Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

jeudi 20 janvier 2011

La mort, une vision différente entre les anglo saxon et les Européens.

Ca va me rappeler mon TPE de terminale, sobrement intitulé " La Mort ", qui m'avait valu l'une de mes plus grosses colères ( je dois passer pour une furie, mais quand j'ai vu ma note, j'ai bien faillit commettre une tuerie, que Columbine à côté, ça aurait été un entraînement de boyscouts ).

Bref, je parle très souvent de la mort, sans être obsédée non plus ( je n'ai pas encore allumé des bougies sur un pentagramme, même si je possède un exemplaire de la bible satanique d'Anton Lavey ), et le tabou sur le sujet est intéressant à traiter quand on découvre une culture.

D'abord, pour rentrer dans le vif du sujet: Halloween.






Beaucoup de Français sont complètement hermétiques à cette fête, qui est pourtant bien rigolote. Je répète sans doute ce qui a déjà été dit un million de fois: ce n'est pas une fête américaine, mais irlandaise ( celtique ) qui célèbre la fin de l'été et l'entrée dans les jours plus courts et plus sombres.
C'est maintenant devenu la fête des morts, avec la Toussaint.

Concrètement, on se déguise en morts vivants ou en monstres, on met des pierres tombales et des citrouilles souriantes devant chez soit et éventuellement, on fait la marche des zombies, on va fêter ça au cimetière, on fait une boom avec les enfants...

Si en Europe ( excepté les anglo saxons donc ) on rechigne tant à célébrer autre chose que la Toussaint à cette période, c'est pour plusieurs raisons.
Déjà, nous y revoilà, c'est américain, beurk caca doigt ( si vous devez boycotter tout ce qui est américain, je vous souhaite bonne chance ).
Ensuite, le Français en particulier, n'est pas fêtard. Ainsi, il râle à chaque fête. La saint Valentin? Nan j'ai pas besoin de ça pour dire que je l'aiiiiiime ( ta g*eule, c'est une super fête, avec une belle signification, et c'est pour certain couple la seule occasion de se retrouver, d'avoir une vraie fête de couple où ils sont obligés d'avoir cette date et pas une autre, c'est juste génial. Et puis si vous vous débrouillez bien, même si vous êtes célibataires, ya moyen de se débrouiller ). La fête des mères? Même chose, attend, ma mère, je lui offre des colliers de pâtes toutes les semaines, pas besoin d'une date spéciale pour ça. Quoiqu'elle aurait bien besoin d'un aspirateur... La journée de la femme? Quoi??? nan mais t'es pas bien toi? Apporte moi ma bière, le match commence.
On le voit bien là ( désolée si vous vous êtes reconnu ), le Français aime gâcher son plaisir, et rester chez lui tout seul comme un con, juste pour qu'on le plaigne. Il est bourru, et de toute façon, il y a match ce soir là ( ou Danny Boon sur la 2, mais là je deviens vulgaire ).

Bizarrement, Noël ne provoque pas ce genre de réactions. Il y a quelques irréductibles qui disent ne pas aimer Noël, mais soyons honnête, c'est comme aux anniversaires, il y a une ambiance spéciale qui met de bonne humeur. Mais surtout: c'est religieux!! Enfin c'est Chrétien surtout.
Nous y voilà: Halloween n'est pas une fête religieuse, elle est même anti-religieuse, car elle célèbre la mort et les morts, les sorcières, le mal dans son ensemble.
C'est assez paradoxal car les US sont un pays religieux, alors que la France est un pays laïc ( heu, parfois il faut se persuader de ça, parce que vu ce qu'on m'a sorti quand j'expliquai pourquoi je me mariais un mercredi, ca faisait hérisser le poil ).
On peut peut-être se dire que la grande mixité religieuse du pays fait qu'il est beaucoup plus facile d'intégrer de nouvelles fêtes ( calendrier de ouf ici, avec toutes les communautés... Même en semaine, pas question de cracher sur un petit verre dans un bar pour fêter la guérison de son ongle incarné ), alors qu'en France, la majorité chrétienne rejette presque automatiquement ( je dis presque, parce que je me dis qu'il y en a qui réfléchissent peut être 3 secondes avant de dire non ) l'idée de mettre une pierre tombale dans son jardin pour rigoler...

Je pense donc que oui, le tabou de la mort n'est pas du tout levé en Europe, et j'ai d'autres exemples qui le prouve.

Je reviens donc sur le symbole ultime de la mort: le cimetière.


C'est pas la classe?




J'ai souvent entendu en France, qu'il était par exemple, interdit de prendre en photo des cimetières. Il y a des superstitions de grands mères, plus encore de grands mères maghrébines, qui nous disent qu'il n'est pas conseillé de prendre en photo des cimetières, mais si ca vous chante, faites-le, ce n'est absolument pas puni par la loi!
Un premier choc donc, quand on pense qu'il y a des bouquins entiers sur les cimetières de Los Angeles ( je suis sûre qu'il y a en a sur les cimetière de Paris, mais certainement moins marrant, surtout les épitaphes ), que l'on peut visiter librement ( il y a même des plans parfois, par contre, ne vous aventurez pas a Forest Lawn avec votre reflex autour du cou, vous serez ramené manu militari à la sortie ).
Une petite histoire d'ailleurs, la première fois que j'ai rencontré Ben, on s'était donné rendez vous au Père Lachaise. Ha bah, on aime ça ou pas. C'est bizarre car il ne veut plus visiter de cimetières maintenant...

Pire encore, pendant l'été, vous avez des séances cinéma en plein air, dans un cimetière de Hollywood! Il y a également souvent des fêtes et soirées organisées, bref, aucun tabou, venez boire un coup avec votre star vintage préférée.
Notez qu'au Père Lachaise, il y a un garde sur la tombe de Jim Morrison, lassé certainement que des jeunes viennent y exprimer leur amour " in a threesome ".


Un autre exemple, rigolo celui-là: la chaise électrique des fêtes foraines






Vous vous souvenez il y a quelques années, lors de la fête a Neuneu?  J'en rigole encore maintenant, tellement j'ai l'impression d'avoir vécu chez mamie prude ( mais non, ce sont les Américains, les puritains ). Cette histoire m'est revenue en pleine poire à Halloween justement! Non seulement cette chaise électrique est très populaire ( j'imagine que c'est une invention yankee ), mais on la voyait a la télé dans des pubs, je l'ai vu en vrai dans des parcs d'attraction ( je me souviens être allée à Disney Land Paris pour Halloween une année. Y'avait 3 citrouilles. Ici, c'est clown tarés, pendus, zombies etc... ), et honnêtement, ça ne devrait pas justement être choquant ici? Où la peine de mort est un sujet très délicat? Où les chaises électriques tuent vraiment des gens?
Bah non, ça fait marrer les gamins.


Dans le même genre, les maisons hantées et autres lieux


Honnêtement, à part une vague dame blanche que personne ne sait exactement d'où elle sort, on n'a pas vraiment de fantômes en France... Ce n'est pourtant pas les endroits glauques, ou très vieux, les lieux sordides où il s'est passé des atrocités, qui manquent dans notre pays.
Et pourtant, la jeune Amérique, 519 ans au compteur, compte, avec nos amis les britanniques, plus de fantômes que n'importe où dans le monde. Tous les bâtiments un petit peu vieux, où un papy est mort de la goutte, ou où un chat s'est étranglé avec une croquette, devient automatiquement le théâtre de scènes étranges, d'apparitions, de bruits... Et c'est pris très au sérieux, car en plus des émissions télé, plus au moins hilarantes ( mystères me manque ), le phénomène des apparitions, des voix qui viennent dicter leurs actes aux  criminels, se retrouvent parfois devant le tribunal, comme pour l'affaire de la maison d'Amityville par exemple.
J'ai même une fois ( j'adore les histoires des fantômes évidemment ) découvert sur un site américain que...le château de Versailles est hanté... Je crois que si fantômes il y a, ils s'appliquent à vous détendre et à vous faire passer une chouette journée.
Mais j'ai une théorie sur l'impossibilité des morts à se reposer en paix sur le sol américain: avec tous les cons qui se baladent et font la fête dans les cimetières, on doit pas y être super tranquille.


Peut être que j'en rajouterai, mais la dernière chose à laquelle je pense, ce sont les anniversaires de mort.






Qu'on me comprenne, je veux parler des anniversaires des gens célèbres ( souvent des scientifiques ou intellectuels - on fait une différence, comme si la science n'était pas intellectuelle ), mais pas de leur anniversaire de naissance ( ou rarement, quand il faut bien parler d'un truc aux infos ) mais de leur anniversaire de mort!!
Autant dire que ca ne se fait pas du tout. Samedi dernier, c'était donc l'anniversaire de la naissance de Martin Luther King ( tellement peu de jours fériés qu'ils filent le lundi dans ce cas ), et non pas l'anniversaire de sa mort. Je vois sur Google qu'on hésite à célébrer l'anniversaire de la mort de Céline. Perso, je boirai bien une petite coupe pour fêter la disparition de ce...

Pardon je m'égare!
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

  1. Et pourquoi tu t'es mariée un mercredi? (ouais, c'est ça que je retiens de ton billet, lol!).
    Et sinon, moi je ne fête pas la St Valentin, ni la Fête des Mères, ni plein d'autres parce que ce sont des fêtes qui n'ont pas de significations pour moi, pas par mépris ou parce que je n'aime pas les fêtes ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Si tu étais fêtarde, tu te jetterai dessus!!

    Nous la fête des mères c'est niet, parce que c'est une fête pétiniste.
    Mais bon, ca n'a pas trop de succès nulle part. A moins vraiment de ne jamais parler à sa mère...
    Mais l'année dernière par exemple, on a fêté cinquo de mayo, je sens que ça va revenir chaque année.

    On s'est mariés un mercredi parce que le vendredi soir et le samedi c'est shabat. Ca aurait été bête de perdre la moitié des invités pour ça. La mairie n'y a vu aucun problème ( le jeudi était férié ) par contre, certains devraient revoir la définition de laïcité.

    RépondreSupprimer
  3. Ah OK pour le mercredi... et donc, c'était quoi le soucis en fait? J'ai des potes qui se sont mariés un vendredi pour je ne sais plus quelle raison, d'autres en milieu de semaine.
    Le samedi, c'est juste parce que c'est souvent plus pratique pour les gens qui bossent, mais si c'est un mariage avec plein d'invités juifs, bah ouais, ça serait con de faire ça le samedi.
    Ah et autant Halloween en France m'a toujours gonflé, autant ici, je me suis éclatée :-)

    RépondreSupprimer
  4. La St Valentin, c'est l'anniversaire de ma fille, donc on fait quand-même la fête, lol!

    RépondreSupprimer
  5. Le problème, c'est qu'il y en a qui ne trouvais pas normal que je m'inquiète que la mairie ne veuille pas célébrer mon mariage un mercredi, parce que c'est a moi de m'adapter au pays ( le mien, je rappelle, aussi loin que je remonte, j'arrive à peine à retrouver un non-lorrain ) et pas l'inverse.

    En bref: je n'avais qu'à faire comme tout le monde et pas me plaindre.
    La laïcité c'est permettre a tout le monde de suivre sa religion librement, pas l'empêcher de le faire pour rentrer dans le moule catholique.
    Après on s'étonne que beaucoup de Juifs fuient aux Etats Unis, mais c'est pas étonnant.
    C'est bâtard le racisme.

    RépondreSupprimer
  6. Ah bah oui, mais faut vraiment que tu arrêtes de fréquenter des gros cons aussi :-/
    (en gros, tu vivais dans le Kansas français : là où vaut mieux être blancs, religieux et conventionnels, lol!)
    Je m'excuse auprès de tous les habitants du Kansas qui ne sont pas tous des gros cons ^^

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que j'aurai pu trouvé un peu moins coincé que Versailles :D

    RépondreSupprimer
  8. Aaaaaaaaaaaah mais voilà! Tout s'explique!
    Tu étais au milieu des familles 5-4-3-2-1, alors forcément (ceci dit des gens remarquables sont nés à Versailles uhuhuh...)

    RépondreSupprimer
  9. Au sujet de la différence entre le sens de la fête aux states et en france, j'ai constaté la m^chose que toi (en france il y a toujours un petit coté collé monté et pas spontané) cependant j'avais été surpris par des commentaires d'expats vivantà SanFran qui me disaient que les Américains disaient tous les 3 phrases "are u having fun?" mais ne savent pas s'amuser (sous entendu comme nous les Français), j'avais trouvé leur commentaire ridicule et tout à fait à coté de la plaque.

    RépondreSupprimer
  10. Oui c'est bizarre...

    Surtout qu'on a fait pas mal de fêtes très différentes ( sorties dans des bars en semaine pour cinco de mayo, ou juste des anniversaires chez des gens ) et à chaque fois, dés qu'ils arrivent sur place ils sont chauds bouillants, alors que pas bourrés ni rien...
    Pour les Français, il faut au moins avoir un peu bu et avoir passé quelques heures pour commencer à se lâcher un peu.
    Donc des fois on doit avoir l'air coincés, mais bon, à 8 heures, on n'est pas encore tout à fait prêts a se déhancher!
    Je ne bois pas, mais en plus leurs bières sont apparemment très très light...
    Non, je pense vraiment que ce sont des gros fêtards.

    RépondreSupprimer
  11. ...peut être que parce que çà se passait il y a déjà plusieurs années (1985) et dans un milieu (cadre sup expatrié) pas connu pour être trés fétard...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...