Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mercredi 28 octobre 2009

Départ pour Los Angeles

Voilà, nous avons enfin une presque date de départ pour les Etats Unis: le 19 novembre!

Nos passeports devraient être tamponnés ( le visas, oui c'est juste un coup de tampon ) le 6 novembre et nous avons déjà rendez vous à l'ambassade américaine le 16 novembre au matin, pour répondre à des questions du genre: avec-vous l'intention de nuire au Président des Etats Unis ou à un membre du gouvernement?

Faut pas plaisanter avec ça, c'est un bouclier massif et inviolable contre les terroristes, il faut bien préparer sa réponse:

" Oui!! Heu non non pardon, je voulais dire non!! "

Bon vous vous en foutez, quelques infos sur Los Angeles et son conté.
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Je voudrais émettre un avis (un peu long) que j'aurais aimé avoir vu plus souvent quand j'ai immigré aux USA il y a 14 ans. Je pense que mon avis trouve tout a fait sa place dans ce blog. J'ai passé 12 ans aux USA dont 7 a LA, je suis arrivé à 20 ans, j'ai eu "de la chance" 4 ans après j'ai demandé une naturalisation qui a été acceptée, chose que je vivais comme l'aboutissement ultime de mes "reves" d'enfant qui se gave de series américaines :). Je crois qu'au bout de la 6 ème année j'ai commencé à me rendre compte que le mode de vie américain n'a de la saveur que dans les séries, et qu'en dehors de ça, sa seule saveur est celle d'être américain (ou résident permanent) aux yeux des autres français qui se gavent de series américaines et qui rêvent de ce qu'on a (parce qu'il y en a PLEIN!!!). Je me suis rendu compte que l'Europe présente bien plus d'avantages, on a une libre circulation dans tout l'espace européen, avec des coins TRES DIFFERENTS sud pour s'amuser, nord pour paysages et partout pour des cultures riches. Aujourd'hui je regrette d'avoir passé de 20 a 32ans dans ce pays "redondant", "grossier" et "moche", j'ai voulu bien le connaitre, et j'ai passé "ma jeunesse" à revoir les memes choses... quand je retournais en Europe je retrouvais une vraie identité des choses, coins sympas, cotes très belles. Si je m'étais autant interessé à voyager dans l'europe (et ailleurs dans le monde) pendant le temps que j'ai voulu decouvrir les USA (sans rien découvrir en plus, a part quelques immeubles carrés, des immigrés arrogants et de la cupidité à tout bout de champs) je connaitrais toute l'europe et aurais en tete une tonne d'endroits procurant satisfaction, et une tonne d'histoires (certainement plus interessantes que les intrigues des séries).
    Ca fait maintenant deux ans que je suis rentré en France, et je suis TRES HEUREUX de pouvoir, en maxi deux heures de vol, me retrouver dans des endroits TRES DIFFERENTS (Rome, Lisbonne, ou Oslo, Helsinki, ou St Petersbourg 3h) et rentrer chez moi ensuite, PARIS ! :D et oui, je ne pensais pas que je dirais ça un jour.
    Peut etre que simplement si j'avais moins regardé de serie, et plus trainé dehors à la recherche de la construction de ma vie et "comment briller ici", je n'aurais pas cru que mon bonheur se trouvait dans ce que les séries reflètent. C'est évidemment "mon vécu" et je le partage pour que les lecteurs aient des vécus differents, ca aide avant de se lancer dans la préparation aveugle des GMAT/TOEIC et cie.
    To sum up, think twice before going to "the land of the free and the home of the brave", and God bless you :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce message. Je pense qu`on arrivera a la même conclusion. On n`est pas du tout surs de vouloir une carte verte, ni même rester jusqu’à la fin de notre long visa. La différence, c`est qu`on a jamais rêvé de venir vivre ici, ni bave sur les séries ou les films. On est contents d`être ici pour un moment et d`en profiter un maximum avant de rentrer...
    On a eu l`occasion de venir, on l`a fait, et voila.

    RépondreSupprimer
  3. Just found your website and just read your comments, which I found very interesting. I am an American, a Californian, and the son of immigrants, and although I have no idea what you do in California, I think my experience may be of some benefit to you. I have known quite a few Europeans who came to America with their own "American dream," which they picked up from the mesmerizing productions of Hollywood. But anyone who comes to America, enchanted by these images, is coming for the wrong reasons. To do well in America, you have to be hungry - extremely hungry; and I have lived in Europe long enough to know that greed is not a quality that is promoted in European society. But in America, greed is indispensable. If you come to America to, as we say, "make it" and if you are not scared of competition, if you are not too shy to self-promote, then you will do well in this country. But if you come to have a comfortable life, with a steady job, and "cultural experiences" in the weekends, you may be in for a rude shock. That shock may not come immediately, but believe you me, it will come, sooner or later. To do well in this country you have to have the survival skills necessary to live in an economic jungle, a world of ups and downs. Besides greed, another important quality is PARANOIA. The ones who succeed in America, and STAY successful, are the ones who have not lost their fear - who are continually scared, and therefore prepared, for the next storm, the next enemy, the next big thing - that is a survival mentality, a very important quality in American life. Another important asset, at least in my experience, is a family network. The Irish, the Jews, the Italians, and the Asians, they all came to America welcomed by a family network, which gave them housing and monetary assistance. If you have all of these qualities and assets, America is the place for you, and the American dream will be, not a dream, but a reality. In my extended family, there is not a single person who has NOT achieved the American dream, who came with nothing, working as a dishwasher or a bagger at the supermarket, to become middle class or even a millionaire. But they did not come for a "cultural experience"! They had no interest in American culture or culture in general (and they still don't)! They came to make a better life for themselves and their children. And they all started businesses. If you come with this mentality then the sky is truly the limit in the USA but if you don't, then, Europe is a much better place to live.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, je viens de découvrir ton site ce matin. Les premiers articles sont très sympa à lire. Je continuerai ma visite. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés et mettent un petit peu de temps à apparaître.
Vérifiez que la réponse à votre question n'est pas dans la FAQ (on ne peut plus y publier vos commentaires)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...