Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

lundi 29 novembre 2010

Où rencontrer des stars à Los Angeles

Oui, j'ai un peu envie d'arriver rapidement à 5000 visites, alors je vais faire dans le racoleur!


J'ai rapidement arrêté notre compteur à stars, parce que....on en voit pas beaucoup!

Parfois, on les loupe de très peu, et c'est frustrant.

Mais si vraiment, votre but ultime est d'en voir un maximum ici, ça peut s'arranger facilement!
Les stars s'approchent facilement ( les " locaux " ne les approchent pas, c'est " la honte " il paraît, alors il faut vraiment se la jouer touriste si on veut un autographe ), mais dans l'idéal, il vaut mieux éviter de les prendre en photo en douce, de hurler leur nom, de les déranger si ils déjeunent tranquillement.


Alors, où aller pour provoquer la chance et rencontrer des têtes connues?

Les restaurants d'abord.
LE restaurant où toutes les stars du moment vont dîner, c'est le BOA, à Santa Monica, mais celui de Hollywood est plus select. Vous y trouverez surtout des stars de la chanson r&b et hip hop, et ces fameuses stars, dont personne ne connait le pourquoi: Kim Kardashian, Snooky...
Le Barney's beanery, l'original de Hollywood, pas celui de Santa Monica. Vous pourrez y croiser Quentin Tarantino à une table de billard. C'est ici qu'a passé sa dernière soirée Janis Joplin ( son nom est gravé sur une table accrochée a l'éntrée ) et Jim Morrison y passait également son temps libre.

Certaines stars ont leur propre restaurant, il y sera très facile de les y voir, et pourquoi pas d'autres amis stars également.
Par exemple, Eva Longoria est la propriétaire du Beso qu'elle gère d'une main de maître ( on y propose des recettes de sa grand mère ). En revanche, prévoyez le budget et réservez des mois à l'avance.

Ensuite, n'importe quel restaurant à L.A. peut contenir une surprise, il faut ouvrir l'oeil et les oreilles, et si vous avez un doute, n'hésitez pas à demander aux serveurs.

Un autre petit truc: il y a très souvent un mur de photos des stars qui aiment venir, vous pouvez y jeter un coup d'oeil et vous renseigner aussi.

C'est le même principe pour les bars, je n'ai pas vraiment d'adresse... Ca dépend du tempérament de la star. On a déjà raté de peu Jason Segel ( Marshall de How I met Your Mother ) dans un bar Downtown. Il a provoqué une " émeute " et le bar a été vidé.
Voilà une liste des 10 restaurants où vous pourrez rencontrer des célébrités.

Hollywood boulevard
On y croise pas que des étoiles, les stars en chair et en os fréquentent aussi l'endroit!
Vous pourrez croiser des célébrités au chinese theatre par exemple, principalement dans la grande salle, mais aussi dans le salon VIP ( accessible à tous ) dans le nouveau chinese. Quentin Tarantino, encore lui, aime s'y installer pour observer les spectateurs de ses films.
Les salles de cinéma sont d'ailleurs un nid à stars, là encore il faut ouvrir l'oeil. Leonardo DiCaprio, il y a peu, a dû sortir de la salle pleine, personne ne lui a laissé une place!
Je suis pratiquement sûre d'avoir vu Dylan Walsh  ( le docteur MacNamara dans Nip/Tuck ) pour le film Due Date il y a trois semaines ( le nombre d'enfants correspond ).


Mais vous pouvez aussi ne pas louper les premières ( j'y ai vu Weird Al Yankovic pour la première de Toy Story 3 ), les Oscars bien sûr, mais dans ce cas bonne chance!

Mais les stars aiment beaucoup visiter l'endroit en famille, le mois dernier, Adam Sandler ( très facile à voir, il n'est jamais chez lui je crois! et il adore Hollywood ) visitait le musée de Madame Tussaud en famille par exemple.

Vous pouvez également vous rendre aux attributions d'étoiles. Calendrier: http://www.seeing-stars.com/Calendar/index.shtml#walkoffame


Rodeo Drive
L'une des rues les plus connue du monde est très touristique, mais il faut bien dire qu'il n'y a que les stars pour avoir les moyens de s'y payer des choses. C'est donc là qu'il faut camper pour en croiser ( les plus bling bling ). Essayez d'y aller quelques mois avant les Oscars ou les Grammy!


The Grove
C'est notre quartier!
Et même si on y est souvent, je n'ai pas encore vu de star... Avant hier, il y avait Jane Lynch ( Glee ) qui faisait les boutiques ( vu sur TMZ ).
Une copine y a vu une grande star française! Olivier Mine ( qui se la pétait grave il paraît, j'aurai donné un bras pour voir ça, pfff! ).

Vous pouvez voir a coup sûr des têtes connues en vous rendant directement à l'émission Extra de Mario Lopez, qui se déroule en extérieur, juste devant les fontaines. Calendrier des apparitions: http://www.thegrovela.com/los_angeles/promos/promo_page.php?id_promo=55&section=events
Vous serez peut être même choisi pour le background!


La plage
Comme tout le monde, la star aime se faire dorer la pilule.
Matthew McConaughey par exemple, est TOUJOURS sur la plage de Malibu ( il a une permanence, je ne sais pas... ), mais les stars qui vivent à Malibu ont leur plage privée, vous pouvez déjà les éliminer.
Je pense que la plage de Venice Beach est la plus fréquentée; Angelina Jolie y amène son équipe de foot régulièrement, et ceux qui y habitent peuvent y aller à pied, vous avez donc des chances d'y voir les Red Hot Chili Peppers, Julia Roberts...


Les Studios
Evidemment, vous pouvez aller directement à la source, au nid!
En visitant les studios ( Universal: peu de chances. Essayez plutôt Warner Bros ou Paramount, où les visites sont VIP, ce qui signifie que vous avez un guide pour un petit groupe de personnes, ce qui vous permet de demander à voir des sets en particulier ), vous aurez provoqué la chance au maximum, car vous serez sur leur lieu de travail!
N'oubliez pas que vous pouvez participer à des tournages ( en tant que public ) ou à des émissions de télé. C'est gratuit!

La rue
Ca peut paraître étrange, mais c'est dans la rue qu'on a rencontré nos (peu de/ ringardes ) célébrités.

Donc le meilleur conseil, ce serait d'ouvrir l'oeil sans relâche, car on peut tomber sur n'importe qui, n'importe quand!

Pour les maisons de stars, les star map coûtent 4 dollars ( si c'est plus, allez plus loin ), ne sont vraiment pas claires, et vous n'avez pratiquement aucune chance de voir qui que ce soit, surtout que les propriétés sont gardées, voire dans des rues privées, et que si vous stagnez devant, vous serez vite priés de vous en aller.

Autant ne pas vous attirer les foudres de votre star préférée.

Un petit lien assez succinct, avec les adresses et les lieux préférés de quelques stars: http://www.seeing-stars.com/StarIndexes/index.shtml

Le site date un peu, mais il peut être pratique pour trouver des bons plans.

PS: Un autre bon plan pour rencontrer quasiment à coup sûr des stars ( on a vu Marcia Cross et on y est allés qu'une seule fois! ), c'est le Farmshop ( a la frontière entre Brentwood et Santa Monica ). Géré par un ami Français, sinon je pense qu'on aurait dû prendre un crédit :p Mais si vous êtes gastronomes et que vous voulez goûter les délices organiques de la Californie, le meilleur café de la ville ( peut-être même de l'état ), des petites patates qui n'ont jamais été modifiées depuis deux siècles, du miel fait à Los Angeles, tout ça en apercevant des stars, c'est l'endroit parfait.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 15 novembre 2010

Visiter Los Angeles à vélo, pour 100 dollars par jour

Je ne testerai pas personnellement, parce que je n'aime pas vraiment faire du vélo ( à part faire le tour du parc de Versailles, et devoir quand même se battre avec des cons, je n'ai jamais vraiment expérimenté les balades à vélo ), mais c'est une super idée, pour ceux qui ont soif de sport, d'aventures, de découvertes et qui refusent d'utiliser une voiture.

Je trouve l'idée vraiment géniale!

Voilà l'article, avec tout plein de bons plans, mais n'hésitez pas à lire les commentaires ( première page, sur la droite en haut ) qui sont une mine d'or en bons plans également, avec des pistes cyclables inconnues du grand public, des endroits accessibles à pied ou à vélo, des hôtels particulièrement bien situés...


Cette ville en a pour tous les goûts!

http://travel.nytimes.com/2010/11/14/travel/14losangeles.html?pagewanted=1&sq=los%20angeles&st=cse&scp=1


Sinon, pour ceux qui hésitent à louer une voiture à L.A pour les vacances, la ville offre les prix les plus bas du pays en location ( entre 100 et 200 dollars la semaine en étant raisonnable, kilométrage illimité ). Mais vu que vous aurez à remplir le réservoir très souvent et à payer des fortunes en parking ( entre 5 dollars à Downtown en moyenne, et 20 dollars le soir à Hollywood, et je ne parle pas des hôtels qui bien souvent ne fournissent pas le parking, ou le font payer également ), vous ne vous y retrouverez plus assez rapidement.

Le mieux reste vraiment d'utiliser les transports en commun ( 2.50 dollars, et vous pouvez accrocher vos vélos à l'avant du bus sans supplément ) ou au pire les taxis, qui sont relativement bon marché également.
Vous avez aussi de nombreux tours de la ville en bus qui partent de Hollywood, avec différents trajets et différents prix, à voir sur place.

Je ferai un prochain article sur les guides touristiques.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 novembre 2010

Los Angeles, la deuxième ville la plus stressante des Etats Unis

( Lien dans le titre )


Hé oui, après une étude prenant en compte le niveau de chômage, la pollution de l'air, le taux de criminalité, le taux d'attaques cardiaques, le nombre de jours ensoleillés et le prix de l'immobilier, Los Angeles se retrouve deuxième après.....Detroit.

Detroit, je le rappelle:






Pour le moment, ce qui me stresse le plus, c'est notre voisine qui chante comme un clodo bourré toute la journée, mais la nuit aussi. Ce qui pourrait faire grimper le taux de mortalité d'un petit point, au final.


J'avoue que ça me laisse assez perplexe, même si au fond, ce n'est pas vraiment fondé sur du vent: le taux de chômage est d'environ 20% depuis quelques années déjà, la pollution a du mal a être sous contrôle, et les plages sont fermées à la baignade après les averses, car l'eau devient toxique...
Les loyers sont très élevés, mais ils sont toujours plus bas qu'à Paris, pour des logements corrects.

Mais à part ça? Le temps, parfait, les plages, même quand la baignade est interdite, sont impeccables comme les rues nettoyées scrupuleusement chaque semaine, le taux de criminalité a radicalement baissé, il y a des marchés partout, beaucoup de parcs d'attractions, de festivals, de cinémas, de salles de concerts, les gens conduisent bien, sont très polis...


Si L.A est la ville la plus stressante des US, je pense que je ferai une crise cardiaque en visitant le middle west.


D'ailleurs, les gens de notre entourage qui viennent du middle west trouve qu'il est insupportable de conduire à L.A. et que les gens y sont stressés et mal polis... On nous dit même que lorsqu'on peut conduire à L.A., on peut conduire partout dans le monde. Je rigole doucement en pensant à la place de la Concorde ou à la Sicile.


Difficile d'essayer de relativiser après une journée à la plage à buller ou une soirée dans un resto coréen...

Vie de merde!


Mouais, trop dure la vie.



La ville la moins stressante ( par élimination, la dernière du classement donc ) est Salt Lake City, la ville des mormons, qui apparemment s'en sortent très bien avec 4 ou 5 femmes.



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 4 novembre 2010

Les pires endroits à visiter à Los Angeles ( worst things to see in L.A ): Santa Monica

Bah oui, c'est pas drôle, dans tous les guides, on conseille aux gens d'aller voir des endroits intéressants, importants, sympa, impressionnants...

Même moi, j'essaye de faire ça... Après tout, on ne paye pas un billet d'avion et une semaine d'hôtels pour ne pas pouvoir crâner devant les potes en revenant!

Bah c'est pas drôle, parce qu'il y a des tas d'endroits débiles, inintéressants, qu'on peut aussi aller visiter.


Je vais essayer de faire mon guide perso des pires choses à faire et à voir à L.A, parce qu'il y en a un paquet!
La plupart sont gratuites, et surtout, vous serez sûrs de ne pas faire la queue.


Je vais essayer de faire par quartier;


Santa Monica:
1 ) Art tool.

Si vous allez voir le Santa Monica Pier, descendez par les escaliers vers le nord ( à côté du restaurant Bubba Gump ).

Là sur la plage, vous ne pourrez pas louper cette oeuvre d'art datant de 1988 que l'ont doit à l'artiste Carl Cheng.


WTF? Le principe est extrêmement simple et accessible, puisqu'il suffit qu'un tracteur vienne pour faire rouler cette chose d'environ 15 000 kilos, pour que dans le sable s'imprime une carte de Los Angeles. Ca arrive une fois l'an à peu près, et personne ne sait quand.

2)  Ballerina clown

Officiellement, il est a Venice, mais si vous passez par Santa Monica, vous tomberez facilement sur cette chose:


Si vraiment vous y tenez, vous trouverez cette statue à l'angle de Main et de Rose, à Venice Beach.
L'artiste, Jonathan Borofsky, explique que son oeuvre est à l'image de Venice, comparant l'artiste sensible et traditionnel de la ballerine, et le clown SDF artiste de rue.
Il a récemment été exposé à Bordeaux ( heureusement, pas cette chose ).

3 ) Les chaises chantantes

J'attends avec impatience nos photos sur ces chaises, en attendant:


Vous trouverez ces chaises sur la plage, vers le sud en partant du pier, peu après la muscle beach.

Le principe est simple, on s'assoit dessus, et on écoute... L'air marin passe dans les tubes et joue une jolie mélodie...

On les voit dans un épisode d'Alerte à Malibu qui a été tourné ici. Vous pourrez poser vos fesses à un endroit où celles de Pamela Anderson ont été!!

L'artiste est Douglas Hollis, on retrouve ses oeuvres à Seattle, Oklahoma City et Tampa.


4) Camera Obscura

Last but not least, vraiment la pire expérience que vous pourrez vivre à Santa Monica, c'est bien la Camera Obscura.
Le bâtiment se trouve sur Ocean Avenue ( au 1450 ), vous y trouverez également des toilettes... Mais au premier étage, la Camera Obscura vous propose de voir Santa Monica à travers un périscope...
Quel est l'intérêt? Aucun voyons, c'est le but de l'article.




Vous pourrez voir la plage, le ciel, le sol, à travers des miroirs, alors que vous pourriez voir la même chose en vrai dehors.

C'est magique, j'adore.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Coca light et diet coke

Une discussion m'a fait penser à ce détail intéressant de la vie américaine.

Si vous aimez le Coca, vous allez forcément vouloir en demander au restaurant.


Comme 90% des étrangers, vous allez commander un coca light, en vous disant que Coca se dit pareil partout dans le monde, et que Light est un mot anglais.

Et bien non, votre serveur ne comprendra pas du tout ce que vous voulez...

Parce qu'il faut demander un Diet Coke!


Et vous vous retrouverez ( avec de la chance, car la plupart du temps, les soda et boissons non alcoolisées sont distribuées à la fontaine en illimité ) avec cette canette:


Ne vous en faites pas, ce n'est pas une sous marque, mais bel et bien du Coca Light comme à la maison!

Par contre, n'en demandez pas trop non plus à votre serveur, et ne lui demandez pas un Pepsi plus orange, ou un Coca citron...

N'oubliez pas non plus, que pour toutes les boissons que vous demanderez, vous allez vous retrouver avec un verre rempli de glace. Ce n'est pas forcément très bon, mais même quand je reçois du monde à la maison, on me réclame de la glace ( j'en ai toujours trois bacs... ). Alors précisez-le au serveur.



L'histoire de Coca Cola est assez intéressante.

Tout d'abord, sa composition. La cocaïne fût présente dans la composition du Coca Cola jusqu'en 1929. La boisson était vendue comme stimulant le cerveau. La feuille de Coca, qui pousse principalement en Bolivie, est mâchée telle quelle par les locaux, notamment les mineurs, afin de résister à la fatigue de la journée.
La compagnie achète toujours aujourd'hui ses feuilles de coca en Bolivie. Les feuilles sont décocaïnisées, bien évidemment. Ce n'est donc plus la coca qui donne l'effet stimulant de la boisson, mais la caféine contenue dans la noix de Kola ( voilà comment on obtient le nom: Coca Cola, les deux plantes qui la compose ).

Les autres ingrédients principaux sont naturels également, avec du sucre, de l'orange, du citron, de l'eau pétillante et de la vanille.

Pour la vanille toutefois, la découverte de la vanilline ( arôme artificiel de vanille ) est responsable de l'effondrement de l'économie de Madagascar en 1984.

En effet, la compagnie achetait pratiquement toute la production de vanille de l'île.

Les autres ingrédients interviendraient moins dans le goût, comme, le colorant E150d et l'acide phosphorique, qui lui donne toutefois son goût acide.
L'acide phosphorique est mis en cause dans les dysfonctionnements rénaux sévères constaté chez les gros consommateurs ( rien de ce genre n'a été retrouvé chez les consommateurs d'autres sodas ).


Très souvent, le Coca est distribué à la fontaine. Les distributeurs reçoivent des énormes flacons de poudre de Coca Cola, et la fontaine y ajoute l'eau pétillante. Un système utilisant un filtre UV, permet de retrouver au mieux le goût du Coca en canette, l'eau ayant différents goûts selon l'endroit où on se trouve.


Dans les années 1980, Coca organisa des blind tests en comparant le Coca classique, avec leur principal concurrent: Pepsi Coke.
Les tests démontraient clairement que les testeurs préféraient Pepsi...
C'est donc en 1984 que sort le New Coke. Un échec cuisant, malgré que les tests montraient maintenant une préférence pour celui-ci par rapport au Pepsi.
Coca Cola est donc rapidement revenu à son ancienne formule, le consommateur étant nettement influencé par le packaging et la pub, plutôt que par le goût.

EDIT: j'ai appris récemment par le biais du zapping de canal+ ( il faut bien se tenir au courant ), que les américaines dans les années 40 à 60, buvaient du coca cola avant les rapports, et pratiquaient une douche vaginale au coca cola après celui-ci, en pensant détruire les spermatozoïdes.

Bien sûr, c'est loin d'être une méthode de contraception efficace, sachant que les spermatozoïdes raffolent du sucre.

Amis de la poésie. 




Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...