Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

lundi 26 avril 2010

Un week end à LA

Je me suis levée tôt sans même me forcer samedi et dimanche! enfin tôt, c'est relatif... En même temps je dors tellement la semaine, il faut bien que je me rattrape à un moment ou un autre.

Bref on a pu bien en profiter. On avait pas pris l'appareil photo, donc ce sont des photos de mon téléphone.

Tout d'abord on a rouler vers Venice beach, c'est vraiment un endroit très cool et popu! Dés qu'on a franchi les limites de cette ville, les maisons deviennent super jolies et originales, les gens marchent au milieu de la route, roulent sur de vieux vélos... C'était un endroit qui craignait vraiment il y a encore peu, mais ca a été bien aménagé. Bon ça reste toujours l'endroit où on peut fumer des joints dans la rue et où les gens sont bizarres, mais ca fait du bien. Certaines " artistes de rue" ( comprendre, les fous qui essayent de vous soutirer de l'argent :p ) sont devenus des célébrités au fil du temps, et on peut les retrouver dans un beau livre photo sur Venice beach. Mais rien ne vaut l'ambiance du coin.

La musique, les odeurs, hmm.


On arrive ensuite à Santa Monica, les deux plages et les deux villes se cotoyant.
Le style est différent, plus classique. Des enfants jouent au soccer dans l'herbe ou le sable, il y a des cerfs volants, et plus de surfeurs.

Il y a des bidons poubelles tout le long de la plage, qui est toujours impeccable
 Venice beach est de ce côté
 Ben sur la promenade
 Pour revenir à la maison, on n'emprunte jamais l'autoroute. Elle est toujours bouchée. Enfin difficile d'imaginer qu'on puisse préférer prendre l'autoroute par rapport à Wilshire boulevard!
Ce grand axe va de la plage jusqu'au centre ville ( downtown LA ). Il nous promène au travers des quartiers les plus huppés du conté de Los Angeles, jusqu'à la ville en elle-même où nous vivons, juste à la limite avec la ville de Beverly Hills .
On traverse donc le village de Westwood, un quartier très surprenant, constitué sur le bord du boulevard, d'immeubles de bureaux et d'habitations gigantesques. Le reste de Westwood est comme partout, fait de petits blocs de maisons pavillonnaires. C'est un quartier ultra chic, et les lobbies de ces immeubles sont extraordinaires de luxe.


On arrive ensuite à Beverly Hills, qui se veut un quartier de boutiques de luxe et de banques. On ne l'a pas encore vraiment exploré.

Le Beverly Hills plaza

 Le Beverly Hilton
 Le croisement entre Wilshire boulevard et Santa Monica boulevard
Les plaques minéralogiques sont personnalisables, au plus grand plaisir de certains.
 Vous n'avez pas les moyens de vous payer de la marque? Pas de soucis. Il y a Ross, ou Burlington par exemple, qui écoulent a prix cassés les chaussures et vêtements de marques.
 On arrive chez nous!
Il y a une manifestation pour le génocide arménien qui nous obligé à faire un détour. Ca me permettra de prendre en photo cette pub! " au revoir déjà vu ". Au moins il n'y a pas de faute.
Le soir, nous allons manger à Santa Monica, sur la promenade de la 3ème rue ( rue piétonne et marchande, où il est strictement interdit de fumer. On y retrouvera une manifestation pour la libération du Tibet cette fois. )
Nous choisissons parmi touts les restaurants, le Yankee Doodle Billiard Club avec Jeff et Mike qu'il est toujours difficile de ne pas faire manger américain :p Je trouve quand même une salade chinoise délicieuse à déguster. Ici on peut toujours manger sain, aucune excuse.

Sur la photo, le dress code imposé.

Pas de cravate ou de chemises, non. Mais un dress code destiné aux membres des gangs.
Donc:
- pas de t shirts et de pantalons hyper larges
- pas de marcel ( débardeur )
- pas de bandanas ou de casquettes
- pas d'attirail, ou de paraphernalia ( arf, heu...Voir ici: paraphernalia )
- pas de chaîne anti-vol pour les portefeuilles
- pas de grands sacs ou de bagages
- chaussures requises

Yankee doodle refuse l'identification par des cartes expirées
Yankee doodle se réserve le droit de refuser l'entrée à quiconque à n'importe quel moment.




Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Bonsoir Laetitia!
    C'est Cybertoxine de doctissimo :-) et bien moi je viens tous les jours ;-)
    J'adore ton blog!
    Trop marrant le dress code LOL

    RépondreSupprimer
  2. Cool!! effectivement si on va si loin, je connais peut être 200 personnes :p

    RépondreSupprimer
  3. J'adore le dress code ^^
    Encore de bien belles photos, la plage me donne trop envie de marcher pieds nus dans le sable !

    Et moi aussi je viens tous les jours sur ton blog (sauf que je n'avais pas encore eu le temps de te bombarder de commentaires mais c'est chose faite) !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...