Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

jeudi 6 janvier 2011

Les stéréotypes et les Américains, troisième partie

Je m'aperçois que mon article de l'année dernière sur les stéréotypes est le plus lu de mon blog.
Préjugés et stéréotypes, partie 1
Préjugés et stéréotypes, partie 2

Alors je vais faire une troisième partie, parce que j'aime beaucoup analyser les conneries; cette fois, ce sera sur les Américains sur Internet.

J'aime beaucoup les sites d'actualités et les blogs français ( je parle des blogs sérieux, ou un minimum pro, ou drôles, mais bien foutus, je ne parle pas des blogs skyrock... ), et je m'aperçois que les Américains ont leur propre loi de Godwin, qu'il faudrait analyser également.

Evidemment, les commentateurs s'en donnent toujours à coeur joie lorsque l'article concerne directement l'oncle Sam.

J'arrive à plusieurs conclusions, assez marrantes au final, quand on pense au manque d'individualité des internautes et à leur moutonisme qui permet de prédire leurs réactions à des kilomètres.

Ma première conclusion est celle-ci: on peut critiquer les Américains de manière générale, si c'est négatif.

Exemple: de toute façon, les Américains, ils sont puritains.

Qu'on retrouvera en 100 exemplaires sous un article traitant de bites de neige ( cousins du bonhomme de neige, mais en plus rigolo ), qui ont fait un scandale dans un bled perdu dans un état qui n'intéresse personne.

A l'inverse, si je dis moi-même, sur un forum, mon blog, ou autre: les Américains sont sympa ( parce que faut pas croire que j'ai le temps d'écrire une thèse à chaque fois que je poste un message quelque part ), je vais rapidement voir apparaître des messages du genre: Ouiiiiiiiiiii mais t'es en Californiiiiiiiiiiiiiiiiie, c'est pas pareil!! ou: Ha bon, tu les connais tous pour dire ça??

Je ne connais pas tous les Français, pourtant je peux dire que...heu.... bref.

Donc on résume: on peut mettre tous les Américains dans le même panier pour leur c*ier ( un H ou un R selon votre niveau de vulgarité ) dessus, mais pas pour dire des trucs gentils, là bizarrement, il faut faire un tri extrêmement soigneux, faire un sondage, donner des noms et des adresses pour vérifier dans le détail si effectivement, Machin est sympa...
Mais pas besoin de vérifier pour dire que les Américains sont tous obèses et cons.


Autre conclusion, avec un exemple précis en tête: la peine de mort.


Haaaaa la peine de mort! Ou le sujet qu'il faut aborder si la soirée devient planplan.

Ainsi, l'Américain devient un sauvage assoiffé de sang, si l'article traite d'un quelconque condamné malheureux, injustement mené à l'abattoir par un juge cruel et patriote, et l'Amérique a le plus fort taux de prisonniers et il y a au moins 4000 exécutions par jour ( 13 en Californie. Toutes époques confondues. Plus de 1000 au Texas, mais hophophop, on a dit qu'on ne devait pas faire de généralités. )...
Alors que si l'article traite d'un odieux crime 100% français, commis tout près de chez vous, alors là, tuons sur place et sans procès l'affreux monstre, et il faut rétablir la peine de mort, et en France, on est trop laxiste, et on ne surveille pas les ex-détenus, et le taux de récidive, et mes impôts ma bonne dame.

Tout dans la finesse, la réflexion...


Toujours en voyageant sur le net, j'ai pris mon courage et mon dico à deux mains et j'ai osé me balader sur des forums ou sites américains, pour voir.
J'ai eu plusieurs surprises. Déjà, c'est assez dingue de voir un tel calme chez des internautes.
Toutes les provocations sont ignorées, les sujets épineux sont abordés avec une zenitude implacable, où tout le monde donne son avis sans que ça finisse en pugilat.
Je ne suis pas allée sur des sites dédiés au Dalai Lama  pourtant, mais sur des forum généralistes, consacrés par exemple à Los Angeles, où les armes à feu et les religions, ainsi que les races étaient des sujets de discussions comme les autres...
Je ne connais absolument pas le système scolaire américain, peut être qu'on y apprend très tôt à débattre des idées que l'on a sans se taper sur la tronche... Je ne sais pas.

Mais ça expliquerait pourquoi, dans la rue, vous pouvez vous faire votre pancarte, écrire ce que vous voulez dessus ( "Jésus est grand" est le plus répandu ici, surtout à Hollywood, qui apparemment est l'antichambre de l'enfer ) et au pire, être parfaitement ignoré par la foule, au mieux, ouvrir un véritable débat en place publique ( vous pouvez le faire contre un petit billet, à Santa Monica. Un sujet est choisi ( la guerre en Irak, l'avortement... ) et vous pouvez ajouter votre grain de sel ).

Mais sur Internet, deux solutions: soit effectivement, tout le monde a appris, avec l'éducation parentale ou scolaire, à laisser couler et à laisser les autres penser ce qu'ils veulent et provoquer, sans que cela n'amène le moindre haussement de sourcil.
Soit, il y a tellement eu de fritages de tronche, de longues discussions stériles et sans intérêts pour essayer de faire changer d'avis l'adversaire, parce qu'il a tort et on a raison, qu'à force, ils ont tous laissé tomber, et qu'Internet a fourni sa propre éducation aux internautes chevronnés...
La différence de ton que j'ai constaté serait peut être due aux années d'avance ( environ 10 ) qu'ont nos amis d'outre Atlantique sur nous en matière de vie sociale sur internet .

Ca voudrait dire qu'on arrêtera enfin de se faire la guerre sur des sites francophones d'ici 2020. Patience!


En conclusion, je ne cherche pas à défendre à tout prix mes nouveaux concitoyens, peut être même que je pourrai faire un article sur ce qui me sort par les trous de nez chez eux ( j'en ai marre qu'ils mettent de la glace dans toutes les boissons, voilà, c'est lâché... ).
J'en ai juste ras le bol de lire partout: les Américains ceci, les Américains ceux-là, comme si on ne parlait que d'une seule personne. Ils sont toujours érigés en exemple, et toujours dans des extrêmes à peine croyables, au point qu'on à l'impression que c'est un pays à feu et à sang, hanté par des obèses sans assurance santé et illettrés, et bien sûr, armés jusqu'aux dents, coupant la gorge aux avorteurs et aux pacifistes ( qui ne sont donc pas, eux, Américains ).


Une petite anecdote pour finir.
Notre voisine Linda, est une francophile avertie. Elle a fait ses études à la Sorbonne dans les années 70 et continue de parler un français presque impeccable. Elle adore revenir en France régulièrement et m'a raconté la seule fois où elle a dû défendre ses concitoyens dans notre pays.

Elle visitait avec une amie un château rénové après la tempête de 1999, avec l'aide de nombreux dons venus des Etats Unis ( Ha oui, les Américains aiment la France, évidemment. C'est très gratifiant de se dire que des gens qu'on déteste nous adorent. Non désolée, ils aiment tous les pays ( l'Irlande a la méga cote en ce moment ), aussi mal au derrière que ça puisse faire à certains ).
Comme elle est pratiquement bilingue, elle entend une vieille bourgeoise se plaindre du nombre de yankees présents pour l'inauguration.
Le sang de Linda ne fait qu'un tour, et avec son français sorbonnais, elle lui répond que sans ces Yankees, le château serait toujours en ruine.
Non mais.
Rendez-vous sur Hellocoton !

19 commentaires:

  1. En gros, tu reproches de manière générale aux français de faire des généralités à propos des américains?
    Les américains sont, comme les français voire plus encore vu l'immensité du territoire, un peuple multiple et complexe.
    Et oui, en vivant à Orange street près de Beverly Hills, tu n'as accès qu'à un petit microcosme, les gens qui ont vécu à Kansas City ou à Atlanta (y compris les américains) ont une vision bien différente de la tienne, et c'est bien normal.
    Personne ne peux généraliser, ni en bien, ni en mal. Maintenant, c'est formidable, vu où tu te trouves, de trouver "les américains" sympas et "les français" cons, tout dans la finesse et la réflexion comme tu le dis si bien...

    Ah et moi, les pros peine de mort, français ou américains, je les trouve cons! Et c'est une généralité!

    RépondreSupprimer
  2. Moi étant en faveur de la peine de mort , le fait qu'elle existe encore aux States ne me choque pas.
    Je suis en outre un habitué de cet excellent forum américain :
    http://www.city-data.com/
    et j'y décéle à l'inverse chez beaucoup d'entre eux, en cette période de crise, un amour irraisonné et immodéré de la France assez surprenant, ils semblent coire naïvement que "the grass is greener" en France. J'essaie de les détromper, mais beaucoup ont une vision idéalisée de touristes ("Paris, la ville lumière"), certains m'accusent même d'être un affreux "rednecks bushiste" déguisé en Français! le monde à l'envers! mdr!

    RépondreSupprimer
  3. Ah mais c'est tout à fait ça : quand on discute avec des français des Etats-Unis, je trouve qu'il y a rarement un juste milieu, c'est souvent un package au choix "obèse-inculte-prétentieux-armé-facho" ou, au contraire "super sympa-ouvert-tolérant-cool", l'américain ne laisse pas le français indifférent en tout cas puisque tout le monde a un avis sur "lui".
    Mais en discutant avec des américains, on se rend compte qu'ils ont à peu près le même genre d'idées sur LE français qui est soit "râleur-mal élevé-feignant-prétentieux" ou "sympa-libéré-cultivé-bien habillé"...
    Et finalement, pour vivre depuis 4 mois aux Etats-Unis, d'abord sur la côte est, puis sur la côte ouest maintenant (juste à côté de chez toi, Laetitia ;-)), ben je n'arrive toujours pas à me faire une idée précise "des américains". Les gens que nous fréquentons ici sont trés semblables aux français que nous fréquentons : milieu du cinéma et milieu non scolarisant et on retrouve des tas de caractéristiques communes, probablement plus liés au milieu social et aux choix de vie qu'à la nationalité.
    Pour l'instant, j'ai trouvé 2 points communs à presque tous les américains que je croise : il sont effectivement sympas comme le dit laëtitia (alors on me dit que c'est trés artificiel, c'est bien possible mais quand on marche dans la rue, l'idée n'est pas de développer une relation d'amitié avec tout le monde, juste de vivre en bonne entente et jusque là, c'est quasi une constante). Et depuis que je suis à LA, il y a une obcession pour la voiture : c'est THE question pour eux "vous vivez sans voiture?" et là je sens bien qu'on atteint les limites de ce qui semble envisageable... mais c'est plutôt rigolo ^^ (et on passe presque pour des héros en se déplaçant à pied et en vélo).

    Tiens, Laetitia, ça fait à peu près un an que vous êtes installés je crois, t'es tu fais des amis américains de souche (non immigrés)? Parce que j'ai beaucoup entendu dire (y compris par de proches amis à moi qui ont vécu à LA) que les américains étaient trés friendly mais que ça n'allait pas plus loin...

    RépondreSupprimer
  4. Han purée, le pavé! Désolée, lol!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour!

    Alors, si c'est a préciser, surtout pour le monsieur ou la dame colérique du début, -qui fait sûrement partie des gens dont je parle dans cet article, c'est assez amusant- je suis absolument contre la peine de mort.

    Ce n'est pas le sujet, le sujet est: pourquoi constamment, quelque soit le sujet sur internet, on en vient toujours a parler " des Américains " d'une manière générale, en prenant exemple sur eux, que ce soit négativement ou positivement ( mais souvent négativement ).

    En fait la question c'est: pourquoi est-ce qu'on ne prend pas plutôt les Chinois ( plus nombreux ) ou les Arabes - Arabie Saoudite - ( plus riches ) en exemple? Ou nos voisins Belges?
    Non ce sont toujours, les Américains, à croire qu'il y a une petite obsession. Je comprends que l'Amérique a une très grande influence sur le monde, mais c'est parfaitement logique.

    En fait, il y a une sorte d'amour-répulsion pour ce peuple, qui est assez curieux pour moi, et qui tient parfois juste du racisme ( si on disait que tous les Congolais sont cons, je vous dis pas les réactions, mais les Américains, on peut. On brasse un peu toutes les races et toutes les cultures a la fois après tout... ).



    Je suis allée sur les forums de city data également.
    Mais dans la vie quotidienne, on tombe sur tout au niveau " amour de la France ".

    Déjà, beaucoup de gens y sont allés, ce qui est un point non négligeable quand on parle d'un pays ( n'est-ce pas ).
    Mais j'ai remarqué que ça dépend beaucoup de la génération. Ainsi en France, on constate par exemple que les jeunes aiment assez les Etats Unis. Alors que si vous prenez la génération des 50/70 ans, ca se gâte nettement.
    Ici c'est un peu l'inverse. La jeune génération ne voit plus la France comme le pays de tous les bonheurs, sûrement que l'information circule mieux, qu'on réfléchit plus, qu'on sait plus...
    Alors que les générations suivantes sont complètement gaga quand je dis que je suis Française. Ca tourne surtout autour de Paris, et les Français aiment manger autour d'une table et apprécie la nourriture ( c'est vrai qu'on ne fait jamais de repas entre voisins ou amis ici... ) et ils ont une culture impressionnante ( mais oui. J'en ai un souvenir éclatant. Surtout de mes années de facs entourée de godiches. ). Bref, la réalité est déformée chez ces gens là.

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai dis dans mon message du nouvel an, près du tiers des habitants de la ville sont nés à l'étranger. Curieusement, on a très peu d'amis étrangers ( à part nos copains Belges, c'est très dépaysant! ).

    Je ne donne pas de noms mais en gros, je dirai qu'on a une quinzaine d'amis américains de souche ( sauf un, né en Allemagne de parents italiens, mais il est Américain ).
    Notre copine Kristie est texane, elle a vécu dans l'Utah avant de tenter sa chance ici ( elle est écrivain ). Je pense réellement en avoir appris pas mal sur le Texas grâce à elle, notamment que....les habitants sont 1000 fois plus sympas qu'ici, et qu'elle déprimait à mort la première année hors de son état!

    Les autres sont nés dans l'Oregon, l'Ohio, le Nevada, le Montana, la Californie et le New Jersey ( il a promis de ne plus jamais y remettre les pieds ).

    Je ne crois pas connaître des gens qui sont nés ici. A part les deux bébés James et Ethan!

    Donc oui, je crois avoir un minimum d'échantillons de gens de tous les Etats-Unis, et ils sont tous aussi ouverts, sympa... Enfin des amis quoi! Mais ça ne vaut pas une visite, c'est clair.


    Pour la voiture, on a aussi passé 4 mois sans voiture au début, sans aucun problème. Nos amis ont été choqués qu'on prenne le bus, comme si c'était dangereux. Il n'y a que des vieux, même à Hollywood a 1h du matin, ça ne craint absolument pas.

    RépondreSupprimer
  7. Nous sommes ici pour 6 mois, donc niet pour acheter une voiture (et tu connais le quartier, il est super walkable - ça se dit?), si on revient en septembre pour plusieurs années, on verra...
    Mon mari connait du monde ici mais ce ne sont quasiment que des immigrés (israelien, allemand, anglais...)

    Ahahaha, mdr pour le New Jersey : tu connais la série "How I met your mother?" et leur haine du NJ?^^
    Bon, sinon, je voulais te demander un truc "en privé", je vais chercher un lien pour te contacter...

    RépondreSupprimer
  8. Ha et j'ai oublié, même si on habite a 5 minutes a pied du boulot de Ben, ce n'est pas pour ça qu'on passe notre vie dans notre rue a errer comme des âmes en peine ( même si mon microcosme Orange me convient très bien ).

    On a visité la Californie de San Francisco à San Diego ( ce blog est-il transparent quand il n'est pas agressif? ), et de Salt Lake City à Las Vegas.

    C'est un sacré gros microcosme je trouve, à peu près la taille de la France au final.

    Je ne parle pas de la ville qu'on a fait en long et en large, à n'importe quelle heur du jour et de la nuit.
    Mais bon, ça compte pas, il y aura toujours une petite bête.

    En France il y avait la même chose: Paris c'est nul, la Province c'est mieux. le Sud c'est mieux que la Nord, l'ouest c'est mieux que l'est, ma région est mieux que celle d'à côté, mon département est mieux que le tien, mon petit village paumé est super par rapport au tien, ma rue est plus éclairée que la tienne, et ma maison est plus grande que celle du voisin.

    Peut être qu'un jour, on arrêtera de détester son voisin sans raison et de comparer, parce que c'est bien connu, le Français n'est jamais content.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Je dois dire que je suis d'accord avec toi sur certains points.

    Je crois que ce qui m'horripile le plus c'est quand tu dis en France "j'aimerais bien aller au Texas". Alors là direct tu passes pour un cinglé pro Bush.

    Ca je crois que ça m'a toujours sidéré. Parce que moi j'ai absolument aucun à priori sur le Texas et encore moins sur les Etats-Unis mais la règle veut que ce qui est américain est forcément con et bas de gamme, je te l'accorde !

    Et alors moi qui vit au Canada (mais pas au québec je le précise), je ne te conseille pas d'un jour "oser" leur dire que tu veux vivre aux Etats-Unis. Ils les détestent copieusement. Je pense qu'ils ne savent même pas pourquoi d'ailleurs.
    Mais de manière générale, les canadiens n'aiment pas tellement les USA et les américains. Par contre pour aller faire leurs emplettes moins chères chez eux... Ca ils sont toujours partant !

    Pendant que je te tiens, est-ce que par hasard tu as le lien de ce fameux forum spécial californie créé par des français ? Ca fait 10 plombes que je le cherche et jamais trouvé !

    RépondreSupprimer
  13. Ceci dit, quand tu es sur la côte est et que tu dis que tu vas déménager à LA, tu as droit à plein de regards compatissants, lol!
    Et en France, quand j'ai fait le choix d'aller vivre à Lille, j'ai eu l'impression de partir vivre en Sibérie, loin de tout^^

    RépondreSupprimer
  14. Héhé, oui c'est un peu ce dont je parle dans mon dernier commentaire!

    Nous quand on était sur Paris, on s'est copieusement moqué de nos amis qui partaient s'installer sur Rambouillet ( le bout du monde!! il faut avoir nos vaccins à jour, sinon on ne passe pas la douane! lol )
    Mais pareil quand je suis passé de la Lorraine à Paris, je vous dis pas l'héroïne courageuse qui revient au pays avec des denrées rares...


    Non Lisa, je ne connais pas du tout ce forum, c'est bizarre qu'il soit si difficile à trouver...

    C'est peut être comme les french tuesdays, il faut être introduit!
    Pour éviter les demandes intempestives de boulots ou de visa ou de " comment on fait? ".

    Si c'est pour ça, je les comprends, les forums d'expat en regorgent.

    RépondreSupprimer
  15. Non non en fait c'était un forum généraliste sur la californie ;) Mais je crains qu'il n'existe plus !

    RépondreSupprimer
  16. Linda n'a pas froid aux yeux d'avoir répondu çà à une petite vieille!elle risquait gros!
    Blague à part, la prochaine fois pour changer je lui conseille de faire la même réponse à un "barbu" (islamiste) rien que pour voir....

    RépondreSupprimer
  17. Je vois vraiment pas le rapport...

    Quelqu'un a insulté des gens, elle a répondu.

    Et elle n'a pas besoin de conseils d'un inconnu sur le net.

    RépondreSupprimer
  18. Bah en même temps on sait tous que les français sont horriblement ingrat. On est incapable d'être reconnaissant envers les autres et surtout les étrangers et j'ai comme l'impression que c'est pas prêt de changer, c'est dommage

    RépondreSupprimer
  19. Pour moi, je penserais que en France comme partout ailleurs, il y en a des gens cons et des gens biens. Ça dépend pas des pays mais juste des gens : tu peux voir des personnes exécrables en France comme aux USA et vice-versa. Enfin c'est mon point de vue et je permettrais jamais de dire : "Tiens les Français sont cons", "Les Américains sont cons" :D Enfin je sais pas si vous comprenez ma pensée ! Bon en tout cas merci pour ton article sur les préjugés (j'adore ça) !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...