Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 18 janvier 2011

18% des universitaires américains sont végétariens

Vendredi dernier, j'attendais dans un couloir du lycée de Beverly Hills où je suis des cours d'anglais tous les jours.

Parmi les élèves, j'en repère un, apparemment en seconde ( les ados sont les mêmes dans le monde entier ) avec un T shirt rigolo qui dit: Vegetarian, avec des petits dessins de légumes tout autour.

Ca m'a encore une fois rendue nostalgique ( pas dans le bon sens, je pense que je devrai peut être dire, mélancolique ). Je repensais à mon année de seconde à moi, pas la pire de mes années de scolarité, mais pas loin. Ma scolarité a de toute façon été une catastrophe du début à la fin, mais je vous rassure, 6 ans après avoir quitté le goulag en larmes ( j'ai ce p*tain de bac!! JE ME CASSE!! ), je vais mieux. Ce qui ne tue pas rend plus fort. Enfin pas plus fort que les autres, mais plus fort qu'avant ( difficile de faire pire ).

En bref, je me suis alors souvenue qu'en seconde, je n'avais pas vraiment de convictions, j'essayais de rester en vie, et de ne pas tuer quelqu'un à coup de compas ou de stylo plume soigneusement aiguisé pendant le cours de maths ( en vrai, en maths, dés la seconde, j'envoyais déjà des sms à Ben, c'est mignon hein? ).
Maintenant, j'ai tellement de convictions que parfois elles se recoupent et deviennent illogique, alors je dois faire des choix, réfléchir mieux, lire plus de choses, me renseigner. Car loin de vouloir devenir parfaite et irréprochable, voire meilleure que les autres, je veux faire au mieux pour ma santé fragile et pour mon environnement ( l'environnement en général ). Bizarrement, je me sens beaucoup moins concernée par les êtres humains, depuis toujours.
Je peux avoir les larmes aux yeux parce que j'ai marché sur une coccinelle, et ne ressentir absolument rien si je vois une maman donner une fessée a un enfant qui n'a rien fait de mal... C'est bizarre, comme si les humains étaient de toute façon coupables, et méritaient ce qui leur arrive, quoique ce soit. Alors qu'un animal est foncièrement innocent.


En bref, ce T shirt m'a aussi fait du bien, car Ben aime beaucoup me le dire: ça va changer, les gens commencent à réfléchir, ça va bientôt aller mieux, de toute façon, c'est ça ou la catastrophe.

Au quotidien, on fait de notre mieux, plein de petits gestes simples, que la majorité des gens vont considérer au choix comme étant bobo, inutiles, pour qu'on se sentent meilleurs que les autres, ou même carrément débiles " puisque de toute façon, on va tous crever. Passe-moi le pâté, Germaine ".


Je vous avez déjà gonflé avec ça ( sisi, ça gonfle tout le monde, personne n'aime qu'on lui mette le nez dans sa merde ) quand Los Angeles avait reçu le prix de la ville la plus vegetarian friendly par PETA.

J'avais aussi raconté comme je sentais cette différence entre la France et les US ( pardon, la Californie, pardon LA, pardon, Orange Street... ) sur ce point. Je ne suis même pas totalement végétarienne, mais en France, ne pas manger de boeuf, ca tient de l'hôpital psychiatrique.


Et aux US alors? 18% des jeunes adultes fréquentant la fac sont végétariens.
Ce qui me plaît là dedans? Ce que ces futurs diplômés vont finir avocats, politiciens, journalistes, chercheurs...
Alors quand je vois cet élève de seconde avec son T shirt, et bien je me dis que plus tard, ce sera 20% puis 30%... Qu'ils auront eux-mêmes des enfants, auxquels ils parleront de ce choix à faire ( ou déjà fait, j'avoue que je ne sais pas du tout comment les végétariens élèvent leurs enfants ).


Jonathan Safran Foer est un écrivain célèbre aux Etats Unis, pour ses oeuvres de fiction. Il se posait des questions sur son alimentation ( difficile d'en sortir indemne ) et à décider d'écrire un livre documentaire sur la question des élevages industriels aux Etats Unis.
A la librairie, j'ai vu beaucoup de livres sur la question; un m'avait marqué particulièrement, mais j'ai oublié le titre. C'était un père qui répondait à la question de son petit garçon: pourquoi on mange des animaux? Pourquoi certains et pas d'autres?
Il a fini végétarien...

Jonathan Safran Foer a donné une interview aux Inrocks, vous avez peut être vu l'affiche du magazine en ville.

Je mets quelques extraits choisis:


Au lieu de déclarer qu'on va devenir végétarien, ce qui est peu vraisemblable, commençons déjà par réduire notre consommation de viande. Si les Américains mangeaient un plat de viande en moins par semaine, en termes de pollution cela reviendrait à supprimer six millions de voitures sur la route. Ça, c'est possible.
Ce qui est formidable avec ce problème, c'est qu'il est très facile à résoudre : on n'a pas besoin d'aller mettre le feu aux fermes industrielles, ni d'élire un nouveau gouvernement, ni de dépenser des millions. Tout ce qu'on a à faire, c'est manger moins de viande.
 Il faudrait une étiquette disant que manger de la viande issue d'animaux élevés en ferme industrielle est la première cause de pollution de l'eau et de l'air, du réchauffement climatique, que cela rend nos antibiotiques moins efficaces (car les animaux en sont bourrés) et que manger de la viande provoque les causes de mort les plus courantes (cancer, crise cardiaque...). Pourquoi ces informations seraient moins importantes que la composition des cigarettes ?

Il aborde aussi rapidement les campagnes de publicités, pour surtout conforter la masse dans son bon droit de consommer à outrance du cadavre malade. Surtout celle que je déteste le plus, qui concerne le lait, que ce soit nos amis pour la vie en France, ou Got Milk, ici, elle est scandaleuse. Le lait est un aliment à bannir de notre alimentation, mais chut. Je ne fréquente pourtant pas les milieux underground pour avoir eu vent de tout ça. Il suffit de lire et de se renseigner ( dingue!! ).

Un adage dit: la marmite te tuera plus vite que la famine.


Je diffuse, parce que ça ne coûte rien, et que ça ne me dérange pas de passer pour une folle ( un peu plus, un eu moins ), et que si ça peut juste faire réagir 2 ou 3 personnes de plus, et leur éviter de racheter un saucisson pour le goûter du petit, et de faire un ragoût le dimanche midi au lieu du rôti de porc, alors ça m'aura suffit.
Et ça ne vous tuera même pas! Truc de fou.


Interview de Jonathan Safran Foer
Interview de Marie-Monique Robin
( plus intéressants que cet article )
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. quand on connait les auteurs des blogs végé en France.....on se rend aussi compte que nous sommes en très très grande majorité des universitaires.....

    RépondreSupprimer
  2. Personne ne fait encore trop d'enquête sur le mouvement, car beaucoup de personnes font ça dans leur coin. A la rigueur, je crois que les végétariens devraient se faire remarquer en répondant aux enquête ipsos en ligne, mais la dernière fois, la seule question qui allait un peu loin était sur le boycott de certains aliments, et pourquoi.

    C'est très personnel après tout.

    J'avais acheté ce livre, qui contient surtout des chiffres malheureusement, mais aussi des recettes à la fin, qui est écrit par un ingénieur agronome et un médecin homéopathe.
    http://www.i-dietetique.com/?action=livres&id=6321


    Il y a aussi pas mal de nouveaux livres sur les dangers du lait, et enfin une étude concrète ( le lien est fait depuis très longtemps dans tous les centres de cancérologie ) entre la viande rouge et le cancer du côlon.

    Au-delà même de l'éthique, manger diététique est tellement logique, que jamais nous n'aurions dû à ce point modifier des façon de faire ancestrale... C'est actuellement qu'on est le plus éloigné de notre régime alimentaire de base! Ca me fait donc beaucoup rire quand on me parle des hommes préhistorique qui mangeaient de la viande...
    Je me souviens un jour, avoir acheté des petits gâteaux gaylord hoser pour mon petit frère. Ma mère a essayé de me faire croire qu'il n'aimait pas mes " biscuits de régime ". Quand je lui en ai donné un moi-même, il l'a mangé sans faire de chichi.
    Si ce n'est pas écrit Lu dessus, on connait pas, alors c'est caca, c'est pour les régimes.

    C'est aussi à cause de tous les changements et modifications de la nourriture ( les OGM existent depuis les débuts de l'agriculture, l'agriculture elle-même est un OGM ) qu'il y a autant d'allergies, de modifications biologiques, nouvelle maladies orphelines et génétiques... Faut vraiment pas se demander pourquoi autant de couple ont dû mal a avoir des enfants! L'ovulation qui ne marche plus, les spermatozoïdes en tout petit nombre... On va vraiment finir par ne plus pouvoir se reproduire naturellement.

    L'explosion de la dépression serait même dû aux changements alimentaires qui ont lieu après la seconde guerre mondiale... Beaucoup de recherches se dirigent vers une allergie pour la soigner.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...