Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mercredi 22 septembre 2010

Lake Havasu, Arizona ( commencer par le bas de la page, pour un ordre chronologique )

Le film piranha 3d a, d'après mon facebook, très bien marché en France. Ici moins. Je m'intéresse à l'accueil très différents des films en France, c'est ce qui fait le succès d'un film ou son échec.

Pour Piranha, je pense que le fait que le réalisateur soit français d'origine a permis de faire une bonne campagne de pub en France, alors qu'ici le film a été délaissé rapidement.

Bon là où je veux en venir avec mes gros sabots, c'est que c'est à Lake Havasu qu'a été tourné le film ( que je n'ai pas vu, et que je ne verrai pas ), et une fois sur place, il y a de quoi se poser des questions.

Je ne m'attendais pas du tout à ça! Bon, d'accord, on était complètement hors saison, mais quand même!  L.A. hors saison n'est pas désertique comme ça.

On arrive donc là, et onse demande où sont les 56 000 habitants! Et pourquoi ils vivent dans un trou pareil!


De toute évidence, l'attrait du coin et son lac réservoir crée entre 1934 et 1938. La ville elle-même a été fondée en 1964, et s'est auto proclamé, la ville la plus patriotique des Etats Unis.

Le désert rend définitivement fou.


Mais encore plus fou, la ville, qui n'est pas si dénuée d'intérêt, possède avec fierté l'un des London Bridge le second monument ( doit pas y en avoir 50 non plus ) le plus visité d'Arizona après le Grand Canyon.


Ce pont et le second construit à Londres. Le tout premier London Bridge avait été détruit car trop étroit et fragile. Celui-ci a donc été reconstruit par la suite, mais s'enfonçait de plusieurs centimètres chaque année. La ville ne voulant pas perdre d'argent à décidé de mettre en vente le pont au XVIIIème siècle.
C'est sur ce pont que les Anglais s'étaient amusés a planter des têtes sur des piques de 1305 à 1660.
Le pont a donc près de 700 ans aujourd'hui!
En 1968, le fondateur de la ville, Mc Culloch, un riche industriel, magnat du pétrole et des...scies, acheta le pont pour le mettre dans sa ville adorée pour 2 460 000 dollars. 2 millions 4 supplémentaires ont servi au démentellement du pont et 60 000 dollars de plus, car il aurait 60 ans le jour où le pont arriverait enfin à Lake Havasu city.

La ville est étrangement, le 4ème endroit où les jeunes Américains aiment passer leur spring break. Pourquoi pas. Mais on en revient dans ce cas à Piranha!


Ne ratez pas le visitor center, qui offre un accès à internet gratuit, des prospectus en français gratuits, et n'oubliez pas de mettre une épingle sur la carte du monde, pour montrer d'où vous venez!


Mc Culloch et un autre gus cinglé. Derrière, vous pouvez admirer la merveilleuse ville de Lake Havasu. Deux Home Depot, 40 hôtels, et un Casa Bonita!



Arrivée à l'hôtel ( le Days Inn, les chambres puent le tabac, mais il y a le câble. Petit déjeuner absolument dégueulasse. J'ai jeté des trucs aux oiseaux, le lendemain c'était toujours là. ), on a plongés dans la piscine. Il faisait au moins 50° degrés dehors. Et bien l'eau était tellement chaude qu'on a eu froid en ressortant.



Mais il s'est quand même passé quelque chose dans cette ville, qui nous a obligés a rester pendant des heures...

La voiture faisais donc vraiment des bruits bizarres, et avait caler deux fois. Ben l'a donc amené chez un garagiste, car il nous restait de la route à faire, toujours dans le désert. Le garagiste lui a dit que le moteur été mort, et qu'il ne soit pas sûr qu'elle tiendrai encore longtemps. On a donc décidé d'essayer de la faire tenir, mais de prendre une voiture de location au cas où. Essayez de trouver un loueur de voiture qui accepte qu'on la laisse à L.A. dans un trou paumé pareil?
On a donc été à l'aéroport, car oui, Lake Havasu city a un aéroport. On trouve enfin l'endroit, on arrive sur le parking, et c'est là que la voiture nous a clairement dit: " bon, les mecs, c'était cool, mais moi je vous laisse là. On est sur le parking, vous me poussez sur une place, mais je redémarre pas ".

Un dépanneur est venu la chercher, et on a continué notre route dans une jolie petite Toyota.
C'était marrant, car ils n'ont tellement pas l'habitude d'avoir des gens de L.A, que le Hertz où nous étions n'avait aucune idée des Hertz de la ville. Heureusement, je garde tout comme une fourmi, et dans la voiture nous avions... un carte Hertz de L.A. !! Mais je leur ai pas laissé, non mais.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 21 septembre 2010

Joshua tree park ( commencer par le bas de la page pour l'ordre chronologique )

Après notre balade à cheval, on n'a pas traîné et on a filé vers le village de Joshua Tree. Imaginez un village dans le désert, c'est tout à fait ça. Les gens portent des chapeaux de cow boy, sauf que contrairement à moi, ils le font tous les jours et pas parce que c'est marrant sur les photos. Ils conduisent des gros pick up ( bon, ça à la rigueur on commence à être habitués ), conduisent vraiment comme des tarés.
Il y a des petits dinners familiaux où tout le monde vient manger matin midi et soir, et des épiceries qui vendent exclusivement des produits périmés. En fait, je pense qu'il faut juste repenser au film " massacre la tronçonneuse " et vous y êtes. A chaque tournant, on s'attend à voir un fermier en salopette, des dents en moins et un rire hystérique. Mais on en a pas vu, juste des gens très gentils et polis, j'ai envie de dire normaux, mais ma mémoire me ramène systématiquement à Paris et aux parisiens.

Pourtant, j'ai pu remarquer un petit détail que personne d'autre n'aurait vu et qui m'a fait sourire: il y a beaucoup de végétariens! J'y étais habituée à L.A., mais au ranch par exemple, il y avait des autocollants prônant le végétarisme, et j'en ai vu d'autres dans le petit restaurant où on a pris notre petit déjeuner le lendemain matin. Avec toujours ce paradoxe américains, d'être écologiste et de rouler en pick up, sauf qu'ici, j'arrive à concevoir que le truck doit être utile.



C'est dans cette montée que notre Malibu a commencé à faire de drôles de bruits...


Pour la nuit, on a pas lésiné, j'ai trouvé, juste l'hôtel le plus cool du monde, hanté, New Age, fréquenté par des célébrités mythiques...
Le Joshua Tree Inn , petit hôtel d'une douzaine de chambre, a accueilli a la grande période, les Ramones, les Eagles, les Rolling Stones et aujourd'hui le chanteur Donovan.
Mais l'hôtel est surtout connu pour avoir été le théâtre de la mort de ce grand chanteur qu'est Gram Parson, un monument de la chanson américaine qui a été copié et recopié. Comme Jim Morrison, Janis Joplin et Jimi Hendrix, il est mort à 27 ans, d'une overdose de tequila et de morphine. Aujourd'hui, sa chambre, réputé hantée, est réservée par des fans qui recherchent l'inspiration de leur idole. Vous pourrez donc toujours apprécier de la musique. Le corps du défunt a été illégalement brûlé dans le parc par ses amis, qui ne voulaient pas qu'il soit enterré dans un cimetière, mais reste pour toujours dans l'endroit qu'il adorait. Dans la cour, vous pourrez sans problème monter un autel à un proche disparu, ou juste allumer une bougie sur ceux qui sont déjà là.
La piscine est toute la journée en plein soleil; après des heures de chaleur insoutenable, l'eau ne vous soulagera pas beaucoup, mais elle vous détendra bien en tout cas. Il y a plein d'oiseaux pour vous tenir compagnie.



Le village de Joshua Tree


On comprend rapidement pourquoi toutes ces stars, souvent en période de concert, venaient s'arrêter ici, loin des hôtels de luxe de L.A. Tout est impressionnant de calme, de beauté... On y a besoin de rien.


On a très modestement choisi la suite de l'hôtel pour nous 3, la chambre préférée de ce cher John Wayne, qui effectivement devait se sentir comme à la maison. Je n'avais pas du tout envie de repartir, même si maintenant j'associe cet endroit à la mort de mon père.


Après une bonne nuit où les coyotes ont hurlé à la mort, et une pizza à la Ben ( ha vous ne savez pas qu'il mange du fromage avec de la confiture, et qu'il fait des sandwich thon fromage choucroute ketchup? ), on est parti pour la visite du parc, après un super petit déjeuner au cross road café, un petit peu plus loin.

Pour les touristes qui veulent visiter Joshua Tree park, je vous conseille de le faire du nord vers le sud. On vous donnera des cartes a l'entrée du parc.


Le Joshua Tree est aussi appelé Yucca. Certains penseront à la pochette de l'album de U2 Joshua Tree, mais l'arbre sur la photo a été abattu depuis, et il était de toute façon situé dans la Death Valley. Par contre, vous trouverez le Joshua Tree park dans le clip ( censuré, mais je vois toujours pas pourquoi ) Telephone de Lady Gaga et Beyoncé. Le dinner du clip n'est pas dans le park! Ni la prison d'ailleurs, évidemment.


Le nom Joshua, vient du fait que les Mormons, en arrivant dans le coin, on cru voir leur prophète Josué dans la silhouette d'un de ces arbres... Passons. Peut être que Ben vous raconteras son séjour à Salt Lake city d'ailleurs!


C'est vraiment un endroit très agréable, du moins hors saison. C'est vraiment absolument silencieux, à tel point que le moindre animal s'entend aussitôt. Vous pourrez donc facilement croiser des biquettes comme ça, mais aussi plein de petits écureuils très occupés à faire des tas de trucs tous secs, mais aussi, une chose étrange, que j'avais d'abord pris pour des scorpions ( il y en a aussi :p ): des rats kangourou!!


Il y en a vraiment partout, et ils traversent à tout allure devant la voiture. Il y a aussi des pumas.


Le Barker Dam, ou les troupeaux viennent boire de bon matin depuis près d'un siècle.


Les Indiens sont passés ici il y a bien longtemps.


Voici la faille de San Andreas! L'épicentre du dernier tremblement de terre qu'on a ressenti ( ça fait un moment qu'on en a pas eu d'ailleurs ) était juste ici.


Lorsqu'il fait un temps dégagé ( comprendre, quand la pollution de L.A. n'arrive pas jusqu'ici, c'est pour ça qu'il fait aussi gris de ce côté là ) on peut voir jusqu'au Mexique.



Il y a énormément de choses à voir dans ce parc, mais ça peut demander jusqu'à 2 heures de marche sous un soleil de plomb, ou d'avoir un 4X4, ce qui était loin d'être notre cas.
Il y a plein d'aires de pique nique et de toilettes ( en fait, tout fini dans un trou, il n'y a pas de chasse d'eau, mais ça ressemble à des vraies toilettes ), mais pas d'essence, pas d'eau, pas de nourriture. On n'y arrive pas comme une fleur, hein.



 Cottonwood valley est tout au sud du parc. Le nom est dû à ses drôles de cactus tout cottoneux, et très toxiques. Ils remplacent les Joshua Trees à perte de vue. La route devient très mauvaise ici, je le sais, c'est moi qui conduisait ( j'apprends à conduire en ce moment, mais j'en avais déjà parlé ).




Voilà, c'était Joshua Tree Park!

Musique à conseiller, LE groupe du désert: Queens of the stone age.

Oui, j'ai les mains a 10h10, je roule à 45MPH et je me fous qu'on me double!


Prochaine étape, Lake Havasu dans l'Arizona, la ville au milieu du désert encore une fois, mais qui abrite...un ancien London Bridge racheté à la ville anglaise par un riche excentrique, et surtout, lieu du tournage du film Piranha 3D!
Et tombeau de notre voiture.


Je fais monter le suspens.
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 septembre 2010

Palm Springs

Jérôme est venu nous rendre visite pendant 15 jours, alors je nous ai organisé un petit voyage dans le désert avec plusieurs étapes.


On est donc d'abord partis de Los Angeles direction Palm Springs dans la journée, puis Joshua Tree Parc, plus tard dans la soirée, pour la nuit.



On ne se rend pas bien compte sur la carte, mais surtout avec le trafic, on met environ 2heures pour arriver jusqu'à Palm Springs, la même durée pour aller jusqu'à Long Beach ( 2 fois moins de distance, mais on reste dans Los Angeles, et donc beaucoup de trafic ).


Palm Springs a été le lieu de villégiature de beaucoup de stars, voire de stars déchues. Pour vous situer, Sylvie Vartan, Catherine Deneuve y ont une maison, et Michel Polnareff y coule des jours tranquilles. Les trois ont leurs étoiles sur les trottoirs de la ville, entre autres:


Et la star de la ville:



Non vous ne rêvez pas, Sonny Bono, de Sonny and Cher, a été le maire de la ville de 88 à 92.


Nous avons d'ailleurs déjeuné dans le restaurant derrière sur la photo, le Rubby's diner, qui ma foi est à conseiller.

La ville en elle-même par contre, ne vaut pas qu'on s'y attarde. Les stars elle-même, on depuis élu domicile à Palm Desert, plus moderne que la vieille Palm Springs et ses allures de maison de retraite.

La ville est d'ailleurs très petite et assez particulière... C'est effectivement une oasis au milieu du désert, on n'y fait pas deux pas sans être trempé de sueur. La climatisation et le mist y sont donc incontournables.

Le mist:


Ce sont donc des milliers de litres d'eau par heure qui sont gaspillés. Pour l'électricité en revanche, les énergies renouvellables sont devenues indispensables. Les panneaux solaires? non, les éoliennes:



Il y en a des milliers et des milliers sur des kilomètres, moi qui avait déjà été impressionnée par celles de Oakland...
Vu la chaleur du coin, on se demande comment les habitants pouvaient survivre à l'époque, sans clim, sans ventilateurs, sans mist...

Les tous premiers habitants, ici depuis des milliers d'années ( 4000 pour ceux qui ça intéresse ), étaient les Indiens Peaux Rouges, depuis, au choix, soit massacrés, soit déportés, soit juste complètement adaptés à notre style de vie moderne et ayant délaissé leur mode de vie ancestral.

Vous ne verrez pas d'Indiens comme dans Docteur Quinn ici, juste des photos et des souvenirs, d'une civilisation foutue en l'air en moins de 100 ans par l'arrivée des Blancs.

Palm Springs ne vaut donc pas le coup d'oeil. On y trouve quelques boutiques, comme le Desert Hatter où on a acheté nos chapeaux ( INDISPENSABLES ) et des restaurants. Hors saison, le coin est désertique ( haha ), mais je ne vois aucun intérêt touristique ou culturel.
Quelque fois, on se dirait vraiment dans une série télé, avec le golf verdoyant au milieu du sable et des buissons desséchés, et les petites maisons luxueuses, que même si on m'en donnait une, je refuserai d'y vivre.


Il y a aussi des centaines de galeries d'art, plutôt Has Been, mais leur nombre est quand même curieux. Qui vient jusque là pour acheter ça?


On est quand même partis sur les traces des Indiens, histoire de se rendre compte de ce que ça pouvait être de vivre dans un endroit pareil... Et bien sûr, on a eu ( j'ai eu ) la super idée de le faire à cheval, parce que c'est encore plus fun quand il fait 40°C, de faire 3 heures de cheval dans le désert, sans le moindre souffle de vent, ni ombre!

http://www.smoketreeranch.com/smoketreestables.html ( vous pouvez choisir le guide privé, ce qui vous permettra de vous arrêter quand vous le souhaitez, ou au contraire de ne surtout pas vous arrêter! )

Le chapeau est absolument impératif, sauf si vous tombez tout le temps de cheval, dans ce cas, je vous conseille une bombe. Ils en vendent sur place, mais un minimum de 3 litres d'eau par personne est conseillé. Et vous les boirez, je vous le garantis. Personnellement, je n'ai quasiment pas fait pipi pendant 3 jours, malgré les litres d'eau qu'on a bu. Donc ne vous inquiétez pas non plus pour les histoires de toilettes pendant la randonnée. En revanche, le ranch a des toilettes climatisées que je vous conseille de visiter avant de partir et au retour. Vous remarquerez aussi sur les formulaires à remplir, que les épouses sont prier de signer, oui au pluriel, pour nos amis de l'Utah qui viendraient faire du cheval en famille...


On comprend également rapidement pourquoi les cow boys ont des bandanas. Ca ne servait pas uniquement a braquer les banques.


Nous voilà donc à l'entrée de la réserve indienne d'Aqua Caliente ( sans rire? on aurez pu faire infuser du thé dans mes bouteilles d'eau ).


Oui, je suis TOUJOURS classe. Même desséchée comme un pruneau et puant le cheval, et pleine de poussière.



Notre guide cow boy. En chemise, j'avais chaud ( encore plus ) pour lui. Il fumait des Marlboro, ça s'invente pas! Vous pouvez aussi remarquer que nos chevaux sont très différents des chevaux qu'on a en Europe. Ce sont des chevaux indiens, mais pas des Mustangs. Il y a un Painted Horse, un Tennessee et j'avoue avoir oublié les races des deux autres.

La verte vallée de Palm Springs

L'oasis indienne naturelle où nous allons ( et c'est pas une route goudronnée )

Cette photo est un peu étrange... Le cheval de notre guide s'est emballé en voyant la voiture, heureusement que les trois autres chevaux n'ont pas paniqués, j'imagine la catastrophe sinon. Mais on a eu un rodéo gratuit.

C'est reparti, le ranch est juste derrière la montagne.



Pour donc faire cette merveilleuse balade à cheval ( ou une autre ), mais plutôt pas en septembre:  http://www.smoketreestables.com/index.html


J'ai oublié un truc: on a vu 3 lapins pendant la balade! Mais pas des lapins des plaines ( en forêt ce sont des lièvres, car les lapins voient mal et se cogneraient contre les arbres en forêt, mais je vais pas faire un cours ), des lapins du désert avec des oreilles démentes!



Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 2 septembre 2010

Se nourrir - deuxième partie : les restaurants

(Première partie)

Vous l'aurez compris, l'américain fait rarement la cuisine (ce qui ne l'empêche pas d'avoir une cuisine immense) et mange la plupart du temps dehors. Il faut dire qu'ici, c'est le paradis de la bouffe. L'offre étant démesurée, essayons de mettre tout cela dans des catégories. Mais avant parlons vite fait des pourboires. La règle est très simple : vous en filez (15 à 20% de la note) si vous êtes servi à table. Si vous amenez vous même votre plateau depuis la caisse ou que vous prenez à emporter, il n'est pas nécessaire de filer un pourliche même si lâcher un billet d'un dollar et un sourire ne fait de mal à personne.

-le stand : le petit bouiboui classique. Il y a des mini-stands ambulants de fruits et de hot-dog, des petites barraques à frites/hamburgers (genre tout le long de Venice Beach) et des tonnes de camions qui circulent dans tout LA pour vendre tout et n'importe quoi depuis les burgers aux crepes en passant par les nouilles chinoises et les sandwichs. Étonnamment, je n'ai jamais vu de camion de pizza. Ces camions se garent en bas des immeubles de bureau le midi et vont participer aux évènements genre concerts en extérieur. On peut savoir où ils sont en suivant leur Twitter. Ils organisent même des festival où tous ces camions se regroupent pour goûter à toute sorte de bouffe. Plusieurs enseignes célèbres de LA ont leur camion comme le Canter's.

-les fast-food. C'est comme en France à deux détails près : la boisson est à volonté et il y a des tonnes de chaines différentes : McDonald's, Burger King, Carls Jr, Taco Bell, Subway, DelTaco, Quiznos, Baja Fresh, Papa John's, Domino's, Pizza Hut, El Pollo Loco, KFC, Wendy's, Panda Express, In-N-Out, Fatburger, Jack In The Box... et j'en oublie surement la moitie. Ils ontchacun leur specialite (burgers, poulet, mex, chinois, sandwichs, pizza...) et les menus oscillent entre 4 et 10 dollars. Il y a de tout depuis le BBQ coréen jusqu'au fast food végétarien. Chaque chaine à son ennemi qui vend à peu près la meme chose (McDo contre BK, Taco Bell contre DelTaco, Subway contre Quiznos, Papa John's contre Domino's, KFC contre El Pollo Loco...) et abuse de la pub comparative. Après avoir passé 7 mois ici, on se rend compte que c'est finalement assez cher et pas très bon (excès de gras, de sucre et de sel). Il n'y a que Subway qui sort du lot. C'est nettement moins cher qu'en France et la bouffe est presque saine. Il y a quelques fast-food non franchisés mais c'est tres rare.

-les restaurants familiaux ou le milieu de gamme. La plupart du temps c'est du self mais il y a un service pour certains restaurants comme les Denny's. La encore c'est la fête des franchises même s'il y en a moins que des fast food : Arby's, Denny's, Shakey's, P.F. Chang's, Chipotle Mexican Grill, Little Caesars, Olive Garden, Red Lobster, Sizzler, California Pizza Kitchen, Applebee's, IHOP, Wahoo's Fish Taco, Dick Clark ... A cela il faut ajouter une tonne de petits restaux italiens/japonais/chinois/Tai/Mexicains non franchisés ou peu franchisés. On y mange bien pour entre 10 et 20 dollars et la nourriture est de bonne qualité. La encore chacun à sa spécialité mais cette spécialité est bien plus marquée que pour les fast food. On recommande particulièrement Denny's si vous voulez faire un brunch (le Grand Slam !). La tendance actuelle est de tirer les prix vers le bas avec des nouveaux menus pour attirer la clientele habitué aux fast food. Certains proposent des buffets à volonté mais généralement uniquement le midi.

-les restaurants classiques : le haut de gamme et le très haut de gamme. Il y a encore quelques franchises comme Planet Hollywood, Hard Rock Cafe, Marie Calender's, Saddle Ranch ou Bubba Gump Shrimp Company. Les prix du PH, HRC et du BG sont plus du à l'ambiance qu'à la qualité de la bouffe avec une exception pour Saddle Ranch (bon, cher mais copieux). Il y a rarement des menus (ou alors ils démarrent à 40 dollars) et les plats démarrent à 15 dollars (sans TVA, pourboire, boisson...). La bouffe haut de gamme c'est à peu près comme en France (et d'ailleurs c'est souvent de la cuisine française) : des choses fines, du poisson, de la nourriture exotiques... La seule grande différence c'est la viande. En France, une bonne entrecôte chez Buffalo Grill coute une quinzaine d'euros. Ici c'est presque le double. Le fameux New York Steak est très cher. Ca peut paraître paradoxal dans un pays qui élève autant de bétail mais toute cette viande va dans les burgers. La vraie bonne viande pour les steaks est importée.


Quelques trucs en vrac qui sont différents de la France :

-les portions de bouffe étant trop copieuses, il n'est pas du tout impoli à la fin du repas de demander une boite pour emporter les restes. Tous les restaurants le font et ça évite de gâcher de la bouffe. D'ailleurs ouvrez le frigo d'un américain de la classe moyenne et vous y trouverez surement un tas de boites.
-c'est très rare qu'un restaurant serve du pain. Quand c'est le cas, c'est souvent un truc mou/pas bon/au fromage. C'est bien le seul truc que les ricains ne savent pas faire (et qu'ils ne mangent pas) : le pain.
-le vin. A force d'entendre des louanges sur le vin californien, j'ai fini par goûter. Ils font surtout du Merlot (rouge) et du Chardonnay (blanc). Dans les deux cas ce n'est pas bon et c'est hors de prix au restaurant. Quand on en achète au détail c'est nettement moins cher mais ce n'est toujours pas bon. En France pour 10 euros vous avez un Bordeaux très correct. Ici pour 10$ vous avez un vin de table rapeux et blindé de cochonnerie. D'ailleurs les vrais amateurs de vin ici ne boivent que du vin français. Si vous voulez picoler, restez à la bière. Mis à part la Bud et les bières light immondes, les US ont toute une série d'excellentes bières comme la Blue Moon et importent massivement des bières européennes (Heineken, Beck, Boddington,...).
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...