Voui, certains aspect du pays et de ses habitants laissent à désirer... mais d'autres sont fabuleux.
    Quoi qu'il en soit je n'ai pas envie d'évoquer les Etats-Unis et "les" Américains comme s'ils étaient tous identiques et déplorables (en règle générale, je manie l'article "les" avec des pincettes). Il est des lieux aux States, et des Américain(e)s, à côté desquels certains Français pourraient aller se rhabiller.
    Voilou -et merci pour tes pensées sur le blog :)

    RépondreSupprimer
  15. Moi ce qui m'insupporte le plus chez eux, c'est cette espèce de naiveté mêlée d'optimisme béat et débile. C'est vraiment "soit t'es cool, soit t'es pas cool", "soit tu ris, soit tu pleures", "soit t'es un winner, soit t'es un looser", etc.
    Le moindre sentiment, le moindre état d'âme chez eux, est quelque chose d'intéressé, le moindre sourire pue le dollar.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...