Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

jeudi 1 juillet 2010

Désillusion, ou réponse classique aux message que je reçois.

Bon alors, fini de rigoler. Jusqu'à maintenant, mon blog était un peu marrant, et léger. Je reçois pas mal de messages qui me demandent comment venir vivre aux Etats-Unis, et très franchement, aussi gentille que je puisse être, ça me gonfle un peu. J'aime aider les gens, ceux qui ont déjà démarrer la procédure, qui attendent leur visas avec impatience, qui sont près à venir et qui ont des questions précises (où faire les courses, qu'acheter comme voiture... ).

Mais je ne suis pas non plus une agence de renseignements ni un avocat. J'ai peut être répondu à 30 messages de ce genre le mois dernier, et je réponds souvent vaguement, parce que trop long à expliquer.

Aujourd'hui j'ai répondu longuement à M. qui veut venir vivre ici après son bac. Comme je sais qu'on est tout plein d'espoirs quand on vient de l'avoir et qu'on s'imagine que le monde nous appartient, je lui ai répondu longuement, parce que la pire idée qu'on puisse avoir, c'est bien de vouloir partir vivre aux USA avec toute la désillusion que ça peut vous faire courir.

Donc voilà le message que j'ai pondu à M. en espérant que ça la fera réfléchir. En espérant surtout que d'autres viendront sur ce blog pour voir ce message.


Bonjour M,


Avez vous visité mon blog? J'y ai fait un article concernant l'installation aux Etats Unis. Ca pourrait déjà vous donner un point de repère.

Ensuite, je vais quand même répondre a votre cas en particulier.

Et je vais être franche.

Déjà vous semblez avoir moins de 21 ans. C'est la majorité ici. Ce qui veut dire qu'en dessous de cet âge ( j'en ai eu 23  il y a peu, et on me demande toujours mon ID même si je ne bois jamais d'alcool ) vous ne rentrez quasiment nulle part et vous n'avez pas forcément beaucoup de crédit aux yeux des gens.

Ensuite, il faudrait vraiment mieux que vous fassiez des études en France, elles sont gratuites ou peu chères, c'est une chance dont vous ne vous rendez pas compte. Je ne crois pas non plus que vous vous rendez compte des choses qui se passent aux US en ce moment.
Par exemple, il n'y a pas de sécurité sociale, vous payez absolument tout, et le médecin généraliste, c'est 70 dollars minimum ( si vous y aller juste pour une prescription et qu'il ne vous regarde pas ). Un passage aux urgences c'est 800 dollars pour une carie qui ne sera pas soignée.

Bref, j'en passe et des meilleure, mais une assurance maladie coûte environ 300 dollars par mois et vous n'êtes remboursés qu'à partir de 2000 dollars dépensés, exactement comme la franchise d'une assurance voiture. Des collègues de mon mari, travaillent, ont plus de 30 ans, et ne peuvent pas se permettre d'aller chez le dentiste.


Pour le travail, je vais encore une fois être franche. C'est la crise. Et là, des messages comme les vôtres me mettent assez en colère. Vous venez clairement prendre le travail des Américains! L'année dernière, 76000 personnes ont été renvoyées.
Et si je suis en colère aujourd'hui, c'est parce qu'hier encore, deux collègues de mon mari ont été renvoyés, et ici, c'est comme a la télé, on travaille tranquillement, 1 heure plus tard on est dans sa voiture avec ses affaires et tout est fini.
Alors merci de prendre du travail français, surtout si vous n'avez aucune compétence qui pourrait servir ici comme infirmière par exemple ( c'est une idée de formation! elles peuvent aller partout dans le monde, car très recherchées! ), vous ne serez pas les bienvenus.


Pourquoi je me permets de vous dire ça? Moi-même je ne travaille pas ici. Les autorités ne m'ont très justement pas donner de visas travailleur. Et c'est très difficile a obtenir. Pensez aux travailleurs sans papier en France, c'est la même chose, sauf qu'ils sont pauvres, et que je ne le suis pas.


Je ne sais pas où vous rêvez ( pardon, ce mot m'échappe... Je ne vois pas où est le rêve. La ruée vers l'or est terminée ) de partir exactement, côté est, côté ouest, Texas... mais sachez que comme en France, les loyers des grandes villes sont très élevés.
Ici on paye 1600 dollars par mois pour un appart de 70m² avec 2 chambres à LA donc, la destination qui vous plairez.


Pour les questions pratiques que vous m'avez posées, je vais être claire, avoir un visa pour les US depuis le 11 septembre, depuis la crise, c'est mission impossible. On peut y venir pour y faire ses études ( pensez à ça, c'est une bonne idée! il faut voir ça avec une université en France qui a un programme d'échange! ). De plus vous n'êtes pas mariés, ca veut dire qu'il faudra faire deux dossiers, ca veut dire qu'on double les prix!
Un dépôt de dossier seul coûte 3000 euros. Pour une procédure en accéléré, c'est 1000 euros de plus et pour un avocat qui s'occupera de tout ( il existe des tonnes de visas différents), c'est encore 1000 euros.
On a dû recommencer la procédure 2 fois, car mon premier visa n'est pas passé. Il m'aurait permis de travailler, ils l'ont refusé, c'est normal, j'ai renoncé à ça pour pouvoir venir.

Pour trouver du travail, sans formation, sans parler anglais? Allez plutôt en Tunisie en été...
Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, alors que même ici certains profs sont obligés de postuler pour des emplois de maîtres nageurs pour vivre...
Vous pensez peut être qu'en arrivant ici, et en faisant le tour des restaurants sans parler un mot d'anglais, et avec toute votre bonne volonté, on va vous embaucher?
Je suis désolée, mais avez vous déjà essayé de chercher un travail en France? Moi oui.
A la rigueur, votre copain aurait peut être éventuellement une chance en temps que graphiste, mais si il est très doué et qu'il a déjà de l'expérience... Il y a du niveau ici.


Même en admettant qu'avec toute la chance du monde, vous avez réussi a trouver un employeur.
Alors là on en arrive a l'article que j'ai écrit le mois dernier. C'est à dire l'obtention des visas. C'est la galère!

Je vais répéter l'histoire de notre meilleur ami qui devait venir vivre avec nous à LA.

Bon alors tout d'abord, mon mari et notre ami sont collègues. Leur entreprise en France a une filiale à LA et pour plusieurs raisons, on leur a proposer de partir pour s'installer à LA. Après une courte réflexion, on s'est lancé dans la procédure. Comme je l'ai dit plus haut, la première tentative a échouée, pour tous les 3. On a décidé de retenter le coup, juste pour moi et mon mari et ensuite de faire venir notre ami, histoire de ne pas encore gaspiller 5000 euros en frais de papier.
Nous avons été acceptés à Noël dernier, nous étions dans les derniers dossiers acceptés. Mais pour notre ami, c'était raté, il n'a pu trouvé aucun moyen de venir ici. Pire encore, lorsque votre visa est rejeté, vous ne pouvez pas venir aux US pendant un an, pour éviter les immigrés clandestins. Il lui faut donc une autorisation pour venir nous rendre visite...


Pour la carte verte, j'avoue avoir souri quand vous l'avez mentionnée... Vous ne vous êtes pas renseignés du tout.
La carte verte, il y a plusieurs moyens de l'avoir: se marier avec un américain, avoir un enfant sur place, la payer, être tiré au sort dans la loterie annuelle ( inscription a la rentrée ).

Ce n'est pas quelque chose qu'on a comme ça. Déjà qu'un visa juste pour venir vivre ici, ou rester plus de 3 mois est ardu à obtenir, alors une carte verte ( qui je le rappelle permet de vivre avec sa famille et de travailler à vie ).

J'ai été la plus franche possible. J'ai été polie, j'ai fait l'effort de répondre dans le détail et j'ai pris du temps pour ça.

Vivre aux Etats-Unis est une très grande chance, mais vivre en France aussi ( ce n'est pas l'Afghanistan non plus ). Peut être que votre rêve de venir vivre ici se réalisera plus tard car la vie est longue, mais pour le moment, vraiment, laissez ça de côté, faites des études, trouvez un travail, apprenez l'anglais...
Rendez-vous sur Hellocoton !

32 commentaires:

  1. Chere Laeticia... Merci ! Merci de dire tout haut ce que je ne dis plus parce que je me prends des commentaires tres violents. Merci de retablir une verite.

    Je suis Franco-Suissesse et installee aux states depuis 2 ans et demi. Pourquoi ? parce que mon cher et tendre est un expert dans son domaine et a ete transfere par sa boite. sans cela O chances de venir aux states. Nous ne sommes pas expats mais en contrat local, et nous vivons au quotidien ce que vous decrivez. La seule difference je me suis battue pour que la boite de mon mari m'obtienne un permis de travail. Mais meme avec ca ca a ete une galere sans nom. Et pourtant je suis dipomee, avec de l'experience...

    Merci de me montrer que je ne suis pas une "anti americaniste primaire" qui cherche a casser le reve des autres... Nous savons juste ce qu'est le reve et la vie aux states !

    J'aime beaucoup votre blog et reviendrai vous lire.
    Bonne continuation - Nath from phoenix az

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Nathalie!

    En effet, j'ai l'impression que certaines personnes s'imaginent que venir ici revient à faire un tour à Disney land. J'ai moi aussi suivi mon mari, mais je ne me fais pas d'illusion ni d'espoirs pour obtenir un permis de travail. Là je révise le code pour avoir mon permis de conduire et trouver un programme de volontariat sympa où je pourrai être utile et avoir de l'expérience pour le jour où on reviendra en France ( lointain j'espère ).

    Je lis des blogs de gens expatriés qui ont mis des années a obtenir des visas, ce n'est pas facile, et il faut vraiment en vouloir. Si c'était si facile, ca se saurait...

    Je ne suis là que depuis 6 mois, mais c'est fantastique et on a aucun regret. Ce n'était pas du tout un rêve de venir ici, mais dés les premiers jours ca a été: whoua!!!

    On a conscience de notre chance, mais voilà, tout s'est décidé en quelques mois, et on a quand même ramer ( 3 mois chez les beaux parents, pas de voiture, les animaux a placer dans des bonnes familles, des ventes en catastrophe, des déceptions, des longues heures d'attente à l'ambassade... )


    Merci pour mon blog, j'essaye de m'appliquer!

    Tu en as un également?

    RépondreSupprimer
  3. oui et bien moi je ne suis pas d'accord avec toi. J'espère que ce jeune n'arrêtera pas son rêve et que s'il le souhaite vraiment il viendra faire sa propre expérience des US . Dans la vie tout est réalisable, il suffit de le vouloir. Oui je suis une éternelle optimiste , je sais ! Il peut venir au pair, il peut venir pour 4-5 mois seulement , il peut avoir un visa étudiant ...
    Moi aussi bcp de gens me contactent pour des conseils et je vois bien qu'ils n'en sont qu'au début de leur recherche mais bon moi je me contente de donner les faits et de les envoyer vers des liens utiles ou ils pourront prendre leur décision. Je ne juge pas.
    Elisacanada

    RépondreSupprimer
  4. Je ne juge pas non plus les gens qui ont déjà un travail par exemple. Mais cette jeune fille est a peine plus jeune que moi, et donc j'arrive à comprendre ce qu'elle ressent...

    Ca m'a un peu touchée a vrai dire, alors que d'habitude je reçois surtout des messages de gens qui sont plus agés, qui sont déjà venus ici plusieurs fois, certains ont déjà passé plusieurs fois 3 mois sur place, ils savent de quoi ils parlent! Alors que là, c'est plus un rêve loin de la réalité...

    Il faut aussi penser à sa famille qu'on va quitter, à ses amis ( ca nous a déchiré le coeur, au point qu'on a presque été soulagés quand nos premiers visas ont été refusés ).

    Je lui ai donné des pistes, comme justement partir pour les études, car j'ai connu une fille qui est restée 1 an a UCLA, et je trouve que c'est une très bonne solution et une super expérience!

    Mais se lancer à corps perdu dans un nouveau pays dont on ne sait rien, dont on ne parle pas la langue, dans lequel on est jamais allé, je l'ai fais! Et à moins d'avoir une bouée de secours ( mon mari dans mon cas, qui parle parfaitement anglais, qui s'adapte a n'importe quelle situation, qui est très volontaire, son boulot, mais ce n'est pas vraiment une bouée, car tout peut s'arrêter demain et on a un mois pour faire les bagages et partir ) c'est très difficile.

    Je voulais juste la ramener à la réalité, qui est que non, ce n'est pas le paradis, qu'on ne trouve pas un boulot comme ça, qu'on ne trouve pas un visa comme ça...

    RépondreSupprimer
  5. Et ben ! Je savais que ça n'avait pas été facile pour les visas mais effectivement, je n'avais jamais pensé à quel point ça avait pu être dur psychologiquement...

    C'est marrant, je crois pas que ce soit plus facile de venir travailler en France quand on est Américain. Quand je vois mes collègues qui rament pour avoir leurs visas, et qui perdent un temps fou en procédures... Déjà apparemment l'entreprise doit démontrer qu'elle a recherché des français ou au moins des membres de l'UE pour le poste, et que personne ne faisait l'affaire.
    Là j'ai une collègue qui a décroché un visa un peu plus pérenne, alors elle a dû se taper une petite "formation" sur ce que c'est la France... Et une radio des poumons pour prouver qu'elle n'avait pas la tuberculose o_o C'est quand même n'importe quoi...

    Enfin bref, vivement qu'on vienne vous voir pour constater à quel point c'est le paradis :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai l'impression que pour le coup, les gens risquent de ne plus trop vous envoyer de message !

    Je comprends que vous en ayez marre de recevoir toujours le même genre de commentaire m'enfin là vous essayez quand même de le dissuader de venir, ce qu'il n'était pas venu chercher.

    Et petite question, si vous ne pouvez pas travailler que faites-vous de vos journées ?

    RépondreSupprimer
  7. tres bonne explication sur la realite du travail, des visas ici!
    meme si certains trouvent que vous 'cassez' le reve de cette jeune fille...c'est malgre tout la realite!
    moi je dis toujours: continuer vos etudes en France (bac +3/4 minimun) et venez faire un stage aux US!

    je me permets juste de corriger qq chose: avoir un enfant aux US ne permet pas d'avoir la Green Card (l'enfant peut sponsoriser ses parents seulement a sa majorite...)

    bon weekend du 4 juillet!

    RépondreSupprimer
  8. Coucou ma dawette! Comme pour embaucher un étranger en France, les entreprises ici doivent également prouver qu'elles ne peuvent pas embaucher d'Américains! C'est ce qui nous a fait rater les premiers visas, la spécialisation de Ben n'avait pas été bien mise en valeur. Alors dans ce cas là, imaginez la jeune fille qui trouve un emploi de serveuse ou un autre petit boulot, comment voulez vous que le restaurant en question prouve qu'il ne peut pas embaucher un américain??? De plus, il faut un salaire minimum selon les visas ( et oui, ca coûte cher un spécialiste ).
    Bref, j'ai beau être gentille, je ne fais pas les lois!! Ce n'est pas ma faute si c'est si difficile, je le répète, même si c'est Hollywood, c'est pas un film, ni Disney land!
    L'immigration clandestine est une vraie problème ici. Depuis le durcissement des lois, il y a logiquement plus de clandestins qui traversent la frontière.

    Merci Ben pour la précision. En fait je me disais une chose: l'enfant qui naît aux Etats Unis est Américain ( et français par ses parents mais il y a des démarches à faire ). Si les parents ne peuvent plus rester aux Etats Unis, et que le petit est scolarisé, admettons qu'il ait une dizaine d'année et parle très mal français, qu'il n'y sois jamais allé... On se retrouve alors dans le cas des enfants d'immigrés en fin de droits de la France? Ceux qui doivent repartir dans leur pays ( bon, je parle plutôt de pays du type Irak ou autre, là, si le petit doit retourner en France ça va encore... ) ?
    La galère en tout cas.

    Pour Anonyme, je voulais avant tout faire découvrir la vie aux Etats Unis a travers ce blog, raconter ce que je vis, ce qu'on découvre, mais sûrement pas ouvrir un bureau de renseignements. Par exemple, je reçois pas mal de messages me demandant ce qu'il faudrait a tout prix voir lors d'une visite à LA, ce qui me semble logique!

    Pour votre question sur ce que je fais de ma journée, ça ne vous regarde pas, et c'est très mal placé. Sachez juste que je n'ai travaillé que 6 mois en France et dans toute ma vie, car c'est la crise aussi là bas. Que dire... Je sais la difficulté de trouver du travail, je ne me suis pas dit un beau jour: tiens, je vais déprimer chez moi toute seule et sans argent à dépendre de mon mari...

    Merci de me le rappeler en tout cas.

    RépondreSupprimer
  9. Tu vien de dire que tu voulais raconter ce que tu vie et après tu dit que c'est mal placé de demander ce que tu fait la journée parce que tu travaille

    Et moi j'ai le rêve de venir vivre a LA car d'après tout ce que j'ai lu , c'est magnifique mais plus je lis certain article de ton blog comme celui ci et plus j'ai moins envie de venir a LA

    RépondreSupprimer
  10. Who, justement c'est MON blog, j'y raconte ce que JE veux, pour MA famille et MES amis.
    C'est avant tout pour leur donner des nouvelles a eux que je fais mon blog, et la plupart des commentaires viennent de personnes que je connais en vrai ( mes parents, mes beaux parents, nos amis proches ). Si je référence mon blog, c'est pas pour attirer le chaland, c'est pour rencontrer d'autres expat autour du monde, partager des photos et des expériences. Je n'expose pas ma vie, d'ailleurs si il y a 3 photos de moi, c'est déjà bien.


    De plus, je raconte parfaitement ce que je fais la journée, il y a des articles traitant de la cuisine par exemple.


    Tu sais, si tu réagis de cette façon, effectivement, LA n'est sûrement pas une ville pour toi. Les gens y sont ouverts et particulièrement sympathiques. Quand je lis des choses pareilles, venant encore une fois de Français, je ne me pose plus de questions sur le pourquoi je me sens mieux ici qu'en France.
    Et surtout pourquoi je n'adresse pas la parole aux Français que je croise ici.
    Sur ce désolée, mais j'aimerai que ça reste bon enfant.

    RépondreSupprimer
  11. Sachez que nous sommes deux anonymes ici, du coup il ne faudrait pas non plus généraliser.

    Je n'ai pas voulu être médisante lorsque je vous demandais ce que vous faisiez de vos journées. Loin de moi cette idée. Je suis moi-même en procédure d'immigration et je voulais donc savoir si ce n'est pas difficile de ne pas avoir de visa de travail et donc d'attendre d'en avoir un.

    La crise m'a également touchée de plein fouet en France et pour avoir patienté 7 mois avant de trouver un travail, je peux vous dire que ce n'est pas évident.

    Bref ce n'était qu'une parenthèse.

    Concernant les gens qui vous envoient des petits messages sur l'immigration, je ne vois pas tellement ce que vous leur reprochez. Que ce soit au Canada ou aux Etats-Unis, les blogueurs sont très souvent sollicités car ils connaissent justement bien toutes ces procédures. Je pense que la jeune fille qui vous a contactée devait penser que vous pourriez l'aider ou du moins lui expliquer vos procédures d'immigration.
    Et non tout le monde n'a pas forcément envie de lire un blog depuis le début afin de trouver toutes vos démarches... En plus difficile de tout expliquer sur un blog.

    Bref ce n'est que mon avis de petite française. De toute façon j'ai cru comprendre que vous ne m'adresseriez pas la parole à L.A. Il faudra m'expliquer le concept.

    RépondreSupprimer
  12. Je vais répondre à la place de ma femme pour celui-là.

    Si vous relisez son message et spécialement la fin ("Vivre aux Etats-Unis est une très grande chance, mais vivre en France aussi ( ce n'est pas l'Afghanistan non plus ). Peut être que votre rêve de venir vivre ici se réalisera plus tard car la vie est longue, mais pour le moment, vraiment, laissez ça de côté, faites des études, trouvez un travail, apprenez l'anglais..."), vous comprendrez qu'elle n'essaye pas de briser des rêves mais d'expliquer que c'est assez dur de venir ici.

    Le jeu en vaut clairement la chandelle car LA est vraiment une ville fantastique mais il vaut mieux savoir où on met les pieds. Le taux de chomage en Californie est délirant et depuis que le Department of Homeland Security est aux commandes de l'immigration, c'est devenu l'enfer pour avoir un visa, même un visa touriste (ne le faites jamais : prenez un passeport biométrique). On est très sensible par rapport à cela car mon meilleur ami est bloqué en France à cause d'histoires de Visa :( Et encore, la Californie est plus souple que l'Arizona...

    Après elle a pris le temps de répondre par un long message bien écrit qui résume bien la situations ce qui est plutôt sympathique de nos jours. Si elle ne répond pas parfois, c'est parce que les gens sont d'une impolitesse rare. Elle a reçu des tonnes de messages du genre "komen on fé pour venir aux US ?". Texto. Même pas un bonjour ni un s'il vous plait. Au bout du vingtième, ça devient un peu énervant.

    "Je suis moi-même en procédure d'immigration et je voulais donc savoir si ce n'est pas difficile de ne pas avoir de visa de travail et donc d'attendre d'en avoir un."

    Vous êtes à LA ou encore en France ?

    Si vous êtes encore en France, il ne faut surtout pas partir aux US avec un visa touriste et démarrer la procédure ici car vous devrez de toute façon revenir en France.

    RépondreSupprimer
  13. Le moins que l'on puisse dire c'est que la réponse de Laëtitia fait réagir ...

    Pour ma part, je l'ai trouvé très bien écrite, réaliste et détaillée.
    Mettre en garde quelqu'un ce n'est pas le décourager mais peut-être lui permettre de mieux construire son projet d'expatriation.
    Quitter son pays sans bagage scolaire et/ou professionnel, sans parler la langue du pays ... c'est beaucoup, beaucoup d'handicaps pour une seule personne !

    Merci Laëtitia.

    RépondreSupprimer
  14. Votre lettre a la jeune nunuche est parfaite, bravo letitia!
    moi même j'ai voulu faire un séjour longue durée (comme étudiant ) aux usa mais j'ai abandonné, et pourtant :
    - c'était il y a 30 ans, donc il n'y avait pas le "home security"
    - j'avais déjà fait de fréquents séjours aux usa, donc je connaissais le mode de vie,
    - j'avais eu l'équivalent de 18/20 au TOEFL
    - j'avais été reçu comme sophomore à l'université de Syracuse (NY)
    ...mais je devais financer la totalité de mes études là-bas (tuition+fees), et ma famille ne pouvait pas me donner 1 centime (et un mi-temps au MacDo n'aurait pas suffit) : j'ai abandonné :I gave up!

    RépondreSupprimer
  15. Merci, mais je ne pense pas qu'elle soit nunuche....

    Naïve, sans aucun doute, mais on a toujours plein de rêves quand on vient d'avoir son bac.


    Tout le monde pense qu'on a ce fameux droit universel de circulation dans le monde.


    Quand nos premiers visas nous ont été refusés, beaucoup de gens ont eu des réactions du type: ils ont le droit de faire ça???


    Comme si il suffisait de vouloir pour pouvoir.

    Et là, ce n'était pas un projet pour nous, mais une mutation professionnelle.

    Comme pour le premier commentaire, sans ça, on aurait jamais pu venir, mais surtout on y aurait sans doute jamais pensé!


    Je pense que pour quelqu'un sans moyens financiers et techniques, un pays européen sera plus facilement accessible.

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour, et félicitations pour ce blog.

    Woh, sacré réponse. Ca m'a presque décroché une petite larme. Non pas que je sois un mec sensible, mais je suis un véritable optimiste.

    Mon cas est différent. Je suis actuellement en France, à la recherche d'un emploi.

    Mais je suis rentré des Etats-Unis il y a seulement quelques mois. J'y ai vécu un an, j'ai bossé et obtenu mon MBA là-bas. Et maintenant que je suis activement sur le marché, je ne peux pas m'empêcher de le désirer plus que tout aux Etats-Unis (LA is on top of the list).

    Comme vous le dîtes, ce n'était pas un rêve pour vous, mais pour moi ça l'a toujours été. Je fais partie de ces personnes qui ont un véritable besoin d'ailleurs, la volonté de découvrir de nouvelles cultures et de faire découvrir la sienne. Et quand on est comme moi, c'est véritablement poignant de ne pas trouver, limite douloureux.

    Cela dit je comprends pourquoi vous l'avez fait et je respecte votre réponse.

    Mais dans mon cas j'y crois. Je suis un professionnel du marketing et de la communication, je suis jeune, bilingue et très motivé. Seulement je ne sais pas où chercher. Je vais de site web en site web, j'erre sur la toile...

    Quelque chose est assez dérangeant dans vos commentaires. Vous dîtes volontairement ne pas parler avec les français. Parce qu'ils sont... français? Vous êtes bien placée pour savoir que les gens d'ici ne sont pas tous désagréables. Quand je suis arrivé aux States, j'ai rencontré une française qui m'a tellement aidé que je ne pourrais pas le décrire. Elle a presque été comme une soeur sur place pour moi, un vrai bonheur.

    J'espère avoir l'occasion d'en discuter avec vous face à face pour vous prouver qu'on est des gens bien aussi! Peu importe que vous acceptiez ou non, ça voudrait tout simplement dire que j'ai réussi à débarquer là-bas! ;-)

    Très bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  17. "Vous dîtes volontairement ne pas parler avec les français. Parce qu'ils sont... français?"

    Au début on est tombé sur des français vraiment méprisants donc la première impression n'était pas géniale. Depuis on en a rencontré des sympas. On est même amis avec un couple americano-belge.

    En tout cas si c'est votre rêve ne lâchez rien. Vous êtes bilingue et avec un bon diplôme donc vous devriez y arriver :)

    RépondreSupprimer
  18. Je pense également que tu as de très bonnes chances de trouver!

    Dans le message, je parle plutôt des gens sans diplômes, qui ne parlent pas la langue, qui ne sont jamais venu ici, et qui s'imaginent encore que quand on veut on peut.

    Tu as une bonne longueur d'avance sur eux!

    Peut être que tu devrai commencer par te trouver un domaine qui te plaît ( médecine, technologie, informatique... ).


    Pour les Français sur place, c'est assez étrange encore maintenant, en gros, on n'a pas grand chose à se dire, vu que la culture est la même, la langue est la même, l'histoire peut être sensiblement la même également...

    On se retrouve souvent à parler de nos visas, ce n'est pas palpitant!

    De plus, on croise vraiment beaucoup de Français, et on a arrêté depuis un moment de faire: ha des Français!

    A la rigueur on se dit " bonjour " et voilà...
    Je trouve même que ça passe mieux avec les Français touristes, qui ont plus de choses a dire sur ce qu'ils pensent du coin, ce qu'ils ont vu etc...

    RépondreSupprimer
  19. Merci pour vos retours rapides!

    J'ai déjà un domaine, l'entertainment. Spectacles sportifs et médias en particulier.

    Il me reste plus qu'à trouver une boîte qui a besoin de français en particulier parce que, comme vous l'avez dit, à compétences égales, c'est le local qui est favorisé. Et ça c'est difficile. Puisque plus on squatte monster, indeed et compagnie, et plus on se rend compte que les annonces sur ce genre de site sont très générales, et que ce genre de compétences assez particulières (culture et langue française dans le sport ou les médias à Los Angeles), ça ne court pas les rues.

    La vérité, c'est que dans cette branche, 80% des jobs sont décrochés grâce au réseau professionnel, et c'est là que le bas blesse, je ne connais personne. Je présente bien, je suis très bon sous pression, j'ai obtenu mon MBA avec un GPA de 3.91, meilleure note jamais atteinte par un étudiant international dans cette fac. J'ai confiance en mes capacités, mais je n'arrive pas à mettre le pied dans la porte. C'est frustrant!

    Je comprends votre point de vue sur les français, c'est vrai que ça tourne vite en rond au niveau des sujets de conversation, et on a bien plus envie de découvrir la culture de là-bas plutôt que de parler de celle qu'on connaît déjà.

    C'est une belle expérience en tout cas et je vois que vous en profitez pleinement, à raison.

    Merci de partager tout ça, c'est un coin de soleil pour des anonymes comme moi à 10 000 kilomètres de distance (il pleut ce soir dans le bassin parisien, encore...).

    J'ai rencontré des jeunes de Los Angeles quand j'ai passé quelques jours à Las Vegas l'année dernière. Ils prétendaient être bronzés toute l'année... déprimant :D.

    RépondreSupprimer
  20. Ok donc en gros.
    "Moi je vis là-bas et j'y suis très heureuse, mais toi surtout ne viens pas. Je ne veux pas que d'autres personnes puissent tenter leur chance et devenir heureuses comme moi"

    Tu peux sortir tous les arguments que tu veux pour justifier que les français doivent rester chez eux, et justifier le pourquoi TOI par contre tu as le droit d'y être parce-que tu entres dans telle ou telle catégorie, la vérité qui transpire à travers ton message, c'est juste que t'es une sacrée aigrie de la vie.

    On n'empêche pas une jeunette de 18 ans de tenter de se faire sa place au soleil, de vivre des expériences...non mais, ça veut dire quoi ça?!

    A 23 ans avoir déjà une mentalité pareille c'est flippant ! J'en ai que 2 de plus mais putain heureusement que j'ai pas écouté tous ces donneurs de leçon comme toi sinon j'aurais pas vécu mes expériences extraordinaires en polynésie pendant 2 ans, maintenant au canada depuis 1 an et bientôt je l'espère en Californie!
    Voler le travail des américains non mais on croit rêver...Y aurait assez de travail pour tout le monde si les actionnaires faisaient pas virer les employés pour se faire ENCORE PLUS de bénéfices...C'est contre eux qu'il faut s'indigner! Pas conte Monsieur ou madame tout le monde qui veut juste tenter de faire son petit trou sur un autre coin de planète !!

    Renseigne toi vraiment sur les enjeux économiques, financiers et politiques du monde avant de nous ressortir des vieux relants de pensée unique/propagande décérébrée à 2 balles et en plus d'en être fière!

    RépondreSupprimer
  21. Ecoute mon petit, si t'es pas content, tu peux parfaitement cliquer sur la petite croix en haut.

    Autrement, je te le dis direct: bonne chance pour essayer de venir t'installer en Californie.

    Tu n'y es même pas encore que tu crois savoir!
    Ca fait un an qu'on est là, et on en a vu et subit des galères. Ne crois pas que tu es plus malin que les autres, tu te cassera les dents comme nous, et comme beaucoup d'autres, parce qu'à moins d'être un artiste reconnu, ou un chercheur, d'avoir vraiment le super avocat de la mort, ou du pognon, tu y perds des plumes.

    Si t'es frustré parce que tu n'arrives pas à venir, ce n'est pas ma faute.

    J'effacerai tous tes autres commentaires de rageux, ça ne sert à personne.

    On dirait que tu n'as pas lu les autres commentaires... Comme si je vivai dans mon petit monde...

    RépondreSupprimer
  22. Tu parles de catégorie, je te donne la nôtre, puisqu'apparemment tu ne sais pas lire ( et je me fous de l'économie, désolée... Ya 20% de chômage,je vais pas aller me faire exploser dans un centre commercial pour ça ): c'est une mutation professionnelle qu'on a eu. On s'est pas dit: tiens, si on allait vivre à Los Angeles?

    Non, on nous l'a proposé, parce qu'il fallait du monde ici et que c'est une technologie particulière.
    On a eu un avocat pourri, et on s'est nous-mêmes renseignés avec nos petits cerveaux, sinon on ne serait jamais partis ( pas en 2009 en tout cas ).
    On nous a refusé un premier visa, on s'est battu pour avoir le deuxième, c'était pas gagné. On a revendu tout nos biens, on a galéré pendant 4 mois a camper chez les parents, à se dire qu'on avait fait une connerie d'accepter.

    Crois pas que ça a été facile ou gratuit, et qu'on a gentiment attendu que ca nous tombe dans le bec, même si a la base, c'est juste une mutation.
    Mon mari est un bosseur, il est doué, il a mérité la mutation.

    C'est pas à 18 ans, sans pognon, sans parler la langue, qu'on a un visa de travail au US.

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour,
    Je pense que vous avez une vision juste des choses, du fait que vous l'avez vécu. Or, il me semble qu'il ne faut pas briser les rêves des gens... comme on dit, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir... Je pense qu'avec beaucoup de volonté, de patience, etc, on peut faire de grandes choses et pourquoi pas vivre aux états unis. Je côtoie des gens qui ont vécu cette situation. En tout cas, merci de votre objectivité et de toutes ces infos sur votre blog, qui, soit dit en passant, est super !!

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour!

    Si ce n'est pas moi qui brise les rêves ( un rêve porte bien son nom... Je rêve de passer 10 ans au Tibet, je sais bien que ça n'arrivera pas, c'est juste quelque chose qui me détend quand j'y pense ), ce sera un courrier ou un avocat qui le fera, après avoir déboursé des sommes folles.

    Je trouve mon article assez clair: si vous n'avez aucun appui, aucun savoir-faire particulier, pas d'argent, il vous sera pratiquement impossible de venir vivre et travailler aux US.

    Après, oui, vous pouvez venir faire vos études, vous pouvez venir une année sabbatique...

    Je suis sur place ( peut être vous aussi ) et tous les Français que je connais ici ne sont pas là volontairement, sauf, ceux qui sont en stage et qui ont donc un visa J, ceux qui ont créé une entreprise ( bon courage et bon compte en banque, et super idées ).
    Je le vois tous les jours, je fréquente quasi exclusivement des femmes d'hommes qui ont été mutés ici, j'en suis moi-même une.

    Nos maris sont ingénieurs ou artistes et ont des compétences introuvables ici.

    J'ai aussi mis une liste de blogs d'autres expatriés, qui ont peut être eu d'autres solutions pour réaliser leurs rêves, mais honnêtement, c'est une personne sur un million qui passe dans les mailles du filet.

    Je me répète méchamment sûrement, mais la ruée vers l'or c'est fini, il y a 20% de chômage ici.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Laëticia !

    D'abord je tiens à te remercier pour ton franc-parler même si c'est dur à entendre (euh ici à lire :D). J'ai 19 ans aussi et je voulais faire comme la fille mais grâce à ton commentaire j'ai vraiment réfléchi et j'ai décidé de faire mes études de professeur des écoles et ensuite partir comme me l'a conseillé le directeur du Lycée Français de Los Angeles. Bon je vais pas raconter ma vie (on s'en fout) mais en tout cas j'adore la tienne puis même si c'est destiné à ta famille, à tes amis, tu fais profiter de votre expérience aux autres et c'est super génial ! Merci encore une fois ;) et bonne chance pour la suite !

    Camille

    RépondreSupprimer
  26. Bonne chance a toi aussi!

    Les projets, ca se prépare, ca ne se bâcle pas. Il faut mettre toutes les chances de son côté!

    Ils sont extra au lycée français ;)

    RépondreSupprimer
  27. Exactement ! Ah tu connais ce lycée ?

    Sinon je peux te poser une question personnelle ? (Bon je la pose... :D)

    Que fais-tu de tes journées si tu ne travailles pas ?

    RépondreSupprimer
  28. Je fais ce que tout le monde aimerait faire si il n'y avait pas besoin de travailler!

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour,
    je trouve cet article tout a fait juste sur les difficultes d'obtention de visas. J'ai obtenu ma "green card" il y a un peu plus d'un an, et cela fait maintenant 10 mois que je suis installee ici. Il est extremement difficile pour ne pas dire impossible de venir travailler aux Etats-Unis sans contrat de travail, sans qualifications et sans economies.

    Bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour,

    L'agressivité n'a jamais rien résolu. et clairement ce blog en fait preuve depuis quelques temps (oui oui je sais la petite croix rouge en haut). Dissuader cette personne est egoiste. La prevenir que c'est difficile, que ce n'est pas sans conditions (diplômes, talents extraordinaires etc etc) ok mais de la a lui dire "non ne viens pas" je trouve ca fort. On pourrait vous dire la meme chose.. Merci votre mari sinon vous ne seriez pas la bas a l'heure actuelle.
    Donc c'est cool vivez votre truc a fond, faites partager vos FAMILLES et vos AMIS (qui ne viennent pas lire le blog selon vos dire donc vous l'ecrivez pour qui au final?) mais NE DISSUADEZ PAS un(e) jeune de tenter sa chance (peut etre pour se planter.. ou peut etre pas).

    Sinon je n'aime pas écrire en anonyme donc mon prenom est Cindy.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...