Jerry : No, I'll be back.
Kramer : Jerry, it's L.A., nobody leaves. She's a seductress, she's a siren, she's a virgin, she's a whore.
Seinfield, "The Finale"

mardi 1 septembre 2015

Seattle, l'aquarium

L'aquarium ouvre en 1977 et est situé au bord de la mer. il présente uniquement des espèces natives de Puget Sound, ou du Pacifique du Nord.

Ainsi anémones, étoiles de mer et méduses partagent les tanks avec les saumons, loutres et éléphants de mer.







Bébés saumons

Pacific spiny lumpsucker






Harbor seal. 
Il était absolument ravi d'avoir de la compagnie et accueillait avec curiosité chaque personne qui entrait dans le couloir.









River otters, loutres de rivières


Gras comme des cochons






Loutres de mer








Je pense que c'est un decorated warbonnet, mais pas sûre.

Et puis le clou du spectacle, si comme beaucoup vous avez une fascination pour les pieuvres.... Je suis triste qu'il n'ait pas de nom... Alors, c'est Bruce l'octopuss.

Il a 4 ans.



Voilà, amis pour la vie.

Giant Pacific octopuss.


Et puis plus tard, après une balade en bateau que vous verrez bientôt, on se fera un festin avec leurs petits cousins.

Sushis roll aux fraises sauce blueberry, chez I love Sushi
 Et puis un tour au Crab Pot en sortant du bateau. On aurait sûrement dû faire nos propres recherches au lieu de suivre les conseils de collègues, c'était bon et vu le temps on a eu la chance de manger dehors directement sur le front de mer, mais les moules n'étaient pas bonnes (trop cuites, définitivement pas des moules au vin blanc) et pour le même prix on aurait pu trouver plus savoureux, même si moins rigolo. Là on porte une grand bavette et on casse tout au marteau.







Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 juin 2015

Seattle, Pike Place Market

Et oui, vous l'attendiez, ou pas, le premier article sur nos trois jours à Seattle, WA. Pourquoi Seattle? Parce qu'on veut faire la côte Ouest au maximum. On aurait adoré faire Portland et Seattle, mais pas de vacances ni d'argent (oui, on a de la chance de vivre à LA, mais vous en avez aussi énormément si vous pouvez y venir en vacances!). Donc le choix s'est porté finalement sur Seattle.

Voir les gens sortir du parking du loueur de voitures ressemblait beaucoup à regarder Bambi glisser sur la glace.
Un Seattle/Los Angeles prend environ 2h40 de terminal à terminal ou 17h en voiture. On va pratiquement de la frontière mexicaine à la frontière canadienne.



D'autres détails, vu que comme les touristes on apprend sur le tas: nous avons fait plus ou moins l'erreur de louer une voiture. C'est une erreur car Seattle est un petit caca de mouche à côté de Los Angeles (ça en impressionne beaucoup mais on se fait très rapidement aux longues distances).
 En effet, Seattle fait environ 370 km2  contre 1 300km2 pour LA, et 608 000 habitants contre 4 millions pour LA. Donc un petit choc quand même, quand on réalise qu'en fait l'hôtel est très bien placé et la voiture inutile (le parking est aussi très compliqué et/ou cher). Mais finalement on s'en est servi pour parcourir la ville, autre que le centre-ville.


Tout petit caca. Pour situer, notre hôtel se situait à South Lake Union, un petit quart d'heure à pied de la Space Needle, mais ça on n'avait pas compris en regardant une carte.


Seattle, c'est aussi de la pluie. Il y a environ 71 jours de soleil par an! Et bien sûr, comme vous pourrez le voir sur les photos, on en volé 3! Pas un nuage pendant toute la durée de notre weekend, nous qui voulions un peu de dépaysement... En comparaison, Los Angeles c'est 35 jours de pluie par an (sûrement la moitié maintenant).

On commence donc par visiter le fameux Pike Place Market (ouvert en 1907), le coeur de la ville, même si ca reste touristique, c'est une bonne plongée dans l'ambiance de la ville.
Si vous avez faim, revenez voir les photos plus tard.




Le saumon, l'autre emblème de Seattle, avec la pluie. On en reparlera pour la visite de l'aquarium!

Le premier Starbucks au monde. Il y a des heures de queue pour acheter un café dégueu, les gens qui sortent de là sont fiers comme des paons, les locaux s'arrêtent près de nous pour nous signaler que c'est la pire arnaque de la ville.
Pas de panique, je prends juste une photo.


Grand soleil, mais neige au loin quand même.



On reparlera du crabe plus tard aussi :)


Comme les Farmer's markets permanents à LA (comme celui de Fairfax/Grove), on trouve beaucoup de restaurants et de petites boutiques qui n'ont rien à voir avec l'idée qu'on se fait d'un marché.



Peanut butter and jelly doughnut.


Pas la peine de venir si vous aimez la bonne nourriture et surtout le poisson.


On vous laisse goûter à pratiquement tous les étalages


Vous voyez le 12 en haut à droite? On n'est pas les seuls à avoir un petit soucis avec le foot. Il ne vaut mieux pas en parler, ils ont perdu la final du Superbowl en février.





Les attractions sont aussi tout autour du marché avec des tas de bars et restaurants et boutiques...

On peut voir les employés fabriquer le fromage....


...et mager le dit-fromage en les regardant bosser.

L'habituel café français.

L'embarras du choix.



La vue depuis la chambre d'Hôtel.

On a adoré dés le départ. Les gens sont adorables et ouverts, comme partout où nous avons pu aller aux États-Unis jusqu'à présent.
La ville est très jolie mais vous verrez ça dans les prochains articles, à part l'autoroute bétonnée super moche en plein milieu.
Il y a énormément de bâtiments en construction, la ville est en plein essor, une sorte de nouvelle Silicon Valley, enfin je n'espère pas pour eux. C'était vraiment agréable est facile de perdre de vue que normalement, IL PLEUT. Il faisait en fait même plus chaud qu'à LA ce weekend-ci. Mais à l'entrée de chaque musée ou commerce, les portes parapluies sont là, ainsi que les petits sacs coniques pour ne pas qu'il goûte partout.
La bouffe, partout tout le temps, avec des bières, comme à LA, beaucoup de microbrew, bières locales, vu qu'on a le droit de faire sa propre bière. Ainsi nous avons mangé dans des endroits improbables, ou d'autres plus classes, ou entre les deux, et à chaque fois ça a été un petit paradis dans nos bouches. Ça plus la piscine et jacuzzi à l'hôtel, autant dire qu'on en a bien profité. Enfin ça manquait un petit peu de guacamole quand même.

Météo: 10/10
Bouffe: 10/10
Parking: 2/10


Prochains articles bientôt


Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...